Iwacu Web Radio RNW Media

Au sommaire de l’édition de ce mardi 5 novembre 2019 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’

05/11/2019 Edition : Sindihebura Desire Commentaires fermés sur Au sommaire de l’édition de ce mardi 5 novembre 2019 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’

• La 15ème journée d’incarcération des 4 journalistes du Groupe de Presse Iwacu et leur chauffeur, a été marquée par des gestes de soutien et de solidarité.
C’est lendemain de l’appel contre l’ordonnance de leur maintien en détention préventive déposé à la Cour d’Appel de Ntahangwa par les avocats de ces journalistes et leur chauffeur poursuivis pour ’’complicité d’atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat’’.

Le premier geste de soutien, c’était avec la visite effectuée par la chargée d’Affaires à l’Ambassade des Etats-Unis au Burundi au Groupe de Presse Iwacu.

«Mon pays attache une grande importance à la liberté de la presse et j’apprécie le travail du Journal Iwacu », a fait savoir Mme Eunice Reddick. Pour cette diplomate, il serait difficile de parler d’élections libres transparentes, crédibles et apaisées sans une presse libre.

Le deuxième geste de soutien au Groupe de Presse Iwacu, qui traverse des moments difficiles, c’était avec la visite effectuée dans l’après-midi de ce mardi par des journalistes de la radio Isanganiro à leurs confrères incarcérés à la prison de Bubanza. «Un signe de soutien et de solidarité avec nos confrères. C’est pour leur remonter le moral, leur dire qu’il faut garder espoir».

• La permanence du parti CNL à Rugari en province Muyinga a été vandalisée par des personnes non identifiées. Le chef de la zone Rugari a exhorté les leaders du CNL à Muyinga à déposer plainte auprès de la justice en vue d’une enquête sur les auteurs de ce forfait.

• Au petit matin de ce mardi 5 novembre 2019, les corps de police et de l’armée ont mené une fouille dans les ménages des quartiers Mparambo I et II du chef-lieu de la commune Rugombo en province Cibitoke. Cette opération a été menée dans le but de traquer les gens sans pièces d’identité établis dans ces quartiers.

Le chef de la police dans cette commune a annoncé l’arrestation de 24 personnes dont 2 d’origine congolaise et la saisie de 14 pagnes. OPP1 Willy Freddy Nduwimana a précisé que les personnes interpellées seront taxées d’une amende de 5.000 BIF accompagnée d’une expulsion pour les deux étrangers de nationalité congolaise.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Nos émissions sur WhatsApp

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Archives de la web radio

Retrouvez toutes les archives de nos émissions.