Dimanche 03 mars 2024

Iwacu Web Radio RNW Media

Au sommaire de l’édition de ce vendredi 3 novembre 2017 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’

[wonderplugin_audio id="365"]
03/11/2017 Edition : Commentaires fermés sur Au sommaire de l’édition de ce vendredi 3 novembre 2017 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’

• Les noms des 36 personnes menacées de mort, accusées de sorcellerie sont dans des tracts qui circulent, sur la colline Rushimabarimyi, zone Ruziba, commune Mugina de la province de Cibitoke.

Certains habitants de cette localité, qui ont parlé à notre reporter sur place, parlent de tract plein de diffamations, de calomnies. Ils demandent la protection de ces personnes.

L’administrateur de la commune Mugina, Jovith Bayavuge met en garde ceux qui sont à l’origine de ces tracts. Ils s’exposent à des sanctions sévères, selon l’administrateur. Elle pointe du doigt les chefs des cellules, communément appelés nyumbakumi, comme opérant avec les auteurs de ces tracts en circulation. « C’est inacceptable. »

• Jean Marie Nkunzimana, âgé de 30 ans, a été attrapé en fragrant délit, en train de creuser avec l’intention de voler des câbles électriques à Gasekebuye, avenue Birenzi, numéro 92 vers 2h de matin. Originaire de la province de Ngozi, ce voleur est pour le moment sous interrogatoire pour la confection du dossier à sa charge. Il a été arrêté grâce à une bonne collaboration des veilleurs de cette localité.

Jéroboam Nzikobanyanka, le patron de la Regideso se félicite de l’efficacité de ces veilleurs qui ont su déjouer les plans du voleur.

• Grogne de la population expropriée pour cause d’utilité publique à raison de la construction du palais présidentiel à Gasenyi. Cela fait 7 mois qu’elle a été sommée de vider les lieux sans indemnité.

De l’argent promis mais qui n’arrive pas. Ces habitants désespèrent et font savoir qu’ils ont toqué à toutes les portes, en vain. Ils déplorent également la petite la somme qui leur est destinée.

Insuffisante, par rapport à la valeur de leurs maisons.

Le ministre de l’environnement tranquillise, Célestin Ndayizeye. Une commission est en train d’étudier la question. Sans donner de date de remise de ces indemnités, il fait savoir que d’ici une à deux semaines, la question sera vite réglée.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Archives des émissions

Retrouvez toutes les archives de nos émissions.