Iwacu Web Radio RNW Media

Au sommaire de l’édition de jeudi 4 octobre 2018 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’

04/10/2018 Edition : Eliane Irankunda Commentaires fermés sur Au sommaire de l’édition de jeudi 4 octobre 2018 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’

• La facilitation dans le conflit burundais a convoqué un rencontre avec la société civile à Ngurdoto, à Arusha en Tanzanie en date du 16 au 17 octobre. Objectif : préparer la société civile en vue d’assurer une bonne observation des prochaines élections. Cela alors que le cinquième round proprement dit est prévu en date du 19 au 24 octobre.
L’agenda a été spécifié. « Il s’agit de discuter librement et de façon concluante sur la feuille de route des élections de 2020. »

• La commission permanente des députés chargés de la justice et des droits de l’Homme à l’Assemblée nationale affirme avoir constaté que les prisonniers qui sont dans différentes maisons carcérales du pays dépassent la capacité de ces prisons. Il s’agit notamment de la prison centrale de Mpimba qui devrait accueillir 800 prisonniers mais qui hébergent actuellement plus de 4500 prisonniers. La prison de Ngozi qui devrait accueillir 400 prisonniers mais qui comptent actuellement plus de 1400 prisonniers. Cette commission indique également avoir constaté que 60% des prisonniers n’ont pas encore été condamnés. Cette commission a donné son rapport à l’Assemblée nationale, après avoir fait le tour dans différentes prisons du pays.

• Une grenade a été lancée dans la soirée de ce mercredi au quartier Kinanira 1 de la zone urbaine de Musaga. Deux personnes auraient blessées selon les habitants de cette localité. Ils indiquent que ce n’est pas la 1ère fois qu’une grenade est lancée à cet endroit. La population craignant pour sa sécurité demande qu’elle soit améliorée.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.