Samedi 03 décembre 2022

Iwacu Web Radio RNW Media

Au sommaire de l’édition de ce Mardi 27 Août 2019 du journal “AMAKURU Y’IWACU

27/08/2019 Edition : Commentaires fermés sur Au sommaire de l’édition de ce Mardi 27 Août 2019 du journal “AMAKURU Y’IWACU

• Le ministre de l’Intérieur, Pascal Barandagiye accuse le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés d’avoir été l’obstacle au projet de retour des réfugiés burundais en exil en Tanzanie débuté en 2017. Selon le ministre de l’Intérieur, cette organisation a joué au chat et à la souris avec les deux pays voisins pour ralentir le processus de rapatriement des réfugiés. Il indique que la Tanzanie et le Burundi se sont convenus que d’ici le 1 octobre, 2000 réfugiés vont être rapatriés par semaine volontairement, évoquant une paix et retrouvée.

La coalition de l’opposition Cnared indique que le gouvernement burundais veut rapatrier de force les réfugiés burundais en violation des lois internationales. Selon Anicet Niyonkuru, président du parti CDP et secrétaire exécutif du Cnared, la sécurité n’est pas garantie pour permettre le retour des réfugiés. « Nous, nous allons rentrer en éclaireurs pour analyser la situation et envisager ou pas leur rapatriement.

• Une personne a succombé à ses blessures, 7 autres ont été blessées dans les échauffourées qui ont eu lieu dans la nuit de ce dimanche entre les membres du parti au pouvoir et ceux du CNL dans la colline Burenza de la commune de Mubimbi en province de Bujumbura. Les informations recueillies sur place indiquent la personne décédée est un Imbonerakure du nom de Serges Nsengiyumva de cette localité. D’autres blessés sont des Imbonerakure sauf un du parti CNL.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.