Sécurité

Burundi/Sécurité: Un corps sans vie retrouvé à Mugina

23/05/2020 Mariette Rigumye Commentaires fermés sur Burundi/Sécurité: Un corps sans vie retrouvé à Mugina
Burundi/Sécurité: Un corps sans vie retrouvé à Mugina
Le corps  sans vie de Paul Nsengiyumva a été retrouvé dans la matinée de ce 22 mai sur la colline Rugendo, dans la province de Cibitoke

Paul Nsengiyumva, âgé de 42 ans, de la commune Mugina, province Cibitoke a été retrouvé mort ce vendredi 22 mai, sur la colline Rugendo. Les autorités administratives de cette commune confient que les auteurs de ce crime ne sont pas encore identifiés. 

« J’étais avec lui au bistrot, hier soir. Mais, tôt le matin, lorsque nous étions au centre Nyeshenza, nous avons entendu des gens dire qu’un cadavre a été découvert. Nous sommes allés voir et nous sommes rendus compte que c’est le corps de Paul ! », témoigne un des parentés de feu Paul Nsengiyumva. D’après lui, M. Nsengiyumva a été tué sur son chemin de retour en provenance d’un bistrot. 

Cette parenté confie  que jusqu’à présent elle ignore qui a tué M. Nsengiyumva et les mobiles de ce crime. Et d’indiquer que le corps de feu Nsengiyumva ne présentait aucune marque. 

La famille de feu Nsengiyumva demande aux autorités administratives de la commune Mugina de mener des enquêtes, surtout que le défunt avait de bonnes relations avec ses voisins et sa famille. « Ma seule prière, c’est qu’une enquête sur la mort de mon fils soit faite. Car mon fils n’était pas malade», demande la mère de feu Paul Nsengiyumva, toute en sanglots. 

Dative Ntirampeba, chef de la colline Rugendo, informe que le corps de feu Paul Nsengiyumva a été retrouvé vers 7 heures et demie sous un manguier planté dans un champ de bananier. Et d’indiquer elle aussi, qu’elle ignore jusqu’à présent les auteurs de ce crime. 

Cependant, Mme Ntirampeba informe annonce que les enquêtes sont déjà en cours. Et de souligner que le corps de feu Paul Nsengiyumva a été retrouvé sur la colline dont il n’est pas originaire. 

« Pour l’instant, l’administration va organiser une réunion pour tranquilliser la population et surtout que cela arrive alors qu’on est encore en pleine période électorale »,  fait savoir Dative Ntirampeba. 
Signalons que feu Paul Nsengiyumva laisse derrière lui une femme et cinq enfants.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

« J’ai besoin de tous les Burundais »

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur « J’ai besoin de tous les Burundais »

L’euphorie de la campagne électorale est terminée. Ce 20 mai, les Burundais ont eu rendez-vous avec les urnes. Enjeu ? Un triple scrutin : présidentiel, législatif et communal. Mais le vote du président, qui gouvernera le pays pour sept ans, semble voler (…)

Les billets d'Antoine Kaburahe

Antoine Kaburahe

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 735 users online