http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/12/DG-Advisor-USAID-9-o-20-DEC.pdf
Sécurité

L’horreur à la paroisse de Kamenge : trois sœurs italiennes assassinées en une seule journée

08-09-2014

Lucia, Olga et Bernadette, trois sœurs italiennes, ont été assassinées à la paroisse Kamenge par des gens non encore identifiés. Les deux premières sont mortes, ce dimanche 7 septembre, alors que la 3ème a été égorgée vers 2h du matin. La police affirme avoir entamé des enquêtes.

Paroisse de Kamenge où le triple assassinat a été commis ©Iwacu

Paroisse de Kamenge où le triple assassinat a été commis ©Iwacu

La confusion régnait, ce matin, à la paroisse de Kamenge appelée communément chez Buyengero. La population venait d’apprendre avec consternation la mort d’une troisième nonne.

Selon des sources proches de la paroisse, les deux premières sœurs ont succombé, dimanche vers 17h, alors que se tenait la messe du soir. « Le ou les assassins ont pénétré dans la résidence des sœurs aux environs de 17h. Lucia était dans le salon pendant qu’Olga, la plus âgée (83 ans), dormait », confie une source proche de la paroisse. D’après la même source, les deux sœurs auraient été violées avant d’être égorgées.
Les habitants d’en face confient avoir vu un jeune homme en train d’escalader les murs de la paroisse autour de 17h. Les deux corps ont été conduits à la morgue de l’hôpital Roi Khaled après l’arrivée des responsables de l’Eglise Catholique, de Damien Baseka, administrateur communal de Kamenge, et Pierre Nkurikiye, porte-parole adjoint de la police.

Après ce crime, plusieurs agents de la police ont été dépêchés sur place. Des sources affirment avoir même vu des militaires. Mais cela n’a pas empêché le ou les criminels de revenir vers 2h du matin pour égorger une troisième nonne, Sœur Bernadette. D’après les mêmes sources, sœur Bernadette a été ligotée avant d’être égorgée. Son corps a également été conduit à la morgue de l’hôpital Roi Khaled.
La police a entamé des enquêtes pour connaître les bourreaux et les mobiles du triple meurtre.

  68   Vos commentaires
  1. MANIRAKIZA

    Je reviens pour dire encore ma désolation a moment où on parle de « police de proximité », de « comités mixtes de sécurité. Je ne dis pas que tout cela n’est que vaine stratégie, seulement, il nous faut des preuves de fonctionnement efficace de ces structures au-delà même de la « chasse à l’opposant politique ». Je suis désolé de m’exprimer ainsi alors que je devrais plutôt demander qu’au nom de la dignité humaine dont se targue toute démocratie ou ce qui prétend l’être, un DEUIL NATIONAL devrait être vite décrété, bien sûr après les funérailles, car il s’agit bel et bien de femmes consacrées qui ont été violées et assassinées alors qu’elles étaient au service du peuple burundais . Les hypothèses entourant ce crime crapuleux peuvent être avancées, à mon sens, tout en se gardant de prendre à la légère, comme d’habitude, ce qui, sous d’autres cieux, aurait provoqué démissions, consternation nationale et surtout la fin du silence chez les hautes autorités de la République. un simple communiqué ne suffit pas. L’Église Catholique pleure maintenant les siennes, mais aussi et surtout cette masse d’orphelins de Kamenge et toute autre personne, si humble soit-elle, qui vivait de la générosité de ces âmes bénies. Pause de désolation.

  2. Gondwanais Lamda

    Je vais juste me permettre de poser des questions: Est ce que le fait qu’il n’y ait pas eu de vol ne devrait pas orienter les enquêteurs sur d’autres pistes???? Visiblement les tueurs ont cherché à tout prix de réduire au silence les Soeurs Religieuses. Est ce que le fait que les soeurs aient une connaissance parfaite de l’Est du congo pour y avoir vévu plusieurs années ( Ruvungi, Kiriba…..)????????????

    • Ncutizose

      Pourquoi pas le dossier Ernest Manirumva????J’entends dire que le département d’Etat( USA) a dit suivre de près l’enquête sur l’assassinat des 3 religieuses.N’a-t-il pas participé aux enquêtes sur le dossier Ernest Manirumva???
      Wait and see

  3. Jean

    Il pourrait y´avoir un ou des dossiers de détournement et ils ont opté pour éliminer les témoins clés.

  4. Pat

    Ndasaba ngo Imana rugiravyose yakire abayo mu bwami bwayo.

    Chers compatriotes;
    Ce qui vient d’arriver est le quotidien de toute personne qui ne pense pas comme ces tueurs en serie.
    Rappelez-vous des tueries de Gatumba, de Muyinga, de buta,bugendana,teza,etc…Les tueurs savent tres bien qu’il n y aura pas de suite. Que les investigations commencent ce n’est pas un probleme pour eux, un bouc emmissaire sera jete en prison et le vrai assassin continuera son boulot. L’affaire Manirumva vous dit quelque chose,l’affaire Gatumba vous rappelle quelque chose. Si les 2 etaient tuees et qu’on s’est arreter par la; je dirais que cela peut etre un accident mais quand la 3eme est tuee dans des circonstances citees, le tueur est a chercher pas tres loin de la police nationale,police presidentielle ou imbonerakure. Vous me montrerez le contraire!!!
    Le burundi est dans les mains du diable.

  5. inanzoza

    Ibi bintu vyabaye mu Kamenge birarengeye ubwenge,bigenda gute ngo umuntu afise imyaka irenga mirongo indwi ngo bamukorere ivya mfura mbi kandi hariho abacungereye umutekano iruhande yabo,ikibabaje coco kikanansesereza umutima n »uwaciye akurikira ,akicwa,agacirwa umutwe…..bakamuboha amaboko imbere yo kumwononera ubuzima,Mana garukira igihugu cacu
    Hanyuma iyo leta nayo ikintu cose kibaye bama baravuga ko bari mumatohoza,ntihagire ikivamwo,twebwe abanyagihugu batoyi waduza umutwe ugakubitwa inkoni,twizere ko umuntu canke abantu bakoze ibi bintu bitagira izina,bazohanwa ruhasha,bakaronka igihano kiruta vyose(kunyongwa)naho nwitegeko ryuburundi babikuyeho….

  6. Albert Tanganyika

    Pauvre Burundi, pour accéder au pouvoir, les gens égorgent même leurs semblables!

    Faut -il vraiment égorger les innocents pour attirer l’attention de la communauté internationale sur la politique Burundaise?
    Pour discréditer son adversaire politique, il faut aller jusqu’à décapiter des bonnes sœurs innocentes?
    Question de la protection de la police. Même aux USA, si vous tenez vraiment à assassiner quelqu’un qui n’a pas droit à une garde rapprochée dans un quartier quelconque, vous pouvez le faire sans inquiétude. La police ne peut pas être devant la porte de chaque citoyen. Surtout quand les commanditaires ont tout calculé d’avance.
    Pour moi, c’est du sabotage. Ce qui l’ont fait veulent salir leurs adversaires. Tout est si clair que ça ne demande pas d’être spécialiste pour comprendre le mobile des assassins.

  7. Duciryaninukuri

    Birandenze pe!!! Imana ibakire mu bwami bwayo abrundi natwe bitubere icirwa co kurwanya umwicanyi uwariwe wese tutaravye ibi canke biriya turirinde n’ugutanako amajambo y’ishavu.

  8. eloas HAMISI

    Uwo bitotera umutima uhagaze, uwo nta mutima agira! Ariko ko hafashwe abazamu bari baharimze, Uwa gatatu{3} akicwa huzuy abapori, bo ntibofatwa bakagigwako amatohoza? Banyarucari tuzopfa turushe vy’ukuri!!

  9. TEKANA Elias

    Imana yakire les deux premières victimes et bien entendu la troisième, mais Honte, honte, honte sur notre Police et tous ses dirigeants, jusqu’au plus haut niveau. Hanyuma ngo turafise Igihugu!!! A quant la quatrième victime à l’Eglise de Kamenge?

  10. Kirinyota

    Ces abrutis, mon Dieu je manque de qualificatif. ils égorgent des religieuses qui sont là pour les pauvres. Comme remerciement, elles sont égorgées. J’ai honte pour mon pays. Que les coupables soient pendus publiquement. et les victimes rejoignent la vie éternelle.

  11. J-PK

    Comment se fait-il que la police n’ait pas protégé les lieux du premier crime aux fins d’enquête?
    Comment se fait-il que la police n’ait pas protégé la rescapée?
    Comment le gouvernement va-t-il encore cacher l’incompétence notoire de sa police dédiée uniquement à poursuivre les opposants ???

  12. Mbonakube Edgar

    Mbega abatashoboye gukingira isoko na ko amasoko atunze igihugu cose, boshobora gute gukingira abantu 3 canke 10? ntimutangare shetani yaratwinjiranye kandi bizotugora kumusohora!! tuve hasi twese twambaze Rugiravyose ni yo izodukiza.

  13. Alain

    Birababaje cane.
    Et le president crie haut et fort sans cesse partout que depuis son independance le Burundi n’a jamais connu la sécurité qu’il a actuelement. Vraiment !!!!! Comment expliquer la mort de la 3em soeur!!!!!

    • inanzoza

      Nawe yahoze,navuge uwo mutekano mu gihugu cose ingene wifashe neza…Amenyo aragutwenga ar »ay »awe…

  14. uwizera joe

    C’est la honte pour le pays, pas d’autres mots pour qualifier ce crime…je demanderai seulement au Gouvernement du Burundi de marquer une différence au moins pour ce cas qui, pour un bon analyste, n’arrange rien de l’avenir politique du pays, d’attraper ces criminels et de les punir sans pitié…même si le Burundi a supprimé la peine de mort dans son code pénal, je crois qu’un cas pareil mériterait dérogation afin de donner une belle leçon aux autres criminels potentiels… je garde l’espoir qu’on va cette fois ci agir…C’est pour le bien du pays et des tenants du pouvoirs aujourd’hui…
    Attendons et voyons…

  15. kandi

    Jewe nama ndababwira. Umwansi mukulu abarundi dufise nabo bagabo BA opposition. Kuko bo bakunda ubutegetsi kuburyo naho yoba shetani ububazaniye bobwakira. Niyo ma groupe ya ba Twagiramungu, Kavaruganda, Sendashonga , kanyarengwe, Agata nabandi. Uwumva niyumve

    • inanzoza

      Yo keba na munoko nayo!!!!Aho ivyo uriko uravuga urabizi,ngo les parties d;opposition,aho usanga uvuye gusoma irya articles yo ku gihe.com,tourne ta langue 7fois dans ta bouche avant de patler

  16. Justemoi

    Ubwambere nifuza ko Imana nyene ubwiza n’imbabazi yokwakira imitima yabo bavyeyi barengutse. Ubwakabiri nkasaba Imana nyene imbabazi n’ikigongwe, irungikire Mutima mweranda uwomuntu canke abo bantu bakoze ayomabi, maze bahinduke nabo basubire muruhongore rw’abana bayo. Barundi, muze tuve hasi dusabire igihugu cacu, kuko kirarwaye kandi kirarwaje. Tuve hasi dusenge kuko turageramiwe. Umwansi sekibi, yashinze imizi mugihugu ciza Imana yari yatugabiye. Ewe barundi tugomba tube babahe biyake? Ntitube intashima, twari twaragabanye, kubona twaba mu Burundi. None sinzi igihe busigaje. Muve hasi dusenge dushimitse, kandi duhinduke.

    • ntaco

      nta matohoza dukeneye ko batubwirako yatanguye, ntavyo bashoboye, twese turabizi kandi turabimenyereye, iyo atanguye ntahera iyo vyitwa ngo araheze naho kaba ari akadenderezo uwo babisutseko vyanseko babiheza, turasavye ntihagire uwuzosubira kuvuga ngo ama tohoza yatanguye kandi atari buher at vyemezo bari bwemere nu wubibahaye aca afungwa turekere ama horo mwa binywamaraso mwe,

  17. PCE

    Voici ce que dit une chaine d’information sur le crime abominable des soeurs italiennes en montrant une patrouille de policiers circulant à Bujumbura. La chaine d’information ajoute ce qu’aucun média burundais n’ a dit » deux arrestations ont eu lieu » . Elle évoque aussi que le crime aurait été commis par un déséquilibré. Pourquoi la presse burundaise nous impose un embargo sur les « criminels impliqués » ?

    « Drie nonnen gedood in BurundiBekijk dit artikel op NOS.nl…

    �Patrouillerende politie in Bujumbura, tijdens een dreigende situatie vorig jaar AFPmaandag 8 sep 2014
    In Bujumbura, de hoofdstad van Burundi, zijn drie nonnen gedood. De bejaarde Italiaanse vrouwen kwamen om het leven bij een gewapende overval.
    De politie zegt tegen persbureau Reuters dat er twee arrestaties zijn verricht. Het bisdom van de nonnen in de Italiaanse stad Parma spreekt van een « mentaal onevenwichtige » dader.
    Twee van de vrouwen werden gisteren op een slaapzaal van het klooster gevonden, de derde werd vanochtend gevonden. De slachtoffers – 75, 79 en 82 jaar – zouden niet op hetzelfde moment zijn omgebracht.

    • Mugunza

      @PCE,

      Macabre: tuer apès avoir violé 3 nones de 80 ans chacune?

    • inanzoza

      Nimba uwo muntu yafashwe ni ukumunyonga kuri STADE,hanyuma abo ba polisi bose bari babacungereye umutekano nabo bohanwa BOSE atawuvuyemwo,bikaba akarorero,bishoboka gute,ngo umuntu akubitwe amabuye mu mutwe,bamuce umutwe,vyitwa ko acungerewe ubuzima nabapolisi…..
      Imana yakire abo ba bikila mu bwami bwayo

    • Daro

      Vous donnez raison à ce site plutôt qu’aux journalistes burundais, c’est un choix de votre part. Mais vous noterez que c’est la communauté religieuse depuis Parme qui avance la thèse d’un déséquilibré, pas la police…Quant aux arrestations, elles ont été clairement annoncées par la presse burundaise me semble-t-il.

  18. wiggle

    que leurs ames reposent en paix….. mais ou sont les imbonerakures dans tout ça

  19. GAHINI Abel

    Ruhuna yababwiye ko abicanyi bazopfa nka hgahini, bukeye baba baramwishe, naho uba umutegetsi uguma uri gahini.

  20. NKUNDUBURUNDI

    Les burundais devraient se lever et dire NON à tous ces tueurs qui déambulent dans notre capitale. Des tueurs il y en a et des plus expérimentés. J’imagine que la 3ème nonne a été achevé par les gens bakizura mwijoro et Kamenge ne fait pas excéptions. Abo bantu baguma bica abakozi b’Imana baragowe. Baragandaguye Mgr RUHUNA , baragandaguye intumwa ya Papa Mgr Michael Courtney, baragandaguye ababikira i Kiremba ubu naho baragandaguye abandi mu Kamenge. None abo bakozi b’Imana mubaziza iki? Biravugwa ko Eglise Catholique itagihuza n’ubutegetsi kubera ivyaha biriko birakorwa. Biravugwa ko Eglise Catholique yanse ko CENI yoyigira igikoresho mubusuma bwamatora bwimirije. Hari n’abavuga ko Eglise catholique yasavye ouvertement ko Peter Nkurunziza yosubiza umugambe Uprona na FNL beneyo bakareka ikinamico ya Conciliya na Zake Bigirimana. Abo ba Polisi barenga 50 bacunze PC Mbonimpa kumusego bahe akazi ko gucunga umutekano muma Quartiers Izo Mbonerakure nazo zirirwa zikizura zigume muhira.

  21. Burundi Amahoro

    Sans pointer du doigt le régime actuel, combien d’étrangers, particulièrement des hommes de charité ont été tués depuis que le régime actuel est en place? Combien d’innocents burundais sont tués chaque jour? Je n’accuse personne mais j’accuse un système qui ne fonctionne pas, c’est encore un signe d’impunité qui se manifeste. Tuer sans scrupule est devenu monnaie courante dans le pays car ces criminels savent qu’il n’y a pas de suite. Que Peter s’exprime en personne non de Dieu, nous en avons assez!! J’ai honte, je ne reconnais plus ma chère Patrie!

  22. Ally Abdallah Ndayizeye

    Que les investigations soient faites pour mettre au grand jour les auteurs de ses crimes;on dirai qu’au Burundi nous avons perdu la personnalité.De plus;la police burundaise devrait changer sa manière de travailler car on ne peut pas comprendre comment ils ont quitté le lieu du meurtre avant même 24h,quelle sécurité ont-ils garantie les rescapés?

  23. nduwa

    comment peut on expliquer qu’un criminel aussi doué que ça revienne achever la 3e sœur sans aucune intervention policière…ou est ce qu’ils étaient?
    s’ils avaient l’ordre de stopper le karaoké ou de lancer les gazs lacrymogenes,je suis convaincus qu’ils se depecheraient aussi vite possible..
    c’est pas étonnant un pasteur offre la parole de Dieu
    un peureux vous offre de la peur
    qu’attendez vous alors qu’un gouvernement tueur offre?

  24. Niyoyankunze Sandrine

    Il ya quelques annees des biens qui etaient destines aux orphelins et aux veuves ont ete voles par des bandits et comme c’etait la Reverende Premiere Dame du pays qui etait en charge de ces biens, elle a demande au President de la Republique pour qu’on mette la main sur les voleurs et les punir, pas moins de trois jours les bandits ont ete captures ce que tout le monde a saluer. Je vais saluer son Excellence le President de la Republique et son gouvernement s’ils ordonnent a la police chargee de la securite et de la documentation de mettre la main sur ces maudits assassins comme il l’a fait pour ces biens qui etaient voles. Si rien n’est fait, Dieu va se venger contre ce sang innocent verse. J’espere qu’on ne va pas montrer d’incompetence sinon on blocke l’acces a la vie celeste. Et si les eglises s’eveilleront le monde tremblera a commencer par le Burundi.

  25. nduwa

    Il y a un américain qui a dit que si en 2096 l’Afrique devient la super puissance et que les américains leur demande une aide,Bob marley sera commémoré comme un prophète..
    il faut aussi nous acceptons que si en l’an 2015 tous les jeunes burundais ne s’unissent pas pour choisir quelqu’un qui ne s’est pas trempe dans les histoires de verser du sang,le président et ses troupes continueront a assassiner par plaisanterie ou par mechancete,nous le peuple dormi..
    on a besoin des policiers habiles et utiles!c’est pas possible que dans seulement 2h de temps ce meurtrier vienne comme si il a laisse par volonté a la 3e sœur le temps de prier pour la dernière fois.ou sont passes alors les policiers qui sont arrives après l’assassinat des 2 premières?ils devraient rester la au moins pour respecter au le temps d’ikiriyo!coutume oblige au moins..
    ils se sont surement disperses dans les différentes boites de nuits pour chasser les prostituées ou aller suspendre les karaoke..oui 2000fbu est garanti apres ces deux actes….mon Dieu quel Burundi

  26. namariragusa

    Mbe boreka kugora amaraso gute kandi ariyo yabashikanye aho bari! Kandi erega barabikumbuye ça fait longtemps nico gituma atagitangaje kirimwo muvyo bakora, Amaraso c’est leur Identité!!!!! muburundi ubu c’est la loi du plus fort qui règne. Igihugu baragihumanije kandi un jour kizobaruka nabi. Nakamaramaza Cndd ihanure reka gukora amaraso izuba riva bene umurango babona. aho rero ntihavuzwe CTNB-OBR et j’en passe teshwa mute muriko mubiba urwanko n’inzara mubantu ngo muriko mutunganiriza abarundi!!!! ntasoni!
    Barundi mwese ikangure igihugu kiriko kinyagwa n’abatokinyaze duhagurukire rimwe twiyamirize iyo ntwaro y’agahotoro iranzwe n’ubukozi bw’amaraso, iterabwoba, kunyaga igihugu, n’uguteranya abarundi.

  27. Jean-Pierre Ayuhu

    Au délà de l’émotion que ces crimes suscitent, on espère que le gouvernement va tirer les leçons qui s’imposent, soit la démission du Ministre de l’intérieur et celui de la sécurité..

    • Uwubizi

      @Jean-Pierre Ayuhu
      Vous me faites rire. La démission de qui? A cause de la mort de quelqu´un?
      Et puis ces enquêtes avec la police qu´on connaît…la honte.
      Que leurs âmes reposent en paix.

  28. claude

    La mort des personnes innocentes est un acte de barbarie sans nom. Mais, alors que les enquêtes ne font que commencer on accuse le corps de police!!! I’ll y a seulement queques jours le même corps de police a dementelé et mis la main sur la bande des bandits qui sevissait à Buja. Et tout le monde a felicité la police. Préjuger et généraliser sont les carastéristiques d’un peuple non évolué, et dont l’esprit est enclavé comme l’est leur pays.

    • Hussein

      None ubwo wewe wasomye ivyo twasomye. On a bien dit qu’on assasiné la troisième nonne à 2h du matin, au même endroit qu’on a assassiné deux nonnes quelques heures plutôt. C’est croire qu’on est dans un film bon sang! À moins que cette police, qui d’habitude est rapide sur la gachette ait laissé faire car ce n’est pas possible. Juste les cris auraient alerté le policier le plus proche.

    • Jean-Pierre Ayuhu

      Claude,
      tu aurais fait mieux de te taire! Ce qui s’est passé, surtout le 3ème assassinat/meurtre, c’est la honte pour cette police…Pour avoir agi une fois en dementelant cette fameuse bande (composée par des hommes appartenant à la police, sic) cela n’exonère pas les lacunes grossières et le manquement très grave autour de ce carnage de Kamenge.
      Sans rancune, mon frère..

  29. Baravuga

    Je rien à dire, c’est triste, c’est triste. Je croyais que c’était fini ces genres d’incidents criminels dans mon pays. Je suis très choqué par ce qui est arrivé à ces trois sœurs de ma paroisse et j’espère que la vérité sera connue, de tous, et que ces criminels seront bien châtiés selon la loi. Imana ibakire mu bgwami byayo.

  30. Nduwimana

    Ô mon Dieu! Quelle honte pour le Burundi et les Burundais!? Il faut que les enquêtes soient mener d’urgence pour nous éclairer sur et punir sévèrement ces criminels sans nom.

  31. Ex OFF sup FAB

    Je suis sidéré!!! Personne dans ce pays n’a pas pris la décision logique de protéger la 3è soeur ou carrément la déplacer!!!!
    Le gouvernement doit accepter sa responsabilité du moins pour le 3è assassinat non assistance à personne en danger, horrible négligence, irresponsabilité …..
    Mon pays va mal !!!!

  32. Datus

    Je reste bouche bée, revenir tuer la troisième soeur, me montre sans doute que ce sont les policiers qui ont fait ça!!!! Je comprends bien ce qui s’est passé à Cibitoke quand un simple citoyen est allé se venger sur le pauvre père de Ndakug….!!!!!
    C’est la honte pour mon pays!! C’est la honte pour nos services de sécurités!

    • KABADUGARITSE

      Datus, tu te crois mandaté par quel Diable? Au moment où nous tous sommes ébahis dans la compassion, toi t’as le culot de prononcer de telles paroles! Si témoin, tu peux aller déposer à la police et ainsi éviter la perte de temps aux enquêteurs! Je partage néanmoins une chose; c’est une honte pour notre chère patrie après ce qui s’est passé à l’hôpital de Kiremba.-

      • Mututsi

        @Kabadugaritse:
        Des assassins qui viennent a 17h tuer, apres la police et l’armee interviennent et les « autorites » administratives et securitaires sont sur terrain, mais les criminels reviennent qlq heures plus tard. C’est que les criminels savaient bien le terrain, avaient le libre access.

  33. Karadomba

    Toutes nos condoléances à la congrégation.
    Qui a commis l’innommable? Il faut effectivement des enquêtes pour connaître l’auteur et les mobiles, mais????!!!! Les enquêtes n’aboutissent que très rarement au Burundi, et surtout si elles sont faites par la Police Burundaise. Autant faire recours à une (des) police(s) étrangère(s), tout en espérant que la suite ne sera pas hypothéquée: on connait le sort qui est réservé aux enquêtes menées sur le dossier « Ernest MANIRUMVA ».

  34. N.M

    ce maudit criminelle, salisse notre patrie, la maladie de verser le sans ne se guérissent pas? que Dieu protège les siens! condoléances à toute la congrégation soyez forte malgré ce qui arrive il y a encore beaucoup des gens qui vous aiment.

  35. Ce qui est sure ce ne sont pas de simple voleurs qui ont commis un tel acte ignoble, récidive et je suis sure qu’au fond de chacun cella ressort comme une évidence.
    Si c’est le cas il ne faudrait rien s’attendre des enquêtes.
    A bon entendeur salut!

    Horrible !!!

  36. Clean PP

    Baba ababikira b abataliyanakazi canke umurundi wese yishwe bunyamaswa, c’est toujours une tragedie. Que les reponsables de la securite eclairent l’opinion. Difficile de comprendre pourqoui ces bonnes ames ont ete ciblees. R.I.P.

  37. MANIRAKIZA

    Coup dur pour le Burundi qui a déjà versé le sang des siens et des âmes haritables qui sont venues à son secours. Dans ma mémoire revient cet holocauste de Buyengero qui a ciblé les missionnaires de nationalité italienne. et comme il s’agit bel et bien de ciblage de personnes consacrées revient également dans ma mémoire Feu Mgr Joachim Ruhuna assassiné en septembre 1996 (LES AUTEURS DU CRIE SONT RESTES IMPUNIS), deux sœurs qui étaient avc lui là bas à Gitongo, le Nonce Apostolique Mgr Courtney d’origine irlandaise (LES AUTEURS SONT INCONNUS), et bien d’autres. Holocaustes tous azimuts ayant touché le représentant de l’OMS, Dr Kassim Manlan, le représentant de l’Unicef, la bénévole française de Ruyigi, et bien d’autres. Mais l’assassinat odieux des deux sœurs, perpétré PAR DES INCONNUS ce dimanche 7 septembre A LA PAROISSE DE KAMENGE étonne plus d’un. Ce crime rappelle celui perpétré à Ngozi. Cette fois-ci, cet événement va provoquer l’indignation généralisée au sein de la famille des personnes consacrées, de l’Eglise catholique, du Vatican et de la communauté internationale dont nous attendons des contributions multiformes à la veille des élections générales. Quelle autre image peut encore présenter le Burundi au monde des humains? Pause de désolation.

  38. kamariza juliette

    rEKA TURINDIRE AMATOHOZA CO KIMWE NA VYABIIGA BIHERUKA GUTOGWA MU KIRUNDO VYOSE REKA TURINDIRE AMATOHOZA .NONE ABO NABO NI AGATHON RWASA ARI KUBICA!!!!

  39. « Vous nous demandez de toujours vendre la belle image du Burundi à l’étranger, de dire du bien de votre pays aux éventuels touristes et investisseurs, ce que nous faisons à coeur joie. De grace, ne nous mettez pas dans l’impossibilité de vous défendre ». Tels sont les mots d’un Allemand ami du Burundi, lors d’une journée  » Burundi- Tag in Deutschland ». Sans commentaire!

    • Wise

      SEBATIEN maze imyaka nita kurutare mvugira neza uburundi none ngiye kuba uwande?
      Ni bagerageze batore abo batindi bakoze iryo bara

      Imana yakire abo ba sister mu bwami bwayo

  40. Gondwanais Lamda

    Que la terre leur soit légère. Mbega yemwe ntakintu nakimwe tugisonera??????

  41. Stan Siyomana

    PEU DE SECURITE AU BURUNDI
    1. Le President de la Republique a beau proclamer au monde entier (au Sommet USA-Afrique a Washington, au debut d’aout 2014) que « les Burundais sont en train de savourer les dividendes de paix », mais la realite sur le terrain est qu’il y a PEU DE SECURITE AU BURUNDI.
    2. En matiere de securite le rapport 2014-2015 du Forum Economique Mondial (= siege a Cologny, Suisse) classe le Burundi en 126 eme position (sur 144 pays) avec une note de 3,5 sur 7.
    – A la question: « A quel degre pouvez-vous dependre de la police burundaise pour faire respecter la loi et l’ordre dans votre pays », les participants au sondage d’opinion donnent la note de 2,2 sur 7, et ainsi le Burundi se classe parmi les 3 derniers pays du monde: 142 eme sur 144 pays.
    – A la question: « Dans votre pays, a quel degre est-ce que le crime organise a la mafia (mafia-oriented racketeering, extorsion,..) impose des couts supplementaires aux hommes d’affaires/impose costs on business », la note est de 3,8 sur 7, et le Burundi se classe 122 eme sur 144 pays.
    (Voir http://www.wef.com, Global Competitiveness Report 2014-2015, Browse the report, Country/economy, Burundi).
    3. Un article d’un journaliste rwandais, qui est repris par plusieurs sites de l’East Africa Community, ne manque pas de remarquer:
    « Ceux qui ont repondu a cette question (sur le crime organise) au Burundi ont dit aux enqueteurs que le crime a la mafia est un grand obstacle pour le business dans le pays/a major business hindrance in the country. Par consequent, le Burundi est classe 122 eme dans le monde, DONNANT L’IMPRESSION QUE LE PROBLEME DE LA MAFIA EST PIRE QU’AUX ETATS-UNIS… »
    (Voir Kenneth Agutamba?: « How competitive is the EAC region? http://www.newtimes.co.rw, 7 September 2014).
    Merci.

  42. Ndikumana Roger

    J’ai honte de mon pays,….j’ai honte de ce pays.

  43. Rupande

    Decus et décourageant ,comment voulez vous que les touristes viennent chez nous avec une liste tres longue des expatries tues,de Ruyigi en passant par Ngozi jusque,a Bujumbura,vraiment les burundais entretuez vous mais laisser les étrangers tranquilles.
    Mes vives condoleances a la congregation qui a perdu les siennes sans oublier le Vatican qui ne cesse de nous aider malgré les pertes humaines qu,il subisse au Burundi,que le bon Dieu vous accueille dans son cieux .

  44. ndabirorere

    C’est vraiment très macabre. Que des enquêtes très minutieuses soient faites pour que des responsables de ce crime sans nom soient étalés au grand jour. Mais qu’on ne vise pas à incriminer des innocents, dirai je, qu’on ne cherche pas des boucs émissaires . Que la terre leur soit légère!

  45. phil

    c’est decourageant..l’etre humain n’a vraiment pas de valeur dans mon pays..Imana ibakire

    • Girubuntu

      birababaje cane ! Imana ibakire mu bwami bwayo !

    • N.Hermes

      , Once again the crimes, blood of innocents?
      My Goodness!
      Catholic Religious and missionary?
      This means what means.
      Let us joining and make investigations
      Where will you hide against God ‘eye?
      Who will pay from this innocent’s blood?
      Till when the innocent people continue to lose their lives.

    • N.Hermes

      Ndababaye kandi nadahojeje Umuryango wa Ekreziya Gatolika.
      Eka n;abarundi bose, kuko ni umuvumo kugihugu cacu
      Burakeye, ukuri kuzomenyekana
      Nayo gusesa amaraso y-intungane
      Kuri uyo wese atarabimenya,
      Nta mu gisha bitanga atari umuvumo.
      Gahini ahejeje kugandagura mwene wabo Abeli, (Bible)
      Ivyakwirikiye twese turabizi.
      Ni mutigarura, muzopfa gutyo mwese (Bible).

      • hat

        Une classe politique a enseigné le meurtre comme voie de solution de certains problèmes mais ils n’ont pas dit là où il fallait s arrêter. Ce sera une éducation à reprendre de zéro. Ignoble.

        • IRAKOZE ODILON

          Soyez pas hypocrite, c’est pas la première fois que des missionnaires de l’église sont tués au Burundi . Tout de même condoléances aux sœurs et leurs familles, ne revenez plus mettre les pieds au Burundi si vous ne voulez pas rencontrer de problème

          • Stan Siyomana

            @Irakoze Odilon
            1. Je crois que la vous faites une maladresse.
            « Ne revenez plus mettre les pieds au Burundi… » est la formule qu’utiliserait le lache qui voudrait revendiquer le meurtre de ces trois vieilles religieuses dans le couvent de la paroisse Kamenge.
            2. Mais effectivement, il y a un risque que les plus vulnerables (parmi la societe burundaise) soient laisses a eux-memes , si les gens de bonne volonte du monde entire decident que c’est trop dangereux de venir aider au Burundi.
            3. Le Gouvernement du Burundi doit prendre la situation securitaire entre ses mains. Presque 15 ans après les Accords de Paix d’Arusha de 2000, la grande excuse ne devrait pas etre toujours « NOUS SOMMES UN PAYS POST-CONFLIT »
            Merci.

          • nuni

            NON ET NON, c’ est très domage kuko police niho bayisize ibara rya mbere rihejeje kugwa, ni batubwire bagiye sangapi? ku beriki? uwo wa gatatu bamusizehe? ari kumwe nande? canke baje gucunga ivyo batazi, iceyi kibagumako kandi ni batubwire amazina yabo ba police na basoda nimba barimwo bagiye gutabara, hanyuma bagaca bagenda umutekano utagarutse, abo bafashe mu ma boite de nuit ko bahora babararira bugaca ? ama formations birigwamwo nuko babigisha ko bazokora tugiye kwiyamiriza formation za ba police ntaco zimaze, na banyeshule bo muri kaminuza bavuzeko uwuzodubura aca afatigwa ibihano? DUSAVYE DEMISSION YA MINISTRE VYIHUTA

            • hat

              A mr Irakoze Odilon, êtes vous prêt de tuer toute personne qui ne fait que donner un avis? Je crois que oui . Mais sache aussi que en 1993 vous avez ôtez la vie à ceux qui ne ne se sont même pas exprimer.si c est pour cela que vous exister alors soit il en faut pour de sales besognes.L intimidation ça ne marche pas.

          • IRAKOZE ODILON,
            Un tel commentaire est carrément inacceptable. Même un illettré n’oserait même pas penser une telle stupidité.
            Si vraiment t’as été à l’école et si en plus de cela tu as même fait les études supérieures en pensant de la sorte il s’agit carrément des fonds perdus par les parents et l’Etat……
            Mais bon si ça peut te consoler t’es pas le seul dans cette situation

        • INEZA

          faire de l’amalgame sur un sujet pareil est inopportun et contre productif . A quoi bon faire des comparaisons qui n’ont rien de commun. les Criminels n’ont ni parti politique ni ethnie ni religion. Ils sont et restent criminels. La globalisation est un crime comme tant d’autre Mr.

Publicité