Web Radio

Au sommaire de l’édition de ce jeudi 30 mars 2017 du journal ‘Amakuru y’Iwacu’

30/03/2017 Sindihebura Desire 1

index• 350 ménages, victimes des pluies torrentielles du 17 mars dernier rassemblés à l’école fondamentale Bumwe à Buterere vivent dans la précarité. Cette population dort à la belle étoile et manque d’eau et de structures sanitaires. Elle demande plus d’attention et d’assistance.

Le ministère ayant la solidarité dans ces attributions demande à cette population de rentrer dans leurs habitations.

« Nous leur avons octroyé 3 tonnes de riz. » Et d’ajouter que ces ménages ne sont pas les seuls à demander de l’aide. Plusieurs communes sont en quête d’assistance due à la famine.

• Les étudiants de l’Université du Burundi sont en grève. Ils déplorent les arrestations intempestives dont font l’objet leurs représentants. A ce titre 6 étudiants ont été interpellés cette semaine par le Service nationale de renseignement. Quoique les trois aient été relâchés, un étudiant demeure encore dans les cachots de ce service.

Les étudiants protestent contre le décret no 100/18 du 01/02/2017 portant réorganisation du système de gestion des bourses d’Etudes et stages. Ils demandent l’abrogation de cette loi « à cause des conséquences néfastes que subirait l’étudiant.»

• La ministre de l’Education Janvière Ndirahisha a décidé de la destitution de plusieurs responsables des établissements scolaires qui ont produit de rapports ayant torpillé le travail de redéploiement et exposé certains enseignants au redéploiement injuste. Selon la ministre, cette action a pour but notamment de prévenir tout autre abus y relatif et de pérenniser les acquis du redéploiement. « Cette destitution doit être opérée dans un délai ne dépassant pas cinq jours francs comptés à partir de la date de signature de cette présente. »

Le président du syndicat des enseignants Conapes, Emmanuel Mashandari se dit satisfaite de la mesure prise par la ministre. Pour lui cela servira d’exemple aux responsables traitent injustement les enseignants. « Cela servira aussi d’exemple au ministre quand il s’agira de choisir les responsables.»

• La population batwa de la commune Mwakiro, de la province Muyinga indique qu’elle subit de plein fouet la famine. Les acheteurs de poteries qu’ils fabriquent se font de plus en plus rares. Elle indique vivre du travail des champs d’autrui pour la modique somme de 1000 Fbu par jour. Une somme jugée insuffisante. Elle demande assistance en semences.

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. Nduwimana Frédéric

    dans le domaine éducatif,janvière ndirahisha est la premiere ministre qui maîtrise les problèmes que connaît l,education burundaise.
    elle a vu que les dce et les dpe quelques sont corruptibles et elle essaie de prendre des mesures convenbles.

    merci madame le ministre.

    Au Burundi,il y a bcp de cadres de direction qui sont capables de gérer les directions.pourquoi les d6 ,d7 dans les directions?il faut qu,il y ait un changement.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

« Juger est un métier »

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur « Juger est un métier »

A tort ou à raison, la justice burundaise a été vilipendée, diffamée, décriée surtout par ceux qui n’arrivent pas à avoir gain de cause. Des expressions défaitistes sont devenues monnaie courante : « deux poids deux mesures, une justice à (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 206 users online