http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/09/ICCO-15-O-22-TDRs-Evaluation-a-Mi-Parcours-MAVC-Final.pdf
Gouvernance

Rumonge : bienvenue la nouvelle province

La population a salué l’adoption du projet de loi portant création de la nouvelle province de Rumonge. Toutefois, elle évoque des défis qui attendent les autorités.

Au chef-lieu de Rumonge ©Iwacu

Au chef-lieu de Rumonge ©Iwacu

C’est un sentiment de satisfaction chez la majorité des personnes interrogées après l’adoption du projet de loi portant création de la province de Rumonge par le parlement du Burundi.Selon elles, la population ne parcourra pas beaucoup de kilomètres pour voir le gouverneur. La nouvelle province de Bururi comptera les communes de Burambi, Buyengero, Bugarama, Muhuta et Rumonge.

Des opportunités… Des défis aussi

D’après Emile Hicintuka, ex-administrateur de la commune de Rumonge, la nouvelle province a un accès sur le lac Tanganyika d’une longueur de plus de 60 km, un sol fertile, une bonne position géographique, une population jeune et active, un commerce florissant à développer avec l’existence d’un port. Ce membre du conseil communal de Rumonge indique que le projet de créer la province figurait dans le programme politique du président Ndadaye Melchior en 1993 comme la province de Mwaro et le projet de la création de la province de Bukirasazi.

Cependant, des défis ne manquent pas. La population parle de la corruption, du détournement des deniers publics, du manque de transparence dans la gestion des budgets communaux.Le manque d’eau potable dans la ville de Rumonge, d’infrastructures sociales suffisantes dont des écoles, des centres de santé, des pistes rurales, des voies de communication et de télécommunication sont aussi d’autres défis soulevés.

  8   Vos commentaires
  1. moi

    Que des commentaires des bururiens.

  2. MUTAGA SENYAMWIZA

    Il y a quelques années, la province de MAKAMBA faisait partie intégrante de celle de BURURI, je crois. Est-ce que c’est pour autant que maintenant les Banyamakamba (essentiellement ceux de la commune de Vugizo, frontalière de la commune Vyanda) se sentent moins du sud? Je ne le crois pas…! Pour ceux qui ne veulent plus entendre parler de BURURI (pour des raisons qui leur sont propres) et qui sont actuellement au pouvoir, pourquoi ne pas par exemple carrément changer son nom et l’appeler MABUYE ou MABOGA ou que sais-je encore? Mais franchement cela changera quoi dans la tête des gens du sud? En principe, rien. Ces gens vont continuer à se demerder en envoyant le plus possible leurs enfants à l’école car seule l’éducation de la jeunesse fera toujours la différence !!!

  3. Ruzi rwa Mubarazi

    Je pense que pour les éxtrémes du CNDD-FDD (y compris un certain Radjabu Hussein) auraient interêt à scinder le Burundi en deux régions: Le Bututsi et le Buhutu. Niho ama reves yabo yoba abye réalisés.

  4. NDABANEZE

    Mbaye nkeshimana « aho bakigabura wamenga babaroze  » nivyiza kuko harabayeho une creation d’emplois dans l’histoire du pouvoir CNDD FDD kabisa kuko hazobaho un gouverneur agira 18 n’abandi bakozi bo muri province hariyongeyeko umwu umwe . H anyuma kunguka canke guhomba haba mu birometero vyo gushikira gouverneur sinzi ko novuga ko hahomvye cane abanyagihugu hahomvye abo BAGORE batwara iyo ntara ya Bururi kuko hagabanutse igitigire c’abahora babitura kuko turazi uko bigenda mugusaba ijambo umuntu yitwaza ibisabisho.

  5. Mututsi

    C est du non sense.
    On n est pas a l’heure de multiplier les communes mais plutôt d’en réduire le nombre suivant des critères bien étudiées et qui favorisent le développement. Franchement je ne savais pas que dans la tete de Ndadaye Nyakwigendera il y avait idee de nous multiplier les provinces. S’il avait eu la chance de diriger on en serait peut etre a une cinquantaine ce qui serait une aubaine pour les politiciens car il aurait 50 gouverneurs mangeurs.
    @Gilbert Niyongabo: je ne voie pas en koi le depart de rumonge affaiblie Bururi, c’est surtout peut etre ce qu’ils voudraient faire mais ils ne sont pas aussi malin. Le plan est de deplacer le chef lieu de Bururi a Matana et je ne sais pas s’ils vont rebatiser Bururi en Matana Privince. Franchement je n’y pige que dale.
    Comme tu le souligne, ca n’a rien d’inovant a voir la situation geographique des communes qu’on amene dans Rumonge. Mais tout ce la je voie pas vraiement ce qu’ils font ces gens. Nous Bururiens accederons comme avant a Rumonge et y feront ce que nous y faisions. Ou bien ils vont instaurer un systeme de visa pour aller a Rumonge?
    C’est juste pour chercher de vides cadeaux a donner a la population pour des fins electoralistes. Comme on distribue du riz et des bidons vides .
    Que ce que Rumonge vient d’avoir?: une nouvelle equiper seulement charge de manger les biens de Rumonge alors qu’elle partageait le fardeau avec d’autre communes de Bururi avant.
    Combien d’habitant de Rumonge (Rumongais et rumongaises) avait vraiement l’envie d’aller voir le Gouverneur de Bururi mais qui n’y parvenaient pas car etant a 25 km de leur commune? Combien de visites vont ils faire chez lui maintenant qu’il est qlq pas?
    Detromper vous, il y a lieu de decentraliser les services donnees par le Gouverneur sans multiplier les gouverneurs.
    Parait il meme qu’il y a une court qu’on vient d’amener a Bururi pour servir meme Rumonge et la region.

    • BBOne

      @Mututsi
      « C’est juste pour chercher de vides cadeaux a donner a la population pour des fins electoralistes. Comme on distribue du riz et des bidons vides . »
      Franchement je ne vois pas quelqu’un qui va changer d’opinion grâce au changement de nom de province. En tout cas pas moi!
      Par ailleurs je suis d’accord avec vous lorsque vous dites: « Nous Bururiens accederons comme avant a Rumonge et y feront ce que nous y faisions. Ou bien ils vont instaurer un systeme de visa pour aller a Rumonge? »
      Bienvenue à Blue bay!!!
      Le droit de résider et circuler sur le territoire national revient à nous tous (sauf exceptions), même aux visiteurs étrangers en règle avec nos lois.
      Lorsqu’on parle des seuls natifs qui s’intéressent au développement de leur région cela me heurte un peu. Je trouve que cela devrait intéresser d’abord ceux qui y résident.
      Et je trouve que les candidats aux élections devraient se faire élire dans leurs localités de résidence au lieu de celles de leur naissance.
      J’ai déjà vu cela ailleurs et je trouve que ce n’est pas plus mal!

  6. Gilbert Niyongabo

    La province de Rumonge a été agréée pour uniquement casser le mythe Bururi en affaiblissant cette province. Si non la commune de Rumonge était la plus proche du chef lieu de province (25 km) de toutes les communes de Bururi. Pourquoi Vyanda et Bururi ne pouvaient pas faire partie de cette nouvelle province alors qu’elles sont très proche de Rumonge, au lieu d’aller chercher Muhuta à pratiquement 150 km? Demander aux gens de Rutongo et Rutema combien de km leur faudra-t-il faire pour ariver à Rumonge. Tout finira par se savoir.

    • N-ukuramba ni ukubona

      Je pense coe Gilbert.C’est un pretexte pr casser le mythe Bururi.Qui vivent réellement la commune Rumonge.Ce sont des gens qui y ont emigrés et y ont choisi domicile cie ceux de Matana, Vyanda, Kayanza voir le Sud- Kivu cie Karenga .
      Ca ne changera rien d’ autant plus que la commune Rumonge ne finançait tien d’ autres communes de la province.
      Au contraire c’ est une occasion pensée pour les DD de se financer en oubliant le dvpt intregral de la région naturelle.
      Pour moi j’ aurais pris une partie de la commune Mugamba (zone Kibezi une partie de commune Bururi ‘ une partie de la commune Vyanda toute la commune de la commune Buyengero et Burambi et une partie de la commune Muhuta)
      Ou bien carrément réduire les provinces à 7 qui sont budgetivores pour le pays.
      Ahubwo ni uburwo bwo guteranya abanyaBururi kuko ntamvukira ( autochtones) yo Rumonge iriho nko mu kiyaya c- Imbo .Kavukira kizo ntara ni mouche tsé- tsé.
      Pour dvper un pays on reduit les entités admnistratives au lieu d’ en multiplier coe ces corrompus DD.
      Au pauvre petit Burundi pleure mon pays bien aimé!!!!!
      Ton avenir est mis en danger.

Publicité