Archives

«Tous les récents actes de criminalité n’ont rien à voir avec les motivations politiques»

31/05/2016 Abbas Mbazumutima 5
Accès réservé aux membres du Club des amis d'Iwacu

Pour accéder à l’ensemble de nos contenus numériques, abonnez-vous et devenez membre du Club des amis d’Iwacu

Votre abonnement vous donne accès à :
  • Toutes nos archives numériques (10 ans), soit près de 15.000 articles
  • Un moteur de recherche avancé, simple d'utilisation et performant
  • Notre newsletter quotidienne et nos alertes
  • Nos publications imprimées en accès numérique dès leur parution
  • Nos éditions spéciales imprimées et en ligne

Soutenez une presse indépendante et de qualité !

Abonnez-vous maintenant !

Consultez nos offres et bénéficiez de l’information la plus complète sur le Burundi

Forum des lecteurs d'Iwacu

5 réactions
  1. Kimaranyi

    Ntahitangiye je vais répondre à tes interrogations
    C’est quoi? Ça tu as trouvé Violences,assaillants,viols, vol ect
    Par qui ? Réponse :par la police de Nkurunziza et Bunyoni
    Pourquoi ? Réponse :pour un mandat maudit ,illégal et illégitime brigué pour la simple raison de continuer à piller le pays et mettre à genoux tout le peuple burundais

  2. Bakari

    @kissinger
    Bwabundi nawe uri mu birirwa baranigagura abantu?

  3. kissinger

    Rindire gato nimwashikirwa muzoca muvuga muti : Ehhhehhhee bwabundi ni politique

  4. John

    Quelle diversion! S’il est vrai que le ridicule ne tue plus au Burundi, ce Ministre devrait quand même se garder de prendre les gens comme des cons. Time will tell comme disent les autres…

  5. Ntahitangiye

     » Le ministre de la Sécurité publique affirme sans donner de preuves que ces actes de criminalité ’’n’ont rien à voir avec les motivations politiques que les mauvaises langues prétendent leur attribuer’’.

    Regardez mon commentaire sur l’article  » Arusha II promet mais.. »

    Ici vous dites que le Ministre de la sécurité ne donne pas de preuves. Si ceux qui ont des motivations politiques ne disent rien ou ne revendiquent rien, comment peut-on différencier leurs actes de ceux des voleurs, des règlements de compte etc..?
    Encore on dira qu’il faut un dialogue inclusif pour arrêter les violences. Mais lesquelles , faites par qui et pourquoi ? Il y a des questions incontournables pour un dialogue: C’est quoi ? Fait par qui ? Pour quelle raison ?
    Dans le cas du Burundi:
    1) C’est quoi ? :Réponse: ce sont les violences, assassinats, etc
    2) Faits par qui ? Inconnus
    3) Pourquoi ? Inconnu
    Quelqu’un va-t-il porté la responsabilité de ces crimes en cachette à Arusha ?

    ARRETONS DE TUER INUTILEMENT NOS FRERES !!!!!!!..

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Bujumbura vs Kigali : Quand les mots attirent les maux

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Bujumbura vs Kigali : Quand les mots attirent les maux

Depuis un certain temps, Bujumbura accuse, condamne Kigali. En revanche, Kigali a toujours nié toute implication dans la crise d’un pays voisin, le Burundi. Jusque-là, cela s’exprimait au travers des marche-manifestations et autres expressions à Bujumbura et ailleurs dans des (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

389 utilisateurs en ligne