Samedi 20 juillet 2024

Iwacu Web Radio RNW Media

Au sommaire de l’édition de ce vendredi 25 août 2017 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’

[wonderplugin_audio id="293"]
25/08/2017 Edition : Commentaires fermés sur Au sommaire de l’édition de ce vendredi 25 août 2017 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’

• Un garçon de 14 ans a été tué à coup de machette, son frère a été blessé gravement. Cela s’est passé à la colline Mukungu, de la commune Nyanza Lac, en province Makamba. Les conflits fonciers seraient à l’origine de ce crime. A en croire les allégations des autorités de cette commune. La personne suspecte serait le père de l’enfant. Il a par ailleurs été arrêté pour enquête.

• Une femme a été blessée à coups de machette de la colline Mparambo 1, de la commune Rugombo est tombée en embuscade des malfaiteurs la nuit de ce jeudi. Ces personnes l’ont dépouillé de l’agent qu’il avait sur elle, ainsi que de son vélo. La victime a eu la vie sauve grâce à l’intervention des habitants des alentours qui ont accouru. Selon la police de la commune Rugombo, les enquêtes sont en cours pour traquer ces criminels.

• Le vice-président de la république, Gaston Sindimwo soutient que tout burundais contribue aux élections de 2020. Gaston Sindimwo indique que cette contribution ne sera pas forcée parce que la population adhère à cette idée.

Jean Bosco Ntunzwenayo, ministre des Transports

• Le ministre des Transports, Jean Bosco Ntuzwenimana a décidé de sursoir à la mise en application de la hausse des tarifs de contrôle technique décidée par l’Otraco. Dans une correspondance adressée ce jeudi au directeur général de l’Office des transports en commun, le ministre lui demande de préparer le dossier sur les tarifs de contrôle technique en se basant sur l’équipement à sa disposition et la qualité des services rendus aux bénéficiaires. Jean Bosco Ntuzwenimana indique la décision finale sera prise par le Conseil des ministres.

L’Observatoire de lutte contre la corruption et les malversations économiques se félicite de la décision prise par le ministre. Gabriel Rufyiri indique avoir protesté contre les irrégularités liées à cette décision de l’Otraco. Il indique que la raison d’harmoniser les tarifs du control technique avec ceux de l’EAC ne tient pas. Quand on sait que le niveau de vie des burundais est sensiblement inférieur à celui des habitants des autres pays de l’EAC.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Archives des émissions

Retrouvez toutes les archives de nos émissions.