Samedi 31 juillet 2021

Société

Abandons scolaires, la Coalition ’’Bafashebige’’ tire la sonnette d’alarme

17/06/2021 Commentaires fermés sur Abandons scolaires, la Coalition ’’Bafashebige’’ tire la sonnette d’alarme
Abandons scolaires, la Coalition ’’Bafashebige’’ tire la sonnette d’alarme
Cassien Gashirahamwe : « Il y a aussi des enfants vivant avec handicap qui ne vont pas à l’école, car ils se sentent exclus »

16 juin, journée mondiale de l’enfant africain. Au Burundi, la Coalition pour l’éducation pour tous ’’Bafashebige’’ déplore que cette journée soit célébrée au moment où il s’observe toujours des abandons scolaires malgré les progrès réalisés en matière d’éducation.

38,8 % soit 1.987.432 enfants dont l’âge est compris entre 4-19 ans sont en dehors de l’école. Un bilan dressé ce mercredi 16 juin, par le vice représentant de la Coalition pour l’éducation pour tous ’’Bafashebige’’, Cassien Gashirahamwe. Selon lui, l’abandon scolaire chez les enfants de 16-19 ans s’évalue à 49,3 %, soit 430.959 enfants.

Le vice-représentant de cette Coalition explique ces abandons par les grossesses non désirées en milieu scolaire et la pauvreté qui règne dans certaines familles. « Il y a aussi des enfants vivant avec handicap qui ne vont pas à l’école, car ils se sentent exclus ».

Cependant, des avancées à saluer ne manquent pas. Le taux d’abandon scolaire chez les enfants de 7-12 ans, précise-t-il, a baissé de 32,1 % entre 2010-2017.

Pour cela, la Coalition pour l’éducation pour tous appelle le gouvernement à rendre l’éducation fondamentale obligatoire et gratuite et de construire des infrastructures scolaires adaptées aux enfants vivant avec handicap.

« Les parties prenantes de l’éducation devraient prendre en compte tous les éléments mentionnés pour redéfinir leurs stratégies d’intervention », ajoute Cassien Gashirahamwe.

Signalons que le gouvernement consacre 20% de ses dépenses à l’éducation.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Diaspora bla-bla

J’ai envie d’emprunter quelques mots à feu président tanzanien, Pombe Magufuli : « Acha maneno ! Hapa kazi tu ! » (Trêve de paroles, il faut joindre l’acte à la parole.) C’est ce que j’ai envie de dire à nos (…)

Online Users

Total 1 226 users online