Politique

Barandagiye : «Gare à ceux qui ne veulent pas contribuer pour les élections de 2020»

15/01/2018 Edouard Nkurunziza 8

La réponse donnée samedi 13 janvier par le ministre de l’Intérieur aux plaintes de la Confédération des syndicats du Burundi (Cosybu) est sans équivoque : «Nous comptons faire un dialogue avec les syndicalistes. Mais, qu’ils ne prétendent pas faire une entorse au processus de contribution».

Pascal Barandagiye: «La contribution aux élections a été sollicitée par les Burundais eux-mêmes»

Selon lui, «ce sont les Burundais, eux-mêmes qui ont proposé de pouvoir donner leurs contributions aux élections». Le ministre Barandagiye évoque le dialogue organisé à l’endroit de la population par la CNDI. Avant de soutenir que c’est un processus d’ailleurs habituel: « C’est un exercice qui a eu lieu par le passé».

En outre, poursuit-il, la Constitution demande à tout un chacun de soutenir la promotion de la démocratie. Il serait donc incompréhensible de s’y soustraire. Ceci au moment où « même les étrangers » contribuent pour les élections au Burundi. Il invite cependant ceux qui auraient un motif ’’pour se dérober à ce devoir citoyen’’ de le lui signaler par une correspondance.

Gabriel Rufyiri, président de l’Olucome, appelle au respect de la loi. En effet, souligne-t-il, la Constitution, la loi des finances publiques et la loi communale sont claires par rapport à de telles contributions. Il indique que la «contribution aux élections» est prévue dans les lois budgétaires depuis 2016.

Pour cet activiste de la société civile, la ’’collecte forcée’’ ne va pas atteindre de bons résultats. Il exhorte le gouvernement et les syndicats au dialogue social.

Pour rappel, les syndicats de la santé SNTS et le Synapa ont aussi sorti un communiqué conjoint mercredi 10 janvier. Ils dénoncent le caractère «obligatoire» de ces contributions et sollicitent un dialogue.

Forum des lecteurs d'Iwacu

8 réactions
  1. GIHUGU

    Il faudra essayer un minimum d honetêté quand les autorités parlent de ce que voudrait Le peuple…c’est elles même dont il s’agit!

  2. GIHUGU

    Pourquoi les faux politiciens s’enferment toujours dans leurs bureaux et sortent des déclarations au nom du peuple? Qui peut m’éclairer c’est quoi le peuple dont parlent souvent les autorités burundaises?? Y a t-il des instituts de sondages au Burundi pour parler réellement de l’opinion du peuple???

  3. RUGAMBA RUTAGANZWA

    @ Barandagiye: Selon lui, «ce sont les Burundais, eux-mêmes qui ont proposé de pouvoir donner leurs contributions aux élections».

    Le ridicule ne tue pas. Tout est mis sur le dos du peuple qui souffre le martyr à cause d’un pouvoir qui n’a aucune vision pour la population burundaise à part changer la constitution pour se maintenir indéfiniment au pouvoir en n’y faisant rien, évidemment.

  4. SENYAMWIZA Jean Claude

    Dictature quand tu nous tiens. Mitterrand avant raison quand il disait que « un dictateur n’a rien de concurrent à sa taille tant que le peuple ne décide pas de relever le défi »

  5. Björn

    Ayo.matora barashaka bayareke kuko resultat yayo irazwi a l’avance pour epagner un peu d’argent. Kuko vous obligez les gens a contribuer a voter oui. Bon ou est la democratie dans tout ca? 😅😅 vous vous moquez des barundis en particulier les hutus que peter est censer de sauver.

  6. Rurihose

    Iyo mugeze gutanga akazi
    Musaba ikarata y ubu DD canke igiturire.
    Wumva twebwe tutari aba DD dutangira iki?

  7. Mafero

    Monsieur Barandagiye et ses subalternes exagèrent quand même.
    ◙ Dites-moi par exemple pour quelle raison un paysan rabougri de Kivuvu dans les hauteurs de Bugendana (il ne sait même pas que la campagne d’explication de la révision de la constitution a été lançé dans sa propre commune) devrait être associé dans la réféction du Stade de Gitega en raison de 200 BIF?
    ◙ Pourquoi les autorités de Gitega n’ont-ils pas pensé à faire payer une somme aux utilisateurs de ce stade afin de percevoir des sommes pour sa réféction au lieu de faire recours aux gens démunis? Pourtant tous les meetings importants se passent dans ces stades, sans parler d’autres rencontres.
    ◙ Pourquoi par exemple faire perdre du temps à nos braves parents pour faire construire des centres de santé qui ne seront jamais approvisionnés en médicaments et alors que quand la malaria frappe ils font recours à l’ “umubirizi” ?

  8. Prophète

    Mr Barandagiye bwira aba dd baterere abandi utureke kuko muri politique ntagahato ni choix umuntu agira canke mutubwire kwari effort de guerre yabuyoya ou le fameux ikori ryumutwe de Micomibi

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Cacophonie dans un ministère

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Cacophonie dans un ministère

Qu’est-ce qui se passe réellement entre le ministre ayant l’Aménagement du Territoire dans ses attributions et son directeur général de l’Urbanisme et de l’Habitat ? Dans son communiqué du 29 mai, Madame le directeur général met en demeure les acquéreurs (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

362 utilisateurs en ligne