http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/12/DG-Advisor-USAID-9-o-20-DEC.pdf
Société

Dix étudiants arrêtés pour…’’Outrage à Chef de l’Etat’’

13-04-2015

Ces arrestations menées ce dimanche 12 avril 2015 par la police avec l’appui des agents du Service national des renseignements(SNR) étaient musclées. La Police n’a pas hésité à faire recours à la force pour embarquer ces jeunes. 

Une altercation entre les jeunes militants de l’opposition et la police ©Iwacu

Une altercation entre les jeunes militants de l’opposition et la police ©Iwacu

Les témoins parlent d’arrestations arbitraires : «C’était aux environs de l’église Saint Michel, nous avons vu deux policiers courir derrière deux jeunes gens, ils les ont malmenés avant de les maîtriser. Ils les accusaient de vol. Mais nous n’avons pas vu de plaignants. Bizarre.»

Chaque fois, raconte un autre témoin, la foule accourait pour savoir ce qui se passait. «C’est devenu une habitude, les gens veulent savoir le motif de chaque arrestation.» Mais se sentant débordés, poursuit ce témoin, ces agents ont vite pris leurs portables pour alerter leurs supérieurs et quelques minutes après un pick-up de la police est venu en trombe.

« L’officier a ordonné qu’on embarque tous ceux qui s’opposent à cette opération », relate un passant qui a assisté à cette scène. « On l’a entendu dire qu’il s’agissait là d’un cas de rébellion et un autre policier lui a signifié que ces jeunes lançaient des slogans et des propos hostiles au Chef de l’Etat.»

Ce pick-up de la police a fait plusieurs navettes vers le BSR. Il y a eu plusieurs opérations dans divers endroits de la ville. La plupart des jeunes arrêtés sont des étudiants de l’Université du Burundi. Leurs camarades ont promis de faire une descente à la BSR pour s’enquérir de leur situation.

  8   Vos commentaires
  1. muco

    Je me demande une chose? Est-ce que c’est une police nationale, ou bien c’est une police politique.

  2. Gima

    Sous la photo il est écrit : »jeunes militants de l’opposition  » et non étudiants universitaires. Cet article est flou. Selon moi c’est une tentative de manipulation des universitaires, pour les induire à descendre stupidement dans la rue à la place des peureux de l’Ikibiri. En effet, ceux-ci ne répéteront pas l’erreur qui les a conduits à Mpimba. Ni ukubasuka, kubuhura.

  3. kami

    Les étudiants arrêtés au centre ville ou à l’université???Que faisaient-ils? Ou bien ils étaient entrain de préparer un soulèvement?Mais quand les forces de l’ordre interviennent vous parlez…ewe Burundi.Qui permettrait ce genre de désordre?

    • Donc pour toi ils ne sont pas permi de circuler en ville?Quelle connerie!!!

  4. Rutebuka

    De l’arbitraire, rien que de l’ARBITRAIRE! Bamututse ngw’iki? Kabacuye ni mucuke ndabarahiye!

  5. mupoil

    Bagarure akenge basha. Ntimuheme imbere ya ba « neants »

  6. CleanPP

    Aho hambere, iyi yobaye intango y’amaherezo y’intwaro y’akagagazo. Abanyeshule bamye aribo RUMURI, mugabo ngo ubu ni FER, oohhhh non, FER?
    Aba poils baragiye, hasigaye impehe! Abanyeshule kare na kare ntibari gufatwa nk’uko. Ubu nyene bari kuba bamaze kugariza igipolisi kugira babohoze bene wabo.

    Bakaba batabona ko kazoza k’uburundi kari mu minwe yabo, vaudrait mieux fermer les amphis. Dommage

  7. Voilà un exemple claire sauf bien sure pour des attardés mentaux qui pousse la grande majorité de la population à tourner le dos au parti de l’Aigle.N’umugumyabanga afise umutwe ukora neza arabona yuko ivyo bintu ari amakosa.

Publicité