http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2017/10/ICCO-COOPERATION-17-OCT-TDRs-pour-recrutement-dun-Consultant-en-Microfinance.pdf
Droits Humains

Le Burundi se retrouve avec deux mécanismes !

29-09-2017

Beaucoup de choses sont dites sur ces deux résolutions prises à Genève. Selon des sources bien informées, il semble que c’est rare, mais pas impossible, qu’il y ait deux résolutions sur le même pays. D’après les experts, ce qu’il faut garder à l’esprit c’est qu’ il n’y en a pas une qui l’emporte sur l’autre puisque « toutes les deux ont été votées et adoptées. »

Le Conseil des Nations Unies pour le droit de l’Homme réuni à Genève pour étudier le rapport de la commission d’enquête sur le Burundi

Le Burundi se retrouvera donc avec deux mécanismes : une commission d’enquête (comme celle qui existe maintenant) et trois « experts ». Pour rappel, mercredi, le Groupe africain a bien voulu soutenir le Burundi dans la présentation d’une nouvelle résolution à la dernière minute. Mais certains pays se sont ensuite désolidarisés, par exemple le Botswana qui a voté pour la résolution de l’UE.

Le Burundi se retrouve donc avec deux résolutions. Ce n’est pas l’idéal disent plusieurs sources mais, l’essentiel, c’est que les enquêtes puissent continuer.

Enfin, signalons qu’il n’y a aucun lien entre ces résolutions et une décision éventuelle de la CPI. La CPI décidera ou ne décidera pas d’ouvrir une enquête indépendamment des décisions du Conseil des DH.

  65   Vos commentaires
  1. Ayahu Jean Pierre

    Bien!
    Vous voulez dire, Cher Antoine, qu’il y a des droits de l’homme version africains et des droits de l’homme, version botswano-rwando-européens? Ou alors, il y a d’un côté, ceux qui n’ont rien compris et de l’autre, ceux qui savent?
    Retenons simplement une chose le monde est en décadence et les droits de l’homme aussi. Il va falloir inventer autre chose. Pardon, le ridicule ne tue pas.
    Vive le Burundi et les Burundais

  2. Rurihose

    A Hima,
    Entre les dictateurs africains et le puissances européennes, qui pille le plus l’Afrique?
    Kaddafi, Mubarak, Mobutu,Dennis Sassou ont des fortunes estimées à des milliards de $Usa.
    J ai eu peur de parler des mutama 1,2, 3..n du pays que je ne nomme pas.
    Chers Gacece ,Hima et Cie
    Soyez conséquent avec vous même

    • Gacece

      @Rurihose
      Essayez de deviner. Quelle est la destination finale des matières premières et autres ressources naturelles pillées? Si vous pouvez répondre à cette question, vous aurez votre réponse. Les dirigeants/dictateurs africains que vous citez ne sont que des intermédiaires. Mais je vous accorde qu’ils sont plus coupables que leurs acheteurs.

      La notion de pillage qu’on évoque ici n’est pas le fait de prendre des richesses d’un pays sans payer. C’est de faire en sorte d’installer au pouvoir des dirigeants qui vont accepter de vendre ces matières premières et ces ressources naturelles à moindre coût. Le plus déplorable dans tout cela est que, au lieu de faire profiter des revenus de ces ventes à tout leur pays en investissant dans des programmes de développement économique et social, ces dirigeants africains choisissent le plus souvent de s’enrichir eux-mêmes. Ce qui revient à dire que les peuples africains se font trahir à deux reprises, par ceux qui sont censé présider à leur déstinée.

      Chez nous, en comparant ce qui se faisait avant et ce qui se fait de nos jours, et ce qui se fait ailleurs, je peux affirmer qu’il y avait pire avant, qu’il y a pire ailleurs. Mais je ne m’attends nullement pas à ce que vous adhériez à mon affirmation.

      • Meursault

        @Gacece
        « …en comparant ce qui se faisait avant et ce qui se fait de nos jours et ce qui se fait ailleurs,je peux affirmer qu’il y avait pire avant,qu’il y a pire ailleurs. » Il faut donc venir à Bujumbura pour voir un gouvernement modèle et exemplaire en matière de corruption et de bonne gouvernance.On croit rêver! Le fanatisme peut-il donc pousser jusqu’à ces genres d’aberrations et aveuglement?? Le régime de Bujumbura une preuve de bonne gestion administrative et irréprochable dans la corruption?? Plus ridicule et rigolo que ce Mr Gacece,on meurt.

        • Gacece

          @Meursault
          Plutôt plus ridicule que vous, même la mort n’accepterait pas de vous prendre! Pesonne n’a dit que le gouvernement actuel est parfait. Mais je vous donnerait un seul exemple à la fois de corruption et de mauvaise gouvernance, d’aberration et d’aveuglement. Prenons les recettes douanières qui rentrent par l’OBR. Disons que la part de des recettes douanières représente 4/5 de toutes les recettes annuelles. En 2013, les recettes totales étaient d’à peu près 550 000 000 000 FBU. 4/5 de 550 000 000 000, c’est 440 000 000 FB. Cela équivaut à environ 250 000 000 de dollars US, et j’ai arrondi vers le bas.
          Je vous poserai juste deux questions :

          1. Cet argent allait où avant l’existence de l’OBR?

          Si vous me dites qu’il allait dans les caisses de l’État ayant un gouvernement modèle et exemplaire en matière de « non-corruption » (sic) et de bonne gouvernance, je m’engage personnellement à vous prendre comme ma nouvelle idôle, je laisserai tomber les aberrations, le ridicule et le rigolo… pour éviter de mourir dans l’aveuglement bien sûr! J’espère que vous allez daigner accepter de me gratifier de votre clairvoyance, Messire!

          2. Cet argent allait où avant l’existence de l’OBR?

          Même question, mais à un registre différent! C’est juste pour être ridiculement rigolo!… Je ne vais quand même pas commencer à ne pas être riducule et rigolo et vous faire mentir!

          Au fait, comment ça va là-bas, à Bujumbura?

          • Meursault

            @Gacece
            Selon notre cher acolyte du régime celeste,l’institution de l’OBR et la centralisation de toutes les recettes fiscales dans cet établissement est un signe de bonne gouvernance et de non-corruption! Il ya la récolte des recettes et l’usage de ces recettes. ce sont deux choses différentes. Combien d’argent de la vente de l’ancien avion présidentiel l’OBR a-t-il perçu?? Et l’argent dit des cahiers ougandais?? Et si les gouvernements précédents n’avaient d’OBR est-ce là un signe évident que tout l’argent récolté (lors de la perception des taxes) rentrait dans leurs poches?? IL y avait quand même une banque centrale.Sur quoi vous basez-vous pour dire que cet argent ne pouvez pas transiter par cette banque voire même par une autre banque? Le Rwanda voisin a aujourd’hui le « Rwanda Revenue authority » pour centraliser toutes les recettes de l’Etat.Est-ce dire que le pouvoir Habyarimana ne percevait pas les taxes ou que tout rentrait dans les poches des agents du pouvoir de l’époque parce qu’il n’avait pas de « Rwanda revenue authority ».
            Gacece,le propre du lâche et du bon à rien c’est de salir les autres pour tenter de se grandir à ses propres yeux.Ridicule!

            • Gacece

              Cher acolyte « non-ridicule » de la sainte opposition, nous sommes au courant des pratiques des anciens administratives et personnellement « commerciales » de certains membres des anciens régimes. Surtout ceux qui avaient une accès direct aux caisses de l’État, mais plus particulièrement ceux qui étaient chargés de collecter les recettes douanières.

              Et je peux vous assurer que ce qui transitait par la BRB n’est rien comparé aux 250 M$ annuels que l’OBR enregistre bon an mal an depuis que notre « ordinaire » (le votre aussi!) régime est en place. Mais c’est vrai que…

              Meursault, le sale du lâche et du rien dans le prétencieux bon à rien, c’est de salir les autres pour tenter de se grandir à ses sales yeux.

              Bon! Je vous prête un miroir « votre Altéresse »?

            • Meursault

              @Gacece
              Les milliers de dollars de l’ancien avion présidentiel ainsi que les millions de dollars payés par l’Ouganda qui se sont volatilisés dans la nature(pour ne citer que cela) sont des pratiques saines du régime??
              La folie chez les dd c’est faire pire que les anciennes administrations (en faisant disparaître des millions) et prétendre être héros pour quelques miettes récoltées par l’OBR.
              Pour dire que ma conclusion antérieure reste valable: C’est le propre de lâche de mettre la faute sur les autres de tout ce qui ne va pas chez eux au lieu de construire du solide! Salut cher héros et acolyte…

            • Gacece

              @Meursault
              Justement! C’est là où vous êtes fort. Comparer la disparition des millions une fois, et celle de CENTAINES de millions chaque année (des années durants)…. et parvenir à affirmer que le premier cas est pire que le deuxième. Faut quand même le faire! Et ma conclusion reste valable aussi.

  3. Jambo

    Gacece,
    Dans un passé récent sur ce même site,vous defendiez bec et plume un niet catégorique à la venue d’experts étrangers en clamant haut et fort la souveraineté nationale (en caractères gras) aujourdhui le langage est différent. En effet, vous semblez être dans l’expectative sur une éventuelle expertise internationale neutre à votre goût, étant donné que la pression est intenable. Le premier verrou à savoir l’accord de principe qui autorise ces enquêtes sur le territoire,vient de sauter. C’est déjà un pas. Le soutien de l’UA ne définit pas son intérêt pour le Burundi. Hitler avait des millions de followers, Jésus seulement 12. Ndavuga simvura !!!

    • Jambo

      Errata : Le premier verrou… qui empêchait …au lieu de: qui autorise

    • Gacece

      @Jambo
      Je suis toujours contre!… toujours en gras! Mais je ne suis ni conseiller officiel de qui que ce soit, ni celui qui décide quoi accepter ou quoi refuser. Et vu que le Burundi a déjà donné son accord sur la résolution « Afrique », pourquoi ne pas en profiter pour corriger ce qui n’allait pas, ne va pas et n’ira jamais avec la résolution « Europe »?

      Rien ne garantit que ces « experts », que ce soit ceux de l’une ou de l’autre résolution, vont demeurer neutres dès le début de leur mandat et ce jusqu’à sa fin.

      Amorcer une démarche avec un handicap qu’on connaît déjà équivaut à avancer vers un mur qu’un entrevoit, tout en espérant qu’une fois arrivé devant, il va miraculeusement y avoir une porte qui va s’ouvrir. Ce mur peut être escaladé, détruit, contourné, on ne sais jamais ce qui se trouve derrière.

      Dans le commentaire que vous dénoncez, je parlais d’un gros ballon que plusieurs mains veulent enfoncer dans un petit trou et d’y faire des brèches pour le dégonfler. Devinez quoi! On connaît le ballon et à qui appartiennent les mains. Et si vous regardez bien le ballon, il n’a plus la même taille, et quelques certaines mains l’ont déjà lâché.

      La question est en gras : « Se pourrait-il que la stratégie des brèches soit plus efficace que le forceps et la passivité tous deux réunis? »

      Méditons svp!

      • Jambo

        Gacece,
        Vous êtes systématiquement contradictoire envers vous même. Vous arrive t il de vous relire ? Quant à votre question seul l’avenir le dira et le soulignera certainement en gras .

        • Gacece

          @Jambo
          Vous pouvez y voir une contradiction, c’est comme vous le voudrez. Moi par contre, c’est une façon d’être flexible, tant qu’il y a proposition d’une meilleure solution.

          Mais je ne fais que commenter, je ne décide rien. Et qu’on décide dans le sens de mes idées ou dans un autre sens, cela ne veut pas dire que j’y aie quelque responsabilité que ce soit.

          Je suis et serai toujours contre toute proposition qui nous plonge dans plus de problèmes qu’elle n’apporte de solutions. Et je vais l’exprimer.

  4. Barumwete Alain Chris

     » D’après les experts, ce qu’il faut garder à l’esprit c’est qu’ il n’y en a pas une qui l’emporte sur l’autre puisque « toutes les deux ont été votées et adoptées. » Et RFI disait ceci et je cite :  » En clair, c’est une victoire pour Bujumbura puisque cette résolution est une manière de disqualifier le rapport des experts déjà mandatés par le Conseil des droits de l’homme il y a un an, et dont les conclusions, révélées au début du mois, sont accablantes pour les autorités burundaises.

    Et pourtant, dans une analyse ultérieure de A. kaburahe, il nous annoncait la victoire par KO de Fatsah O ( Union Européenne ) sur le gouvernement du Burundi.
    Vous savez : mauvais témoins pour les hommes c’est le temps, les yeux et les oreilles quand les armes sont barbares.

    • Barumwete Alain Chris

      Errata : Et pourtant, dans une analyse antérieure de Kaburahe A.

  5. Congo

    Deux résolutions de la communauté internationale cela vient dire qu ils contemplent la souffrance du Burundi. Là où je comprends Nkurunziza , son armée et sa police c est que en 1993 les NU ont conclu à un génocide mais personne n a jamais été condamné. Ceux qui ont été assassiné par cet état c est dommage mais le processus de paix donnera l immunité à Nkurunziza et sa clique et vive la violence. Est ce que les orphelins de 2015 se tairont à jamais ? J ose l esperer.

  6. Source du Nil

    Mon opinion est le pouvoir DD est coincé avec deux loupes à l’interieur et l’exterieur,pour dire que,desormais,tout crime,toute viole des Imbonerakures,la police et FDN.En plus,la CPI n’est pas interdite formellement d’enqueter.Les pays africains tiennent beaucoup à leur souverainité,mais les crimes contre l’humanité n’ont pas de barrières nationales.

  7. Duciryaninukuri

    Nkabibona:
    Je l’avais dit. le Ko de kaburahe était finalement de l’ordre du ressenti que de l’orde de la vérité de ce qui s’est passé entre le bras de fer BUJA-UE à Génève. Il (Antoine) a dit ce qu’il souhaitait et donc comprenait au lieu de voir plus loin que les sentiments. D’ailleurs il l’a toujours fait en ses écrits intellectuellement subtils, mais quand même intelligemment.
    heureusement que « le bien dit » est différent du « objectif ».
    Et presque tout le monde tombait d’accord avec sa façon de dire les choses.

    Ne soyons pas malins pour manipuler ou soutenir celui-ci ou celui-là ou le diaboliser mais soyons éveillés pour comprendre la vérité des choses et la partager. Ceci s’appelle guciryaninukuri.

  8. Gacece

    À bien y penser peut-être LA solution dont on a besoin, mais pas idéale d’un côté comme de l’autre. Et pour faire d’une pierre deux coups, la Commission des Droits de l’Homme de l’ONU n’a qu’à nommer trois (pas six) nouveaux experts différents de ceux qui ne sont pas en odeur de sainteté avec le gouvernement burundais.

    Comme cela les trois experts auront une double mission pour les deux résolutions. Après tout, elle ont été décidé par un même Conseil. Cette double mission aurait pour tâche de collaborer avec le gouvernement ET rapporter les résultats de leurs enquêtes au gouvernement, mais également soumettre leurs rapports à la Commission.

    Cette façon de faire forcerait tout le monde à partager ce que tout le monde sait, au lieu de chercher à se piéger et à se court-circuiter les uns les autres.

    Mais j’ai l’impression que personne ne va aimer cette idée qui, à mon avis, mettrait fin à tous ces entêtements et manipulations auxquels nous avons assistés depuis le début de cette saga.

    • Fofo

      @Gacece,
      C’est pas question d’aimer ou ne pas aimer votre opinion mais ce que vous dites est réaliste car la 1ere résolution sera basée sur la coopération, ce qui est juste et légitime mais le second revêt un caractère de forcing. De plus, je ne vois pas comment le gouvernement acceptera de coopérer avec des personnes qui cachent pas leur partialité. Toutefois, pour éviter la contradiction entre les commissions, c’est sûr qu’il y aura un rapprochement avant de produire leurs rapports. C’est qui sera difficile pour la première commission qui risque de renoncer à ses précédentes conclusions et se contredire.

      • Fofo

        Correction : ce que vous dites est irréaliste.

      • Gacece

        @Fofo

        La première commission n’est pas obligée d’avoir les mêmes commissaires. Les trois qui sont là ont été rejetés par le Gouvernement.

        Le même conseil qui les a installés là devrait les remplacer par d’autres qui sont à priori neutres. Ce n’est pas garanti qu’ils le restent après. Et il y a clairement eu bris de confiance entre les commissaires actuels et le gouvernement.

        S’ils les maintiennent, ce sera ni plus ni moins un chemin direct vers un autre échec de collaboration. Bujumbura ne va jamais les accepter. Eux non plus ne vont jamais accepter de se plier aux exigence de la résolution du groupe Afrique, c’est-à-dire accepter de se rapporter au gouvernement et de le soutenir pour qu’il s’améliore.

        En tout cas s’ils acceptent (en cas de ce choix), ce serait beaucoup trop suspect, et je me méfierais beaucoup plus.

        De plus, le choix de nouveaux commissaires devrait respecter un minimum de précautions pour éviter toute apparence de conflit d’intérêts, ce qui conduirait encore aux mêmes crispations et reproches d’un côté comme de l’autre.

        Il n’est plus question que Bujumbura accepte qu’on lui assigne des experts ayant eu une quelconque proximité ou relation directe ou indirecte avec un ou des Burundais, parce que c’est de là que partent les suspissions, les appréhensions et les accusations de manque de neutralité.

        La meilleure façon de s’y prendre est de soumettre plusieurs noms de candidats-experts au Gouvernement du Burundi. Ce dernier devrait normalement faire un background-check sur tous ces candidats et retourner la sélection d’au moins trois qu’il serait prêt à accepter avant que le Conseil ne confirme les trois nominations requises.

        Mais il paraît que les nominations, dans ces sphères-là se font aussi à la faveur de « la proximité ». Comme quoi, il n’y a pas seulement qu’au Burundi où il y a besoin d’amélioration de processus et procédures… pour l’amélioration de la protection des droits humains.

        • Fofo

          @Gacece,
          Dans ce sens ça peut fonctionner. Quoi qu’il en soit il y a quelque chose qui ne va pas dans ce Conseil. Une résolution des suds (africains soutenus par d’autres pays du sud + asiatiques) rangés d’un côté et une autre des occidentaux rangés de l’autre côté en moins de 24heures! Le Burundi, le petit pays très pauvre comme les médias occidentaux le chantent chaque jour, devient de plus en plus intéressant sur le scène international!

        • Meursault

          @Gacece
          « La meilleure façon de s’y prendre est de soumettre plusieurs noms… au gouvernement… et retourner la sélection…qu’il serait prêt à accepter. » Un pouvoir oppresseur et accusé tous les crimes qui se choisit ses hommes pour acquêter sur ses propres crimes.Du jamais vu! Finalement,votre dévotion au régime-idole vous a tellement leuré jusqu’à penser que tout le monde doit se soumettre aux caprices et aux exigences hors normes de vos maîtres maladroits?
          L’enquête se fera d’une façon ou d’une autre peut être mais quant à attendre l’ordre de Bujumbura pour le choix des experts je n’y vois qu’un rêve de mauvais goût.

          • Gacece

            @Meurlsaut
            Non! Ma proposition n’a rien à voir avec l’idée du gouvernement se choisissant ses hommes. Le Conseil va soumettre plusieurs noms (plus que trois) d’experts indépendants au Burundi. Le Burundi doit seulement étudier leurs dossiers pour détecter tout risque de conflit d’intérêts pour chacun des candidats.

            L’objectif est surtout d’éviter le plus possible de mettre en place une commission dont les membres pourraient adopter une position autre que neutre. Vous non plus vous n’aimeriez pas un enquêteur qui va se ranger du côté du gouvernement. Ce sont ce genre de risque qu’il faudrait minimiser dès le départ.

            Et si vous le voulez, on pourrait aussi soumettre les mêmes noms à la société civile et à l’opposition pour qu’eux aussi fassent des recommandations. Comme cela s’il y a un nom qui fait consensus, ce serait celui-là qui aurait plus de chance d’être sélectionné pour le poste.

            Les normes restent des normes tant qu’elles n’on pas encore été changées et doivent être respectées par tous, pour tous, telles qu’elles sont.

            Et pour votre gouverne, quand un rêve est de mauvais goût, ce n’est plus un rêve : c’est un cauchemar. Je ne souhaite de cauchemar ni à vous, ni à l’opposition, ni au gouvernement, ni à moi non plus.

            « Finalement, votre dévotion à l’opposition-idole vous a tellement leuré jusqu’à penser que tout le monde doit se soumettre aux caprices et aux exigences hors normes de vos maîtres maladroits? »

            Bonne fin de semaine!

            • Meursault

              @Gacece
              Vous pouvez bien poursuivre vos rêveries mais dommage les décisions au sujet des experts seront prises ailleurs.

            • Gacece

              @Meursault
              Exactement ce que j’avais dit! La vrai nomination se fera « ailleurs » comme vous dites. Et personne ne va leur enlever ce pouvoir. Mais comme j’aime le dire :

              Les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets!

              P.-S. : Meurlsaut ou Meursault?

  9. Rurihose

    Nyamitwe a publié avec vantardise un Hatsag »Moquons nous » quand la résolution pilotée par L’UA est sortie.
    Je ne vois aucune raison de pavoiser:
    2 considérations:
    1) Même rabaissée par solidarité négative, le Burumdi est incapable de l’appliquer : Qui oserait juger les Uwamahoro, Ndakugarika et cie: Ils sont au dessus de la loi.
    2)Le pouvoir DD se voit il si fort pour narguer toute l’UE?
    Ça me rappele Bokassa et Idi Amin

    • Fofo

      @Rurihose
      [Le pouvoir DD se voit il si fort pour narguer toute l’UE] ….
      C’est comme si l’UE était en guerre contre le pouvoir DD. Peut être une révélation.

      • Gacece

        @Rurihose
        Au moins vous reconnaissez qu’il y a « un pouvoir DD ». C’est déjà cela comme début.

  10. Deux resolutions??? Pour ces Blancs le noir etant en arriere, ils doivent continuer a piller l’Afrique en general et le Burundi en particulier en se cachant derriere le mot Droit de l’Homme. Les Burundais ne sont pas aussi dupes. Quel gachis?

    • Björn

      Les ennemis de l’Afrique ce sont les africains eux memes . Les DD tuent leurs freres et soeurs burundais. Femer les yeux devant un probleme n’est pas solution a ce dernier.

  11. Yv

    De toute façon la reconciliation entre l’Union Europénne et le pouvoir DD n’est pas pour demain et le financement du budget national à 100% n’est pas une chose facile pour une population avec 280$ de PIB ( le dernier ou presque le dernier dans le monde).

    • Fofo

      @Yv,
      On appelle ça « chantage » et « mépris ». La coopération n’existe que quand les partenaires se respectent.
      Je crois avoir montré à plusieurs reprises quels sont les domaines de coopération qui seraient productifs.

      • Jambo

        Fofo ,
        Il faudrait que les dirigeants africains apprennent d’abord à respecter leurs congénères. Le respect ne se donne pas sur un plateau d’argent ni ne s’obtient par forcing mais se mérite !!!

        • Fofo

          @Jambo,
          Suis totalement d’accord avec vous sur ce point. Tout simplement, il faut retourner à nos propres valeurs! L’africain digne de son nom, sait ce que l’amour et le respect envers l’autre. Avant la colonisation, tout africain avait le DEVOIR de respecter et prendre soin l’autre et je pense que c’est cela qui est contenu dans la charte de DH. Le problème est que certains ont inversé les choses, au lieur de promouvoir le DEVOIR de respecter le droit de l’autre, on mobilise les gens à revendiquer leurs DROITS tout en ignorant ses DEVOIRS envers les autres.

      • Yves

        @Fofo : « La coopération n’existe que quand les partenaires se respectent. ». En effet, je suis d’accord avec vous. Voir qu’une partie des dizaines de millions d’euros de partenariats entre les bailleurs internationaux et le Burundi partaient dans la poche des plus nantis et des plus corrompus a dû singulièrement échauder lesdits bailleurs…

        • Fofo

          @ Yves,
          [Voir qu’une partie des dizaines de millions d’euros de partenariats entre les bailleurs internationaux et le Burundi partaient dans la poche des plus nantis et des plus corrompus a dû singulièrement échauder lesdits bailleurs],
          C’est la raison pour laquelle vous vous êtes engagés à faire tomber ces corrompus? Là, vous avez mon soutien 100% mais je reste encore perplexe à voir les partenaires que vous avez engagés dans cette démarche. J’ai craint que ne soit le même jeu : « JOSEPH » DESIRE Mobutu qui remplace « JOSEPH » Kasavubu; Quelques décennies plus tard on assiste à un « DESIRE » Laurent Kabila qui remplace le Joseph « DESIRE » Mobutu, qui à son tour, est remplacé par Un « JOSEPH » Kabila. On a compris finalement que le pays n’appartient qu’à des JOSEPH-DESIRE, tous accusés de « mauvaise gouvernance et de corruption ». Malheureusement, les gens que vous avez engagés sont connus de tous! Personne n’a les mains « propres » y compris les dirigeants des ASBL que vous appelez malignement « société civile », difficile est de distinguer les « ASBL » qu’ils représentent et leurs propriétés privées.

  12. SENYAMWIZA Jean Claude

    @Jean Habonimana « L’homme fort du régime l’avait proclamé, le rapport d’enquête sur les crimes contre l’humanité n’aurait aucun effet. Extraordinaire DD ! »

    Pas si sûr, cher Monsieur car Résolution ou pas rien n’empêche à la CPI de commencer ses enquêtes, les préliminaires étant déjà en cours si l’on a bien suivi..! En effet la CPI est indépendante et n’a besoin de l’accord de qui que ce soit pour aller de l’avant, y compris après le 27 Octobre 2017, n’en déplaise aux bourreaux du peuple burundais. Ceux qui enlèvent, font disparaitre par la force, violent torturent et tuent ne devraient pas, je pense, dormir sur leurs lauriers. Et puis, croyez-moi, les crimes que ce gang de malfaiteurs en col blancs est entrain de commanditer depuis avril 2015 pour se maintenir coute que coute au pouvoir ne resteront pas impunis par les Burundais eux-mêmes, le moment venu, ou par un tribunal d’un pays tiers avec compétence universelle. Le cas de Hussein Habré est là pour nous le rappeler. Rien n’est éternel, y compris le pouvoir DD, heureusement… !

    • Bagona Anne

      Personne n’aurait peur de la CPI si elle était capable d’instruire sur tous les crimes de masse que le Burundi a connu depuis l’indépendance jusqu’à aujourd’hui.Mais, hélas, Cette brave cour ne s’intéresse aux raccourcis et légèreté .Ce qui arrange ceux qui ont endeuillé le Burundi.Et les bourreaux les plus redoutables ne sont pas nécessairement ceux que l’on croit.

      • SEMIGABO

        @BAGONA: »Personne n’aurait peur de la CPI si elle était capable d’instruire sur tous les crimes de masse que le Burundi a connu depuis l’indépendance jusqu’à aujourd’hui »

        C’est possible mais il suffit que le régime corrompu, violent et incompétent que vous défendez le lui demande mais il ne le fera jamais. En effet, quand vous parlez des crimes du passé, on dirait que ce même régime n’y a rien à voir. C’est faux, archifaux. Croyez-moi, Il ne demandera jamais à la CPI d’enquêter sur le passé du Burundi car si la CPI le faisait, ce régime tomberait comme un fruit mûr. A ce que je sache certains de ses dirigeants au plus haut niveau étaient même à un certain moment condamnés à mort pour avoir posé des mines anti-char, un acte lâche, de terrorisme et de crime de guerre qui a visé des civils innocents. Je n’oublierai jamais ce médecin, Dr CIZA Spes qui a sauté sur une mine anti-char alors qu’elle rentrait d’une longue journée de travail au centre national de transfusion sanguine où elle venait de retourner (pour la dernière fois malheureusement) préparer des dons de sang à des malades a la CPLR. Triste sort, injuste et inacceptable….!!!

  13. Bob Mwami

    Les 3 enquêteurs qui ont produit un rapport à distance et dont le mandat vient d’être renouvelé par les Occidentaux, véritables prédateurs de notre souveraineté, ne doivent pas être autorisés à entrer sur notre territoire. Ils ont du talent pour se balader dans les camps des réfugiés au Rwanda et ailleurs et conclure à des crimes commis au Burundi contre ces réfugiés mais ne pensent jamais à leur questionner sur les crimes dont certains d’entre eux ont commis devant les caméras de FRANCE24, TV5 et autres avant de prendre la fuite et ainsi échapper à la justice.

    • Fofo

      @Bob Mwami,
      Je me force d’ignorer comment fonctionneront les deux commissions et quelles seront leurs conclusions. Toutefois, le vote de 2 résolutions à moins de 24h est très révélateur. Même un enfant de l’école primaire serait en mesure de comprendre pourquoi et pour qui le rapport avait été produit. Une question qui demeure serait de savoir pourquoi la fameuse commission d’enquête précipite presse la CPI d’ouvrir des enquêtes avant même de clôturer leur travail ??? De toute façon, les pays dits du sud l’avaient déjà compris !

    • RUGAMBA RUTAGANZWA

      @Bob Mwami: « Les 3 enquêteurs qui ont produit un rapport à distance et dont le mandat vient d’être renouvelé par les Occidentaux, véritables prédateurs de notre souveraineté »

      Souveraineté d’enlever, de faire disparaitre, de torturer, de violer et de tuer sans aucune autre forme de procès ? Cher Monsieur, si vous étiez du côté des victimes (je ne vous le souhaite pas mais c’est toujours possible dans ce pays), vous ne pourrriez pas tenir de tels propos démagogiques, mensongers et irréalistes…! Si vous vivez au Burundi, vous savez très bien ce qui s’y passe mais, ne dit-on pas qu’il n y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir ? Le ridicule ne tue pas.

      • Fofo

        @RUGAMBA RUTAGANZWA,
        Cher ami RUGAMBA,
        Si vous étiez rescapés des crises qu’à connues le pays depuis l’indépendance et voir comment les occidentaux sont mobilisés aujourd’hui et pressent la CPI à enquêter d’urgence sur le Burundi, que diriez-vous?
        Si vous étiez congolais et voir comment les occidentaux s’intéressent du Burundi alors que chez vous il y a plus de 6 millions des morts et plusieurs dizaines des millions de victimes sans que la même détermination ne soit engagée, que diriez-vous? C’est ça que le représentant de la RDC a dénoncé au cours de cette session. C’est pourquoi, les états africains se sont mobilisés pour contrecarrer la résolution occidentale! Ca devrait servir de leçon!

        • RUGAMBA RUTAGANZWA

          @Fofo,

          Le représentant de la RDC, les représentants du Burundi, de même que vous aussi Fofo, je vous mets tous dans le même sac. Vos propos sont ridicules et manquent surtout de substances. Je vais vous le démontrer. Pour vous, Fofo, parce que dans le passé le Burundi a connu des problèmes, ceux qui le dirigent aujourd’hui ont le droit et surtout le devoir (à voir la détermination avec laquelle ils torturent, parfois violent et tuent les leurs compatriotes) de faire pareil ? N’est-ce pas ? Moi je croyais que tout régime (surtout celui issu d’une rébellion qui parait-il, était venu pour le bonheur du peuple Hutu) était là pour changer les choses, pour faire vivre à sa population des jours meilleurs, l’enrichir par le développement socio-économiques? Vos propos sont irrationnels aussi car pour que la CPI enquête sur les crimes du passé il faudrait que le pouvoir incompétent, corrompu et violent que vous défendez le lui demande. Croyez-moi, Il ne le fera jamais car dans ce passé peu glorieux de notre pays (qui vous permet de justifier le présent, honte à vous) le pouvoir en place y a une large part et vous le savez très bien. Concernant la RDC ce qui s’y passe est tellement honteux que vous ne devriez même pas ouvrir une fois votre bouche pour défendre un régime corrompu, un régime d’incapables, d’égoïstes prédateurs qui dirige un des pays les plus riches du monde mais qui n’en fait rien sauf museler sa population, la brutaliser le plus possible et la piller. Je n’aimerais pas être Congolais, Fofo et je ne vous le souhaite vous non plus. En conclusion, je voudrais simplement vous dire que j’ai très peu de considération pour vos propos qui sont ridicules tout comme j’ai très peu de considérations pour les deux régimes que vous défendez, et qui ont démontré suffisamment aux yeux de leurs peuples et du monde qu’ils sont incapables.Enfin, si cela peut changer votre opinion inacceptable, oui je suis un rescape des régimes passés du Burundi. Mon père a été assassiné en 1972. J’avais à peine 9ans ainsi que plusieurs membres de ma famille. De 1993 à 2006, j’ai perdu aussi plusieurs membres de ma famille dont des cousins etc..! Enfin la crise en cours depuis avril 2015, m’a déjà endeuillé deux fois.

          • Fofo

            @RUGAMBA RUTAGANZWA,
            Avant tout acceptez mes condoléances pour ce douleur que vous portez tjrs dans votre cœur.
            S’agissant de votre réponse, je pense que vous en tant que rescapé et victime des événements tragiques qu’a connu le pays depuis l’indépendance, vous devriez vous poser cette juste question : « Pourquoi l’UE est tellement mobilisée et déterminée aujourd’hui qu’hier? ». Je ne suis contre l’enquête de la CPI mais comment puis-je avoir confiance à une institution a déjà démontré bcp de limites. Sur plus de 6 millions des morts et plusieurs dizaines des millions de victimes en RDC, pour la CPI, le coupable n’est que Thomas Lubanga. Pourtant nombreux rapports pointent du doigt sur un pays qui a traversé les frontières et commettre des crimes de guerre et contre l’humanité en dehors même de son territoire (contre les voisins et sa propre population) mais qui a été inquiété? Seul Karenzi Karake pour la mort des blancs. C’est ça la justice que vous voulez nous parler? Par ailleurs, le nombre des jugements déjà rendus par la même CPI après 15ans d’existence un message fort à tous ceux qui avez placé la justice de cette institution. Il faut que la CPI soit reformée pour obtenir la confiance de tous les mêmes sinon, elle sera toujours utilisée pour intimider et non pour rendre justice.

  14. Mudoro

    Nubundi ntacovuyemwo turabihevye; reka turindire turabe neza ingene aba baDD bazotuvako! !!

  15. Jambo

    Même si les 2 résolutions sont votées et adoptées, l’une des deux va primer sur l’autre. Inévitablement. La solidarité négative d’une minorité d’africains va t elle l’emporter sur la volonté de changement du calvaire de la majorité des africains ou sur la puissance financière des occidentaux ?
    Surtout quand on sait que l’UA est financée à plus de 70% par ces derniers ? Quid de la situation socio économique ? Les baswahili disent souvent que :franga ni musema kweli. Attendons voir la suite, en tout cas, ce serait une première si la résolution africaine ait une incidence suspensive sur celle des occidentaux.

    • Meurlsaut

      @Jambo
      Je partage votre avis.Comme la MAPROBU, cette nouvelle résolution africaine est une mort-née. A quoi servira une résolution africaine si pour la mettre en pratique on doit encore faire recours à l’UE(ou l’ONU) pour son financement.
      Le pouvoir celeste(avec le marasme économique qu’il connaît) même s’il souhaite la mise en pratique de la résolution n’a pas la capacité financière voulue pour la soutenir.Et puis comme le dit l’UE, on sent le jeu du régime burundais,il faut impliquer plus la justice burundaise non-indépendante pour que ses crimes et ses criminels ne soient pas jugés ou encore jouissent d’une justice de complaisance.Misère!

  16. Fofo

    Deux résolutions, deux communautés « internationales », deux convictions, deux visions avec des intérêts divergents. C’est une preuve que la notion de Droit de l’homme reste comprise de façon différente par les occidentaux et les autres parties du monde. Attendons-voir les conclusions de ces deux résolutions! C’est qui est sûre, les experts opérant virtuellement aboutiront sur les mêmes conclusions mais iront jusqu’où? Dieu seul sait et les commanditaires aussi!

    • Bagona Anne

      Ce qui est sûr, c’est que l’Afrique à tout compris malgré sa pauvreté. On verra que si puissance qu’incarne l’argent pourra l’emporter sur le droit et la raison.

      • Fofo

        @Bagona Anne,
        Même si l’argent gagnerait comme à l’époque de Jésus (car les Judas existent et existeront toujours), mais la vérité es déjà éclatée! On sait déjà qui était derrière telle ou telle l’autre résolution!

  17. Jean Habonimana

    Bravo à l’Afrique! Nous devons organiser des manifestations monstres à travers tout le pays pour saluer cette résolution africaine qui consacre le principe fondamental que la protection des droits d’homme incombe au régime DD qui massacre, mutile, torture. Si l’Afrique n’existait pas il faudrait l’inventer. L’homme fort du régime l’avait proclamé, le rapport d’enquête sur les crimes contre l’humanité n’aurait aucun effet. Extraordinaire DD !

    • kabingo dora

      @ jean Habonimana
      Les DD devraient se rendre à Addis Abeba siège de l’UA pour manifester leur joie, s’ils veulent ils prendront un avion à Kigali , ils seront bien acceuilli là bas

      • Banza

        @kabingo dora
        Ne soyez pas égoïstes. Cela fait combien de semaines déjà que vous fêtez sans discontinuer? Laissez les autres respirer un instant!

      • Source du Nil

        Question :Quelle a été le vote du Rwanda par rapport aux deux resolutions sachant le Rwanda n’est pas en bon terme avec la CPI,UE et le USA pour avoir critiquer les precedentes elections au Rwanda ?

        • Meurlsaut

          @Source du Nil
          Le Rwanda n’était pas(semble-t-il) représenter.

          • John

            Le Rwanda non représenté: Juste pour épargner aux DD une nouvelle marche devant son ambassade à Bujumbura. Bon samedi de repos aux Imbonerakure et autres cyclistes de Bujumbura!!!

          • Barumwete Alain Chris

            Le Rwanda n’a pas voté la résolution africaine, elle se contentait seulement d’espionner les Africains pour transmettre l’information à l’UE . mais le Rwanda a voté la résolution de l’UE.

            • Source du Nil

              Chris :La simple logique voudrait que le Rwanda prenne de precaution pour prevenir contre un probable second genocide des « tutsi « dans le grands Lacs.Malheureusement,les pays africains n’ont pas la même perception du risque,
              Bravo l’UE et les USA qui ont appris de leur defaillance du passé.

            • Barumwete Alain Chris

              Source du Nil,

              Votre reponse frise le ridicule. Quelqu’un plus haut a ecrit que l’enemi des Afrikainspirerade est l’Africain lui-meme, n’est-ce pas vrak Mr ?

        • Masabo

          Qui vous a trompé que le Rwanda n’est pas en bonne relation avec l’UE ou l’USA?

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.
Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité