Archives

Zebiya, celle qui a vu la Vierge Marie à Businde : « Je ne suis pas une brebis égarée »

14/03/2012 La Rédaction 2

Beaucoup de gens se rendent sur la colline Businde, commune Gahombo (Kayanza) chez une certaine Zebiya Ngendakumana pour prier. Elle affirme que la Vierge Marie lui est apparue. Les autorités ecclésiales sont sceptiques. Rencontre avec Zebiya.

Dimanche 4 mars vers 13 heures sur la colline Businde en commune Gahombo. Le ciel est nuageux. Sur une moto, sous une pluie fine, nous suivons un chemin escarpé et glissant pour arriver chez Zebiya Ngendakumana. La route est glissante. La moto perd l’équilibre, on se retrouve par terre. On se relève. Le trajet fait encore plus de 15 kilomètres. Il faudra plus d’une heure pour arriver chez Zebiya Ngendakumana. De loin, des voix de ceux qui récitent le chapelet s’élèvent. Les habitants de Businde ne sont pas surpris par notre visite. Ils sont habitués à voir les gens venir prier à Businde. Pourtant, quand on leur demande où est Zebiya, personne ne veut parler. « Nous ne pouvons pas vous dire où elle est parce qu’elle est souvent recherchée par les forces de l’ordre », murmure un quinquagénaire de Businde. « Je suis journaliste ». Son grand-frère accepte alors de l’appeler. Je m’approche timidement de l’espace aménagé pour la prière où se trouve une grande croix. « Avant d’y aller, vous devez enlever les chaussures», prévient une dame de la place, un chapelet dans les mains. Je préfère attendre Zebiya, hors de cet espace apparemment spécial.

Après une demi-heure d’attente, Zebiya Ngendakumana arrive. Elle est vêtue d’une longue robe blanche et bleue, sur laquelle on voit la photo de la Vierge Marie. Elle est entourée de son frère et sa mère. Intimidé, je parviens quand même à lui serrer la main. Toute souriante, Zebiya me souhaite la bienvenue. Nous nous installons à côté de leur maison en briques adobe. Elle témoigne alors comment la « Sainte Vierge Marie » lui est apparu pour la première fois : « J’avais moins de dix ans. Je suis allée dehors pendant la nuit et j’ai vu une lumière presque éblouissante. J’ai alors vu une dame de couleur blanche, une couronne autour de sa tête. Elle était sur le globe terrestre. » Zebiya Ngendakumana affirme avoir eu peur et est allée se cacher dans sa chambre à coucher: « Je voyais cette dame partout où j’allais. Elle m’a appelée trois fois et m’a tranquillisée, car elle me disait nous apporter la bonne nouvelle. » Pour cette fille de 26 ans, l’apparition a continué et à partir de 1996, « Jésus » lui est également apparu. Zebiya raconte que le message reçu de « Marie et de Jésus» est de demander aux gens d’abandonner le péché. « Je n’ai pas dit que la fin du monde est proche parce que ce jour est connu par Dieu seulement », précise Zebiya Ngendakumana. Et d’ajouter que tout ce qui se dit sur elle est un pure montage : « Je n’ai jamais empêché les élèves de fréquenter les écoles, parce que mes petits frères et sœurs sont sur le banc de l’école et je m’occupe de leurs frais de scolarité. » En outre, explique-t-elle, elle a tous les documents administratifs : la carte d’identité, l’ancien passeport et laissez-passer.

Néanmoins, elle affirme qu’elle va d’abord prier pour savoir si elle pourra chercher le passeport biométrique : « Il porte confusion. » Elle demande aux autorités ecclésiastiques de ne pas la considérer comme une brebis égarée et de lui donner des conseils, étant restée catholique. Quant aux responsables administratifs et policiers, Zebiya Ngendakumana souhaite qu’ils assurent la sécurité de ceux qui viennent prier à Businde et de ne plus la convoquer et l’emprisonner : « Je ne fais que prêcher la bonne nouvelle. » Selon plusieurs témoignages concordants, le jour où elle a des « apparitions » de la Vierge, des milliers de pèlerins sont là. D’après Zebiya, les apparitions ne sont pas régulières : « parfois une fois par mois, ou deux fois, ou après trois mois », témoigne-t-elle.

Contactée par Iwacu, Jacqueline Ruragoka, administrateur de la commune Gahombo trouve inquiétant ce qui se passe à Businde. Pour elle, cette question dépasse le niveau de l’administration communale. Le commissaire provincial de la police à Kayanza reconnaît avoir arrêté un ingénieur et des élèves du petit séminaire de Mureke qui étaient chez Zebiya : « Ils ont été libérés après avoir accepté qu’ils vont regagner l’école. » Pour Mgr Antoine Madaraga, vicaire général du diocèse de Ngozi, l’évêque est en train de mener ses propres investigations. En attendant, il demande à tous les chrétiens de ne plus se rendre à Businde.

_______________________________________

Zebiya Ngendakumana est née sur la colline Businde en commune Gahombo, province Kayanza en 1986. Cette orpheline de père est le quatrième enfant de la famille. Elle a fréquenté les écoles tenues par les prêtres catholiques communément appelées « Yaga Mukama ». – {Parle Seigneur.} Elle est cultivatrice. Zebiya Ngendakumana s’est déjà rendue au Rwanda, en République Démocratique du Congo, au Kenya, en Tanzanie, en Ouganda et en Ethiopie pour prêcher la bonne nouvelle.

Forum des lecteurs d'Iwacu

2 réactions

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

Editorial de la semaine

En aval et en amont

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur En aval et en amont

« Trois familles menacent de regagner l’exil. » C’est le titre d’un article du correspondant d’Iwacu à Rumonge. La Cour spéciale des terres et autres biens vient de donner gain de cause à un résident au cours d’un procès foncier (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 259 users online