Culture

La FAJ demande la libération immédiate du journaliste burundais Bob Rugurika

27/01/2015 La Rédaction 0

Fédération Africaine des Journalistes (FAJ)
Communiqué de presse
KIGALI, 25 Janvier 2015

La Fédération Africaine des Journalistes (FAJ) exige la libération immédiate et sans condition du journaliste Bob Rugurika. La FAJ a appris avec stupéfaction et amertume l’arrestation et l’emprisonnement immédiat du journaliste Bob Rugurika, Directeur de la Radio Publique Africaine (RPA) au Burundi.

Pour avoir mené une enquête et diffusé des témoignages recueillis sur l’assassinat de trois religieuses italiennes de la Paroisse «Guido Maria de Conforti» dans la commune urbaine de Kamenge, Bob Rugurika a été mis aux arrêts.”L’acharnement juridico-policier dont est victime notre confrère Bob Rugurika démontre la volonté délibérée du pouvoir déterminé à étouffer dans l’œuf toute velléité d’approfondir les pistes de l’enquête sur cette tragédie qui a ému le Burundi et le monde entier”, a déclaré le Président de la FAJ Mohamed Garba.

La Fédération Africaine des Journalistes (FAJ) a appris avec stupéfaction la déclaration du porte-parole de la cour suprême au Burundi qui a exigé la remise aux instances judiciaires du probable criminel comme condition sine quoi none pour la mise en liberté provisoire de Bob RUGURIKA.

Le Président de la FAJ qui s’exprimait en marge de la réunion du comité directeur de la FAJ à Kigali au Rwanda, du 23 au 26 Janvier 2015, « trouve cet emprisonnement du Directeur de la RPA injuste et intolérable envers la presse libre et indépendante, la liberté d’expression et la démocratie”.

“Notre camarade, Directeur de la RPA se retrouve sans doute dans l’œil du cyclone judiciaire pour avoir exploré d’autres pistes et débusqué d’autres probables auteurs de ce triple meurtre alors que la police avait déjà « désigné ».son coupable” s’est exclamé Garba. L’arrestation de Bob confirme l’incapacité de la justice Burundaise à conduire des investigations correctes pour débusquer les vrais criminels.

La FAJ demande au gouvernement Burundais de faciliter le travail des journalistes qui doivent s’acquitter de leur mission de récolter, traiter et diffuser les informations pour l’intérêt du public, au lieu de s’acharner sur eux.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

COMESA, l’imbroglio

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur COMESA, l’imbroglio

Difficile de comprendre la communication qui se fait entre Bujumbura et le secrétariat général du Comesa, Marché commun de l’Afrique orientale et australe. Pendant plus d’une année, Bujumbura se prépare à accueillir le Sommet des Chefs d’Etat de la Communauté. (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

424 utilisateurs en ligne