Politique

Le Burundi recommandé à plus de protection des droits de l’Homme

21/01/2018 Chanelle Irabaruta 3

Au cours de la 29ème session de l’examen périodique universel (EPU) du 18 janvier, à Genève, le Burundi a été évalué sur la situation actuelle des droits de l’Homme.

Martin Nivyabandi : «En vue de la protection et la promotion des droits de l’homme différents textes de loi ont été promulgués par le chef de l’Etat»

Selon le représentant de la délégation française, la situation des droits de l’Homme au Burundi s’est fortement détériorée depuis 2015 et les libertés fondamentales sont en recul.

Il recommande au Burundi de cesser les violations graves des droits de l’Homme. C’est notamment les atteintes aux droits à la vie, aux exécutions extra-judiciaires, les arrestations, les détentions arbitraires et les disparitions forcées.

Et d’ajouter que le Burundi doit lutter contre l’impunité des auteurs des crimes, veiller à la liberté d’expression notamment en faveur de la presse indépendante et les défenseurs des droits de l’Homme. Et de garantir le respect des libertés d’association, de réunion et de manifestation.

Ce n’est pas tout comme recommandation. Il a été également demandé aux autorités burundaises d’allouer des ressources humaines, techniques et financières nécessaires à la mise en œuvre de la politique nationale de promotion de l’égalité du genre.

Bujumbura devrait également enlever les obstacles que la plupart de femmes continuent de rencontrer sur la voie de leur émancipation économique.

Néanmoins, dans la présentation de son rapport, le ministre burundais des droits de l’Homme, Martin Nivyabandi a fait savoir qu’en vue de la protection et la promotion des droits de l’homme, différents textes de loi ont été promulgués par le président de la République.

«Entre autres ceux se rapportant à la répression de la traite de personnes et à la protection de victimes de la traite, à la protection des victimes, des témoins et d’autres personnes en situation de risque, et à la répression des violences basées sur le genre, etc.»

Forum des lecteurs d'Iwacu

3 réactions
  1. MBIKIJE

    Sur le même chapitre des droits de l’homme, il parait que l’ex-Colonel Vital BANGIRINAMA, le tortionnaire et assassin de plus de 30 militants FNL jetés pour la plupart dans la Ruvubu en 2007 serait de retour de son exil doré en Tanzanie… ! Pourtant la justice burundaise l’avait condamné à perpétuité. Si cette information se confirme alors, le gouvernement du CNDD-FDD sera entrain d’enfoncer le clou par rapport à ce que le monde entier pense de lui en matière de justice et de violations massives des droits de la personne humaine y compris le droit à la vie. Attendons voir.

  2. Abi

    “Selon le représentant de la délégation française, la situation des droits de l’Homme au Burundi s’est fortement détériorée depuis 2015 et les libertés fondamentales sont en recul.”

    @Iwacu: Concernant la deterioration de la situation, on a compare quelles periodes? avant 2015 par rapport au debut des manifestations ou on a compare la situation entre 2015 et le debut de 2018? Je me sens dans la confusion en lisant ce texte….

  3. Musuya

    Ko kumesa no kunyuruza abantu vyaheze numva turiko turogorora

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Il faut des mesures d’accompagnement

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Il faut des mesures d’accompagnement

L’Assemblée nationale du Burundi a adopté ce mercredi 18 avril un projet de loi autorisant notamment les perquisitions de nuit et sans mandat d’un magistrat. «Pour certaines infractions graves, le mandat de perquisition n’est pas requis et la perquisition de (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

946 utilisateurs en ligne