Archives

Kinama : quatre morts dans une attaque à la grenade

Accès réservé aux membres du Club des amis d'Iwacu

Pour accéder à l’ensemble de nos contenus numériques, abonnez-vous et devenez membre du Club des amis d’Iwacu

Votre abonnement vous donne accès à :
  • Toutes nos archives numériques (10 ans), soit près de 15.000 articles
  • Un moteur de recherche avancé, simple d'utilisation et performant
  • Notre newsletter quotidienne et nos alertes
  • Nos publications imprimées en accès numérique dès leur parution
  • Nos éditions spéciales imprimées et en ligne

Soutenez une presse indépendante et de qualité !

Abonnez-vous maintenant !

Consultez nos offres et bénéficiez de l’information la plus complète sur le Burundi

Forum des lecteurs d'Iwacu

5 réactions
  1. NDUWIMANA PIERRE-CLAVER

    TOUT CA C’EST LE CNDDFDD.IL DOIT ETRE JUGE.

  2. Kagabo

    Ça c’est du terrorisme purement et simplement, comment ces terroristes tuent aveuglement des simples citoyens?? Et continuer à dire n’importe quoi?? Est ce qu’ils savent ou se trouver les militaires et policiers?? Quelle honte!!!

  3. RUGAMBA RUTAGANZWA

    L’histoire se répète sous nos yeux. Tous ceux qui étaient là il y a une vingtaine d’années savent très bien que c’est malheureusement en ciblant massivement les populations civiles sur les grands axes menant dans Bujumbura et à travers tout le pays que ceux qui sont aux affaires aujourd’hui sont arrivés au pouvoir. Je vous épargne les massacres des jeunes à bord du bus Titanic sur la route Bugarama en décembre 2000, les massacres de Buta, les poses de mines anti-chars dans la capitale burundaise en 1996 qui tuèrent des innocents dont un médecin qui rentrait tard du boulot au centre national de transfusion sanguine. Personne ne pouvait s’imaginer que de grands responsables politiques venus au pouvoir dans ce contexte allaient nous replonger dans la violence, le divisionnisme ethnique et les ténèbres des affres de la guerre des années quatre-vingt-dix. C’est déprimant et désespérant pour notre jeunesse et l’avenir de ce magnifique pays meurtri par son soi-disant élite politico-intellectuel… !

  4. aime

    none abo bantu nimba aribantu nibo reta yoganira?abantu batera grenade mukabare?!!! bica umusivire wose ngo nimbonerakure. NONE BATANDUKANIYE HE NA BOKO HARAM?Babikora banaborewe!

  5. Fofo

    Quelqu’un qui s’attaque à la population civile [NDLR: Des gens de modestes conditions de vie, de toutes les tendances politiques fréquentent ce bistrot] on l’appelle comment??? Ce qui est étonnant est que personne ne revendique et personne ne condamne y compris la communauté internationale!!! Je pense qu’une telle attaque devrait être condamnée par tous les burundais sans distinction car il n’y a aucune raison qui justifierait un tel acte!!
    Je dis non aux actes barbares!

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Cacophonie dans un ministère

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Cacophonie dans un ministère

Qu’est-ce qui se passe réellement entre le ministre ayant l’Aménagement du Territoire dans ses attributions et son directeur général de l’Urbanisme et de l’Habitat ? Dans son communiqué du 29 mai, Madame le directeur général met en demeure les acquéreurs (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

572 utilisateurs en ligne