Sports

Elvis Hakizimana, une longévité qui force le respect

01/02/2018 Hervé Mugisha 0

Cette année, l’emblématique capitaine d’Urunani sera dans sa 15 ème saison. Ce qui fera de lui le joueur le plus capé de l’ACBAB. Il nous livre les secrets de sa régularité.

Elvis Hakizimana, au lancer-franc.

Double fois meilleur joueur de l’Association de basketball amateurs de Bujumbura(ACBAB),double meilleur marqueur du champion national, vainqueur du championnat national plus de sept fois, trois fois champion de la zone 5 (2011,2013,2014). Sous la tunique des bleus et blancs, Elvis Hakizimana alias Gafyisi, tant individuellement que collectivement, a presque tout gagné. Sa rigueur et son éthique personnelle lui ont permis de rester au plus haut niveau, après tant d’années. « C’est un compétiteur-né, sauf malade, il ne rate aucun entraînement. Même après le boulot, il s’arrange pour trouver du temps », témoigne Aaron Kagabo, son coach. Beaucoup de ses amis ont dû jeter l’éponge, préférant tirer un trait sur leur carrière de basketteur après leur insertion professionnelle.

Et depuis qu’il a été embauché en 2014, c’est à une discipline particulière qu’il s’astreint. « Tous les jours, sur ma pause de midi, je dois grignoter, ne fût-ce que 1h30, pour faire du fitness afin de maintenir mon rythme respiratoire et être bien en forme à 17 h lors des entraînements avec les autres joueurs ».

Plus que tout, c’est le week-end qu’il privilégie. «Quand on n’a pas de match, c’est mon moment favori. Je fais un peu de footing le matin. »

Le repos, l’autre clé…

En 2005, juste à sa 2ème saison en division A, Gafyisi se blesse au genou. Une dure épreuve qui l’éloigne toute une saison des parquets. « Un mal pour un bien », finira-t-il par avouer. Durant sa rééducation, il apprend que sans ménagement de son corps, ses rêves de basketteur risquent de partir en fumée. « Les médecins m’avaient dit que ma carrière dépendait de la gestion de mon corps, surtout ne pas répondre à mes envies furtives de rejouer étant encore blessé ». Un conseil qui s’avérera utile pour sa guérison et son retour au top de sa forme. Il affirme que depuis cette période de convalescence, il s’arrange à ce que 21h tombe étant déjà au lit.

Outre le repos, sa discipline en dehors du terrain importe à souligner. Gafyisi ne boit pas d’alcool. Un mode de vie unique dans un monde de basketball où à cause de la bière de jeunes joueurs talentueux ont dû mettre entre parenthèses leurs carrières.

L’expérience aidant, il a évolué, compris la stratégie du jeu, un élément essentiel pour qu’il reste aussi productif qu’a ses débuts. « Dorénavant, il a une vision du jeu bien réfléchie, il ne s’éparpille pas. Cela ne signifie pas qu’il ne défend pas. Au contraire, il sait comment et quand le faire », soutient son coach Aaron.

Concernant son régime alimentaire, Elvis dit tout manger. « Mais je fais attention, pas d’excès de friture quand je n’ai pas joué de match ». Dans l’attente d’une nouvelle saison 2017-2018, Elvis indique qu’il lui reste encore du talent à vendre. « Pourquoi, arrêterais-je alors que je me sens bien dans mon corps ? Le basketball m’a tout donné, à moi de le lui rendre. Quant à ma retraite, peut-être dans deux ans ou trois…»

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Du choc de deux « feuilles de route »…

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Du choc de deux « feuilles de route »…

Deux ans avant les élections générales, le compte à rebours commence. Les états- major des acteurs politiques sont à l’œuvre. Pour les uns, il faut coûte que coûte se maintenir au pouvoir, le garder jalousement, le renforcer, avec le moins (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

697 utilisateurs en ligne