Dimanche 03 mars 2024

Iwacu Web Radio RNW Media

Au sommaire de l’édition de ce mardi 29 août 2017 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’.

[wonderplugin_audio id="299"]
29/08/2017 Edition : Commentaires fermés sur Au sommaire de l’édition de ce mardi 29 août 2017 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’.

• Un homme du nom d’Emery Nsengiyumva, 25 ans a été blessé par balle dans la nuit de ce lundi. Le patron du service national de renseignement en province de Muyinga, Gérard Ndayisenga est accusé d’avoir tiré sur ce garçon.

Le crime a eu lieu dans le quartier Shatanya dans la ville de Gitega. Le porte-parole de la police affirme que la victime a été gravement blessée au niveau de la poitrine. « La balle a foncé dans sa poitrine et est sortie par derrière », précise Pierre Nkurikiye. Selon toujours le porte-parole de la police, Emery Nsengiyumva a été évacué dans un hôpital à Bujumbura tandis que Gérard Ndayisenga accusé d’avoir tiré sur lui est retourné ce mardi à Muyinga où il travaille.

Pierre Nkurikiye indique que les enquêtes sont en cours.

• A partir du 1er septembre de cette année les permis de conduire en carton ne seront plus valable. Quiconque n’aura pas encore le permis biométrique ou n’aura pas encore commencé les démarches de de sa demande se verra taxé une amende de 2 milles francs bu par jour à partir de vendredi de cette semaine en cours.

Opc1 Roger Bankibirwira, commandant de la police routière, PSR indique que sur 13 milles personnes qui ont fait la demande, 9500 ont déjà été servis.

Cependant, une longue file des gens qui cherchent les permis biométriques s’observe toujours devant les bureaux de la police routière. « Le manque de moyens pour payer ces permis de conduire et le processus pour remplir les formulaires sont parmi les raisons de la présence des gens qui cherchent encore en masse ces permis de conduire » ,signalent certaines personnes interrogées qui se trouvaient à la PSR. Le coût du permis de conduire biométrique est 100 milles francs bu.

• Le maire de la ville a pris une décision portant réglementation des séances de formation sur le code des personnes et de la famille aux couples qui se préparent pour le mariage. Selon Claver Nzoyisaba chef du département administratif en mairie de Bujumbura c’est dans le cadre de décourager les unions libres comme l’a demandé le président de la république.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Archives des émissions

Retrouvez toutes les archives de nos émissions.