Iwacu Web Radio RNW Media

Au sommaire de l’édition de ce mercredi 20 septembre 2017 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’

[wonderplugin_audio id="318"]
20/09/2017 Edition : Raymond Nzimana 0

• Le parti Sahwanya Frodebu se félicite que la commission d’enquête sur le Burundi ait pondu un rapport sur les droits de l’Homme demandant des enquêtes de la CPI sur le Burundi. Le vice-président de ce parti, Léonce Ngendakumana se dit surpris que le gouvernement ait évoqué à Genève des crimes d’avant 2015 qui n’ont pas bénéficié des même attentions de la part de cette commission, alors qu’ils sont étudiés par la commission vérité et réconciliation. Il demande que la loi régissant la CVR soit réexaminée pour que la notion pénale y soit inclue si le gouvernement veut que ces crimes soient punis selon la loi.

Le parti Radebu assure que ce rapport rendu au Conseil des Nations unies pour les droits de l’Homme ce mardi n’a d’objectif que soumettre le Burundi à des enquêtes de la cour pénale internationale, CPI. Le président de ce parti, Jean de Dieu Mutabazi indique que l’agenda de ce rapport ne va pas aboutir. Le Burundi étant un pays souverain et indépendant.

La commission d’enquête des droits de l’Homme a présenté son rapport définitif au Conseil des NU sur les droits de l’Homme ce mardi à Genève. Une résolution va être prise à la fin de ce mois.

• Certains réfugiés burundais se trouvant au Rwanda sont interdits de retour par ce pays. Cela du fait des mauvaises relations que le Burundi entretient avec son pays voisin. D’autres réfugiés ont peur de rentrer, tout réfugié venant du Rwanda est étiqueté de rebelle déstabilisateur du Burundi. D’autres indiquent avoir perdu leur emploi et ne voient pas pourquoi ils rentreraient. C’est du moins les propos du président de la commission chargée d’accueillir les rapatriés de la commune Busoni. Déclarations faites lors des remises de dons par l’Ombudsman, Edouard Nduwimana aux rapatriés des communes Bugabira et Butezi. Ce dernier a indiqué que toutes ces questions seront étudiées par les autorités burundaises ainsi que l’ombudsman rwandais.

• Un enfant de 5 ans mort au quartier Birimba au centre urbain de Rumonge. Cet enfant a été victime de l’effondrement d’une maison. Dans la commune de Rumonge, l’administration dénombre plus de 250 maisons démolies par les mêmes pluies. 17 écoles ont été aussi détruites.

Selon un responsable de la paroisse Buruhukiro, les activités scolaires ont été paralysées dans les écoles primaires et dans les écoles fondamentales. Les toitures de ces écoles ont arrachées et une vingtaine de banc pupitres également détruits. Tous demandent une aide d’urgence.

CPI

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Nos émissions sur WhatsApp

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Archives de la web radio

Retrouvez toutes les archives de nos émissions.