Jeudi 25 février 2021

Iwacu Web Radio RNW Media

Au sommaire de l’édition de ce mercredi 28 février 2018 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’

28/02/2018 Edition : Anémone Kubwimana Commentaires fermés sur Au sommaire de l’édition de ce mercredi 28 février 2018 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’

• L’Observatoire national pour la prévention et l’éradication du génocide, des crimes de guerre et des autres crimes contre l’humanité rejette les propos tenus par le haut-commissaire des Nations unies pour les droits de l’Homme, Zeid Ra ’ad Al Hussein qualifiant le Burundi de pays abattoir. Dans sa déclaration de ce Mercredi, Jean de Dieu Mutabazi, Président de cet observatoire indique que la situation des droits de l’Homme au Burundi est bonne. Il demande à l’organisation des Nations unies d’exiger à Zeid Al Hussein de retirer ses propos prononcés ce lundi à Genève

Le parti Sahwanya Frodebu indique que le haut-commissaire des Nations unies pour les droits de l’Homme a raison d’alerter sur les graves violations de droits de l’Homme au Burundi. Le vice-président de ce parti, Léonce Ngendakumana indique que les Burundais vivent dans la peur. Selon lui, il faut prévenir contre des risques des scènes macabres qui peuvent se produire si rien n’est fait.

• Des Congolais qui avaient fui les combats entre les FARDC et le groupe armé Mai-Mai vers Rumonge commencent à retourner dans leurs localités. Ce Mercredi plus de 100 Congolais dont les femmes et les enfants ont pris des pirogues direction, République démocratique du Congo. Cependant, il y a encore des Congolais qui ne veulent pas rentrer disant qu’ils ont encore peur pour leur sécurité.

• L’étude menée par la Fédération nationale des Association engagées dans le domaine de l’Enfance, FENADEB comptabilise plus de 500 enfants en situation de rues et 1250 enfants qui ont regagnés leurs maisons et qui sont réinsérés avec la campagne de réinsertions des enfants en situation de rue qui a débuté en avril 2017. Jean Polydor Ndayirorere, directeur exécutif de la Fenadeb fait savoir que leur réinsertion exige l’action en synergie de tous les intervenants dans le domaine de l’enfance.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Nos émissions sur WhatsApp

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Archives de la web radio

Retrouvez toutes les archives de nos émissions.