Politique

Un jeune homme «kidnappé» en plein jour à Kamenge

Clovis Ngabirano, étudiant, a été enlevé dans la zone de Kamenge, en mairie de Bujumbura, il y a près d’une semaine. Depuis, sa famille vit la peur au ventre.

Clovis Ngabirano a été enlevé en plein jour dans la zone de Kamenge.
Clovis Ngabirano a été enlevé en plein jour dans la zone de Kamenge.

Deux hommes en tenue policière sont venus l’arrêter en zone Kamenge. C’était aux environs de 14h30», racontent des témoins de la scène. Cet étudiant de l’Université Lumière de Bujumbura, Faculté de Génie Civil Bac 1, originaire de la commune Tangara en province Ngozi, participait, dimanche 5 novembre, à une fête de remise de diplôme d’un ami.

C’était dans un bar « Le social », sis dans cette zone de Kamenge. Clovis Ngabirano, 27 ans, habite dans le quartier de Kibenga, au sud de la capitale Bujumbura. D’après des témoins sur place, il a été embarqué à bord d’une voiture de marque Toyota TI immatriculée C8168A.

Sa famille ne sait pas où il est. «Nous avons à l’instant même alerté la police et le service national du renseignement. Jusqu’à maintenant, nous n’avons aucune information sur cet enlèvement», confie un proche parent. La famille de Clovis Ngabirano souligne qu’elle a été alertée par les jeunes avec qui il était lors de cette fête. Elle déplore que personne n’ait rien tenté pour empêcher ce kidnapping alors que le bar grouillait de monde.

Une angoisse extrême

Les proches de Clovis Ngabirano ne savent plus à quel saint se vouer et se disent inquiets pour sa sécurité. «Nous ne savons pas s’il est encore en vie. Il faut que nous sachions car c’est pénible de rester sans nouvelles.» Ils ne comprennent pas le mobile de cet enlèvement. Ces mêmes sources assurent que Clovis ne fait pas de la politique et n’a aucun problème avec qui que ce soit.

Pierre Nkurikiye : «La police a reçu la plainte de la famille. Les enquêtes sont en cours.»

La famille de ce jeune homme demande à la police de diligenter des enquêtes afin que la vérité soit connue. «On ne comprend pas pourquoi on ne sait pas encore où il est ni pourquoi la voiture utilisée dans cet enlèvement n’a pas encore été localisée?» Pierre Nkurikiye, porte-parole du ministère de la Sécurité publique, indique que la police a déjà reçu la plainte de la famille de Clovis Ngabirano et que les enquêtes sont en cours. «Ce qui transparaît déjà, c’est que les ravisseurs ne sont pas de la police ni du service national du renseignement. Si c’était le cas, Clovis Ngabirano serait détenu dans les cachots de l’une de ces deux institutions.» Pierre Nkurikiye exhorte la population à alerter rapidement les forces de l’ordre. «Dans de pareils cas d’enlèvement, chaque minute compte. Une seconde perdue nous éloigne de la vérité.»

Forum des lecteurs d'Iwacu

15 réactions
  1. OBS

    La CPI?Il y a des doutes sur sa capacité à aider à résoudre des problèmes.Ne comptez pas sur elle pour régler vos problèmes.C’est à vous de les régler!

  2. OBS

    Mais que voulez-vous qu’il dise?Il est tout aussi surpris par cet enlèvement.Avec cette crise personne ne sait ce qui se passe et encore moins Monsieur Nkurikiye.Tout le monde est victime de la crise y compris la police nationale.Nous espérons que le jeune homme va être retrouvé et rendu à sa famille.

  3. Jesus

    None mushak avuge iki? N’uwufatanywe itonga abanza kurahira gushika yemejwe na Sentare

  4. Jeremie

    Bensouda natunyarukirize kuko umubabaro wanyarucari ngaha muburundi urarenze. None nkuyu mu jeune azize iki? Eka ntiruhwama.

    Mpore

  5. Mafero

    @Original: Je n’aime pas cette façon de fausser les pistes en parlant de”ravisseurs” alors que c’est un groupe bien identifié, bien équippé par le pouvoir et se déplaçant en véhicules hors cris, bien teintés. Apprêtés seulement pour les meurtres et enlevements.

  6. juju

    Ses declarations, le pauvre il faut le dire, zirahahamura. Elles sont allignees avec les commentaires de certains de nos compatriotes sur ce site.
    Le drame, ca les plait ! Comme quoi, guhahamura les concitoyens est devenu une bravoure ou une mission.

  7. Orignal

    J’ai voulu dire qu’il fallait dire non .

  8. Orignal

    Mumhora ubusa . Ikibarirwa n’icumva , icerekwa n’ikibona . Bigenda gute ko umuntu ari en groupe atwarwa buhene abobarikumwe ntibavuge ? Il fallait dire aux ravisseurs .

  9. GIHUGU

    Je me demande pourquoi Kamenge a plusieurs fois bastion des kidnapings même en période d’acalmie? Mes amis me disaient même avant le mandat controversé que aller à Kamenge même en conduisant est éffrayant. Un ami de longue date qui y vit et qui est membre du parti au pouvoir m’a dit clairement:” Je préfère qu’on se rencontre ailleurs pour partager un vers qu’à Kamenge pendant la nuit “. Je me demande ce qu’il en est aujourd’hui par exemple à 22h quand on est opposant ou voire même Tutsi.

  10. Bakari

    @Steve
    “La CPI a beaucoup de travail à faire.”

    Bravo pour cette découverte!

  11. karimu

    bien dit

  12. James

    A chaque fois qu’il y a une disparition et que je vois ce porte-parole, j’ai peur. Généralement, son apparition est comme le cri d’un hibou, oiseau de mauvaise augure.

  13. Mafero

    Hello J’y crois. C’est justement angoissant d’y croire! Pour les personnes qui y croient encore, depuis 2015, dites-nous ce que cet homme a rapporté de véridique, ne fut-ce qu’un seul exemple, dans le sens de sauver des vies dans de telles circonstances? Celui-la un vrai Ponce au sens crû du terme.

  14. Steve

    La CPI a beaucoup de travail à faire.

  15. Hello J'y crois

    «Dans de pareils cas d’enlèvement, chaque minute compte. Une seconde perdue nous éloigne de la vérité.» Oui, Mr le policier, elle vous en éloigne mais ne vous fait pas perdre la vérité. En d’autre terme, tu suggères que la population vous fasse signe. Mais, pourquoi personne ne vous a fait signe à temps? ” La famille de Clovis Ngabirano souligne qu’elle a été alertée par les jeunes avec qui il était lors de cette fête.” Mais pourquoi elle et non vous? soit, elle n’a pas confiance en vous, soit elle est complice, soit elle est sadique, soit elle sait que ça ne servirait à rien car vous êtes sans moyens et donc moins performants, soit les ravisseurs sont des vôtres, soit, soit… sauf que les personnes ayant alerté la famille sont ses amis, d’après le journaliste.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

De la ténacité à l’hémicycle

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur De la ténacité à l’hémicycle

Mardi 11 septembre, les parlementaires se réunissent à l’hémicycle de Kigobe. Ils débattent le deuxième rapport de la Commission d’enquête des Nations Unies sur la situation des droits de l’Homme au Burundi du 5 septembre. Ce dernier a accusé Bujumbura (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

284 utilisateurs en ligne