Web Radio

Au sommaire de l’édition de ce Jeudi 14 novembre 2019 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’

14/11/2019 Raymond Nzimana Commentaires fermés sur Au sommaire de l’édition de ce Jeudi 14 novembre 2019 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’

24ème jour de détention de Christine Kamikazi, Agnès Ndirubusa, Terence Mpozenzi, Egide Harerimana et Adolphe Masabarakiza arrêtés le 22octobre dans le cadre d’un reportage en commune Musigati de la province Bubanza. Condamnés pour «Complicité d’atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat», le tribunal de grande instance de Bubanza avait statué, le 31octobre, en faveur du maintien en détention des quatre journalistes d’Iwacu et leur chauffeur.

Ayant fait appel de cette décision, les avocats de Christine Kamikazi, Agnès Ndirubusa, Terence Mpozenzi, Egide Harerimana et Adolphe Masabarakiza certifient que ces derniers seront à nouveau interrogés ce lundi 18novembre à la chambre de la cour d’appel de Ntahangwa en Mairie de Bujumbura. Cela fait suite au refus des quatre journalistes d’Iwacu et leur chauffeur d’être interrogés ce lundi 11novembre sans en avoir été informés au préalable et sans la présence de leurs avocats.

Les hautes instances du parti CNL en province Ngozi sont gravement préoccupées par l’insécurité à laquelle sont confrontés les militants du parti dans cette province. Le secrétaire général et le président du parti à Ngozi l’ont exprimé dans une lettre publiée ce mardi 12novembre qui fait notamment état du meurtre d’un militant du CNL par des individus armés soupçonnés par le parti CNL d’être des Imbonerakure.

Cette lettre fait aussi mention de l’arrestation d’une trentaine de militants du CNL à la suite d’échauffourées ayant éclaté ce dimanche 10novembre entre des Imbonerakure et des Inyankamugayo. Les dirigeants du parti dans cette province estiment que leurs droits politiques sont constamment violés du fait de la montée de l’intolérance politique. En vue d’une réaction de sa part, des tentatives de joindre le gouverneur de Ngozi, Albert Nduwimana, ont été effectuées sans succès.

Diane Nishimwe, élève en terminale au lycée communal de Cabara, a été interpellée dans l’après-midi de ce mercredi 13novembre. Elle est accusée d’avoir abandonné son nouveau-né dans le parc national de Kigwena de la commune et province Rumonge. Emmenée à l’hôpital pour inspection, la jeune fille a avoué son forfait.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

Editorial de la semaine

Elections, tout se joue en amont…

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Elections, tout se joue en amont…

Le comportement responsable, la retenue, la tolérance, le respect de l’autre. Ce sont entre autres valeurs demandées par le président de la Commission nationale indépendante des droits de l’homme (CNIDH) aux acteurs politiques. Il est conscient que la période électorale (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 310 users online