http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/12/DG-Advisor-USAID-9-o-20-DEC.pdf
Politique

La veuve de Zedi Feruzi : « Dieu seul sait le sort réservé aux assassins de mon mari »

01-06-2015

Encore sous le choc de la mort brutale de son époux, Mme Nshimirimana peine à retenir ses larmes. Elle vit son deuil, entourée de proches. Toute la journée, des femmes voilées l’entourent.

Lors des funérailles de Zedi Feruzi

Lors des funérailles de Zedi Feruzi

Elle vivait à Ngozi depuis le début des manifestations. « Je suis partie mettre à l’abri mes enfants, le temps que la situation se calme. » Elle restait en contact avec son mari par téléphone. Zedi n’a jamais évoqué de menaces ou harcèlements. «Sans entrer dans les détails, il me brossait la situation sécuritaire de la capitale. De mon côté, je lui donnais des nouvelles des enfants», raconte la jeune femme, veuve à 39 ans, mère de quatre orphelins, trois filles et un garçon, âgés de 20 mois à 10 ans.

« J’ai appris l’assassinat le soir même par un coup de fil de mes voisins et je suis descendue à Bujumbura le lendemain. Je n’ai rien dit à mes enfants de peur qu’ils soient affectés psychologiquement » nous confie-t-elle d’une voix étranglée par l’émotion.

Marie-Louise Nshimirimana évoque un mari calme et dynamique, courageux, miséricordieux, optimiste, qui ne voulait faire de mal à personne. Un homme qui aimait sa famille, par-dessus tout. « Non seulement il s’occupait de nous, mais il payait aussi le minerval de trois autres élèves de sa famille élargie et d’autres jeunes qui n’avaient aucun lien de parenté avec lui». Il essayait encore de créer de petits jobs pour certains chômeurs afin qu’ils sortent de leur condition.

Qui est Zédi Feruzi ?

De confession musulmane, né à Mwakiro (Muyinga) Zédi Feruzi, 45 ans, avait une licence en Science Politique obtenue à l’université du Burundi. A la fin de ses études universitaires, il devient enseignant au Lycée Sheppers de Nyakabiga où il dispense les cours d’Histoire avant d’être élu à la tête du parti UDP en 2002. Une nomination qui a abouti à une scission en deux ailes de ce parti. Quatre ans après divisons et tensions internes, au mois de janvier, Zedi Feruzi est désigné président de l’UPD réunifié. Une première, car c’est la seule formation dont les parties en conflits ont pu trouver un terrain d’entente…

« Il a voulu que nous quittions Bujumbura pour Ngozi »

Bien que son mari ait des gardes du corps depuis deux ans, ces derniers jours, nous confie-t-elle, il s’était rendu compte que notre sécurité n’était plus assez assurée. « C’est pourquoi, il a voulu que nous quittions Bujumbura pour Ngozi ».
Elle essaie de garder courage malgré cette perte irréparable et cet assassinat commis de sang-froid par des tueurs en service commandé. Elle s’en remet à Allah : « Je crois en Dieu, et je suis sûre qu’il nous jugera tous selon nos fautes et nos mérites ».
Pour la sécurité des siens, elle ne craint rien. « Certains membres de notre famille avaient même souhaité que le deuil se fasse ailleurs, mais j’ai refusé car je crois en Dieu et rien ne nous arrivera contre sa volonté. » Psychologue de formation, Marie-Louise a la noblesse de prier pour les assassins de son époux : « Qu’Allah leur pardonne. Ils ont versé le sang d’un innocent.»

  11   Vos commentaires
  1. kibwa jean

    Mon ami Kaburahe, comment taire la 2ème défection à la CENI? Est-ceun mensonge ou une vérité qu’une autre dame a pu se retirer des griffes de Ntahogwamiye et Ndayimirije? Prière nous dire si c’est vrai ou faux. Depuis que la crise a éclaté à Bujumbura, j’ai regagné ma terre natale car, à 95 ans je sais plus supporter le bruit des karashinikov. J’ai trop peur et l’irrésistible envie de vivre un Burundi sans Peter et sa clique me pousse à prendre toutes les précautions de sécurité.
    Kibwa

    • karundi

      Na Nzomukunda yaradusize

    • Baba

      @kibwa jean
      « j’ai regagné ma terre natale car, à 95 ans je sais plus supporter le bruit des karashinikov.  »
      A 95 ans si vos oreilles fonctionnent encore aussi bien que vous le dites, c’est que vous avez un sacré héritage génétique! Quelle chance vous avez!
      Peut-être que cette défection d’un 2e membre de la CENI n’est que de l’intox! A voir la vitesse à la quelle les nouvelles se propagent on va vite le savoir! Il semble que le remplacement de ces départs ne sera pas aussi facile que celui des frondeurs pour Nkuru! Mais il montre une créativité insoupçonnée jusque-là ces derniers mois!

  2. MINANI

    Cette femme doit être vraiment solide psychologiquement. C’est aussi ne femme de coeur, car une autre se serait laissée emporter à blâmer l’un ou l’autre alors que jusque là personne ne connaît vraiment pas les commanditaires de l’ignoble assassinat!!
    Que Dieu la renforce et soutient les orphelins!!!!

    • C´est vrai, elle doit être très solide cette maman. Mais si personne ne sait réellement qui est le comanditaire comme vous dites, au moins une chose est sûre, tout tient origine à la volonté de Nkurunziza à briguer coûte que coûte le 3ème mandat sans respect de la constitution ni des accords de paix d´Arusha, donc le 1er responsable de la mort de Feruzi, c´est Peter.

  3. PCE

    C est terrible de mourir comme cela , pour rien.

  4. Tijos

    ça fait vraiment mal au coeur de lire ces mots de désespoir et de détresse de la part des familles. Tout ceci causé par l’égoïsme d’un seul homme.

    • Je suis profondément touché par ce témoignage de la veuve Feruzi. Je suis père de famille et je connais combien l’affection d’un père à ses enfants est irremplaçable. Dieu qui est le père des orphelins et mari des veuves s’occupera miséricordieusement de cette famille. Quant à toi Tijos qui condamnes des gents non encore inculpés, tu ferais mieux de te réserver même si tu connais la réalité sur l’assassinat du feu Feruzi. Je te conseillerais alors de conseiller tes amis de l’opposition de ne pas continuer à vouloir plonger les familles innocentes dans le deuil tout en cherchant de souiller le Président NKURUNZIZA et le parti au pouvoir. Hier ils ont encore une fois manigancé une honteuse stratégie de semer la terreur au sein de l’Eglise Catholique en prétendant assassiner l’évêque NGOYAGOYE parce qu’ils savent que le courant ne passe plus entre le parti au pouvoir et l’Eglise Catholique. Le CNDD-FDD ne fait plus peur aux gens, mais plutôt ces soi-disant politiciens avides du pouvoir. Ils sont capables de tout.

    • Mukiwa Shabani

      Rukiya, nom musulman de la jeune veuve, est une femme exemplaire. Je la connais au Campus Kamenge au Block Ouest. Tout ce que je peux dire de Zedi , est que Dieu l’accueille dans sa demeure et lui facile ! A Madame Rukiya, pries pour les assassins afin que le sang versé arrose tous les péchés des Burundais et surtout ceux des politiciens voyous et insatiables qui veulent détruire leur nation (Minani, Domitien , Mugwengenzo, Radjabu, Mbundangu, Ntiba,Gaciyubwenge, Ndabitoreye , Nkurunziza, Manwangari JB, etc.!

      Aux enfants, Dieu vous aime , votre Mama vous adore!!!

      • Tchima

        Que DIEU reste Clément et Misercordieux à la famille éprouvée.

        NB: @ Mukiwa Shaban.
        Mon frère peux-tu vraiment mettre tous ces politiciens énumerés dans le même sac?
        As-tu déjà écouté au discours de Mr Ntibantunganya ou Mr Domicien Ndayizeye au moins?
        Moi, j’ai un grand respect pour les 2 hommes,…..et surtout Ntibantunganya.

      • JOSHUA

        A MUKIWA
        A vous lire, au 1er coup d’oeil, on remarque que vous n’êtes pas moins voyou que ceux que vous croyez l’être!!!

Publicité