Samedi 20 juillet 2024

Iwacu Web Radio RNW Media

Au sommaire de l’édition de ce jeudi 5 octobre 2017 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’

[wonderplugin_audio id="334"]
05/10/2017 Edition : Commentaires fermés sur Au sommaire de l’édition de ce jeudi 5 octobre 2017 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’

• Le deuxième vice-président de la République a présenté devant le parlement, la mise en application du programme du gouvernement dans le domaine économique et social pour le 1er trimestre 2017. Certains députés et sénateurs ont affiché leurs inquiétudes face à la crise économique à laquelle le Burundi traverse et qui risque de s’empirer avec la pénurie de devises se fait cruellement sentir. Ce manque de devises provoque la chute du franc burundais et provoque la hausse des prix des denrées de première nécessité.

Face à ces appréhensions le deuxième vice-président, Joseph Butore a assuré que les devises disponibles servent à couvrir les besoins vitaux du pays. Selon lui, l’idéal serait qu’il y ait augmentation des produits à exporter.

• 54 familles propriétaires des terres dans la localité de Gikungwe, commune Gihanga ont fait un sit in et empêché les travailleurs de la société Sogea Satom qui extraient des carrières dans leurs terres de continuer de exécuter leur besogne. Ces habitants demandent que des compensations leur soient versées. Le délai limite ayant été fixé au 4 octobre. Un ultimatum dépassé.

• Insuffisance de matériel, trop d’heures de travail, un travail de redéploiement du personnel enseignant bâclé… ce sont certaines des préoccupations relevées par les enseignants de certaines écoles publiques de la ville de Bujumbura, rencontrés par un reporter d’Iwacu, à l’occasion de la journée internationale leur dédiée. Ils demandent plus de considérations dans le travail combien noble qu’ils effectuent.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Archives des émissions

Retrouvez toutes les archives de nos émissions.