Mercredi 19 juin 2024

Iwacu Web Radio RNW Media

Au sommaire de l’édition de ce jeudi 9 novembre 2017 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’

[wonderplugin_audio id="371"]
09/11/2017 Edition : Commentaires fermés sur Au sommaire de l’édition de ce jeudi 9 novembre 2017 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’

• La Chambre préliminaire III de la Cour pénale internationale a autorisé au procureur de la CPI l’ouverture d’une enquête. Elle concerne les crimes contre l’humanité qui auraient été commis à partir du 26 avril 2015 au moins au Burundi et, dans certains cas, à l’extérieur du pays par des ressortissants burundais.

Selon Willy Nyamitwe, la CPI est corrompue et vient de se tirer encore une balle dans le pied. La tricherie saute aux yeux. « Sans doute que le Burundi sortira vainqueur de cette bataille, c’est la dernière carte de l’Occident. »

Pour Lambert Nigarura, c’est une victoire pour les victimes des crimes au Burundi, la recréation est terminée, un ouf de soulagement pour les familles des victimes.

• Le président de l’observatoire de lutte contre la corruption et les malversations économiques, Olucome craint pour sa vie. En cause, le gouvernement aurait out fait pour empêcher à l’observatoire de dénoncer les crimes liés à la corruption qui mine le Burundi. Cela, à la plénière de la 7ème session de la conférence des 183 Etats parties à la Convention de l’ONU contre la corruption, arguant que c’est l’affaire des Etats. Gabriel Rufyiri demande au gouvernement de ne pas prendre de mesures drastiques contre l’Olucome qui ne travaille pas contre lui mais pour le bien du pays

• « Le secteur minier burundais entretien un flou. En plus, il ne participe qu’à hauteur de moins de 1% au PIB nationale. » déplore Faustin Ndikumana, le président de l’organisation qui milite pour la bonne gouvernance, Parcem. Il ne comprend pas comment le nickel au site de Musongati st exploité et que les permis de recherche sont octroyés à des sociétés dans le flou totale. Il demande au gouvernement plus de clarté. Que la population puisse bénéficier de la richesse du pays.

Ce mercredi, le Conseil des ministres a étudié le projet de décret portant octroi d’un permis de recherche pour le Nickel et minerais associés sur le périmètre Waga en faveur de la société CVMR Energy Metals Burundi SURL, le projet de décret portant octroi d’un permis de recherche pour le Nickel et minerais associés sur le périmètre Nyabikere en faveur de la société CVMR Energy Metals Burundi SURL ainsi que le projet de décret portant octroi d’un permis de recherche pour le Fer-Titane-Vanadium Nickel et minerais associés sur le périmètre Mukanda en faveur de la société CVMR Energy Metals Burundi SURL.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Archives des émissions

Retrouvez toutes les archives de nos émissions.