Web Radio

Au sommaire de l’édition de ce jeudi 27 septembre 2018 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’

27/09/2018 Amandine Inarukundo Commentaires fermés sur Au sommaire de l’édition de ce jeudi 27 septembre 2018 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’

• Des élèves de l’école fondamentale de la commune Mugina en province Cibitoke accusent le directeur de cet établissement d’avoir admis en 7ème année des élèves de la 6ème année qui ont échoué. La question est déjà sur la table de la Direction provinciale de l’enseignement à Cibitoke. Le Directeur provincial de l’enseignement dans cette province affirme que sa direction va prendre des sanctions contre ce directeur d’école s’il s’avère que la loi a été violée.

• Le ministère en charge des droits de l’Homme affirme qu’il a déjà réintégré dans les ménages plus de 1.800 enfants en situation de rue. Félix Ngendabanyikwa secrétaire permanent au sein de ce ministère précise que la campagne de réintégration des enfants en situation de rue dans leurs ménages continue.

Il explique qu’il s’agit d’un projet qui doit être mené petit à petit car, indique-t-il, il s’agit d’un projet trop difficile. Néanmoins, ce ministère se félicite de l’étape déjà franchi dans la mise en œuvre de ce projet. Ce secrétaire permanent l’a déclaré ce jeudi lors de la présentation des réalisations du ministère en charge des droits de l’Homme au cours de ces 3 derniers mois.

La Fenadeb, une coalition des organisations pour la défense des droits de l’enfant se réjouit également que depuis la mise en exécution de cette campagne, le nombre d’enfants en situation de rue a sensiblement diminué. Ferdinand Simbaruhije, secrétaire de la Fenadeb affirme aussi que le gouvernement tient en considération la feuille de route convenue. Il félicite également le gouvernement pour les d’efforts consentis dans cette campagne de réintégrer des enfants en situation de rue dans les familles.

• Fouille-perquisition dans différents magasins situés dans la ville de Gitega ce jeudi matin. Cette opération a été menée par la police en compagnie d’autres autorités du domaine sanitaire. Le constat est qu’il y avait pas mal de marchandises périmées saisies lors de cette fouille.

Des habitants disent ne pas comprendre comment un si grand nombre de produits périmés peut se retrouver dans les magasins aux yeux de l’administration. Ils s’inquiètent pour la santé de la population qui consomme des produits achetés dans ces magasins.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

Editorial de la semaine

Non au rapatriement forcé

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Non au rapatriement forcé

Les réfugiés burundais vivant dans les camps en Tanzanie sont sommés de revenir au bercail « de gré ou de force ». Un accord de rapatriement a même été conclu entre les ministres burundais et tanzanien de l’Intérieur. Ce document qualifié de (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 238 users online