Dimanche 03 mars 2024

Iwacu Web Radio RNW Media

Au sommaire de l’édition de ce jeudi 31 août 2017 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’.

[wonderplugin_audio id="301"]
31/08/2017 Edition : Commentaires fermés sur Au sommaire de l’édition de ce jeudi 31 août 2017 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’.

• La Commission d’enquête sur le Burundi, mise en place en 2015 demande à la Cour pénale internationale, la CPI d’ouvrir dans les plus brefs délais une enquête sur la situation au Burundi depuis avril 2015. Elle demande au Conseil de sécurité de prendre des sanctions ciblées contre les personnes impliquées dans les crimes contre l’humanité. Cette commission demande également la mise en application de la Résolution 2303 statuant sur l’envoi d’une force onusienne au Burundi.

• Certains députés ont indiqué que les rapports internationaux attestant des violations des droits de l’Homme au Burundi sont fondés. Ils ont cité des cas de disparition forcée et des cadavres retrouvés ici et là. D’autres députés quant à eux parlent des rapports biaisés visant à déstabiliser les institutions de l’Etat.

Tous réagissaient sur les propos du ministre des droits de l’Homme, Martin Nivyabandi qui note une amélioration dans la situation des droits de l’Homme au Burundi.

• Un ancien militaire du nom de Gaspard Niyokwizera a été tué dans la nuit de ce mercredi dans la localité de Ndonge-Burasira, commune Mugamba, province Bururi. Selon les sources sur place, la victime a été tuée par balles alors qu’il venait du marché de Tora pour vendre une vache. Les malfaiteurs ne lui ont pas vidé les poches. La somme de 270 milles FBU a été retrouvée sur lui. Deux personnes ont été arrêtées pour des raisons d’enquêtes.

• Des coups de feu ont été entendus dans la nuit de ce mercredi dans la province de Ngozi. La police a indiqué être à l’origine de ces tirs. Elle tentait d’arrêter le prisonnier du nom d’Oswald qui s’est évadé de la prison de Kiremba. Ce fugitif est pour le moment en cavale.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Archives des émissions

Retrouvez toutes les archives de nos émissions.