Économie

Cibitoke/Rugombo : plus de 300 ménages ont fui la sécheresse

31/01/2017 Jackson Bahati 6

L’absence des pluies pendant plusieurs mois a déjà poussé des centaines de personnes sur le chemin de l’exil. Ceux qui restent demandent une aide d’urgence.

Cette maison reste inoccupée. Suite à la disette, les habitants sont partis pour la R D Congo
Cette maison reste inoccupée. Suite à la disette, les habitants sont partis pour la R D Congo

1792 personnes des collines de Mparambo I et II et Rukana I et II, Munyika I et Gabiro ont quitté leurs ménages suite à une disette aigüe vers les communes frontalières de Mugina et Mabayi, mais aussi vers le Rwanda et la RD Congo. Ils partent avec quelques bagages et laissent les maisons fermées. Les champs de maïs, manioc et de haricot ont été détruits par le soleil accablant. « Les premières pluies qui devraient commencer au mois de septembre sont toujours attendues », déplore un octogénaire. Des cas d’abandon scolaire sont déjà signalés sur ces collines. Des maladies liées à la sous-alimentation sont observables à la fois chez les enfants et les adultes.

Une recrudescence des vols dans les champs

« Nous craignons même la montée des cas de justice populaire à l’encontre des voleurs attrapés dans les champs en train de voler », fait savoir Jacques Nibizi, chef de secteur Rukana I, faisant référence à une personne tuée alors qu’elle tentait de voler la récolte de maïs. Le phénomène de départ de la population inquiète les autorités locales et les habitants de Cibitoke. Comme l’indique une source sous couvert d’anonymat, si rien n’est fait, il y a risque que certaines collines se vident. Comme le souligne la même source, des stratégies sont en cours pour identifier les ménages vulnérables et les victimes des catastrophes naturelles pour leur venir en aide. « Les personnes nécessitant une assistance en vivres sont nombreuses et presque toutes les collines des communes Buganda et Rugombo sont concernées ». Une source renchérit et ajoute que cette situation d’insécurité alimentaire risque d’aggraver et de favoriser certaines maladies comme le paludisme et le choléra.

Forum des lecteurs d'Iwacu

6 réactions
  1. ls

    Ah oui! Puisque vous vous êtes pleins d’arguments!
    Vous qui expliquer tout ce qui vous arrive par le troisième mandat!
    Les moustiques vous piquent ? Raison : Troisième mandat
    Votre voiture a une craivaison? Raison :Troisième mandat
    Vous avez perdu vos clé de maison? Raison : Troisième Mandat
    ……
    …….
    ……
    OK. Si c’est cela que vous appelez arguments, j’admet que je n’en ai pas.

  2. SENYAMWIZA Jean-Claude

    Quand on ‘a pas d’arguments à avancer, on insulte si on ne tue pas purement et simplement..! Ridicule..!

  3. ls

    cela fait la troisième année que vous racontez les mêmes conneries!

  4. SENYAMWIZA Jean-Claude

    @Rwasa Etienne
    Nibaza ko Nyakubahwa Prezident w’igihugu cacu abibona kandi ko ariko aratorera umuti ico kibazo c’inzara. Ndazi neza ko atosinzira yumva ko hariho umurundi n’umwe amerewe nabi. Nibaza ko namwe mutobishira hejuru, igihe we ataco aravuga mbona mwoba murabiretse kubishira hejuru

    Oui Mr Etienne RWASA, oui…SILENCE ON MEURT… !
    Je crois que le Président de la République dont vous surestimez la vision et le leadership est occupé ailleurs : défendre, y compris dans le sang, son mandat à lui, le 3è. N’est-ce pas sous ce même Président que le Burundi est devenu non seulement le pays le plus pauvre du monde mais aussi un des plus violents et des plus corrompus aussi ?
    Ne soyez pas naïf , mais je suis sûr que vous le faites exprès faute d’arguments qui tiennent la route. Le ridicule ne tue pas.

  5. SENYAMWIZA Jean-Claude

    Un 3ème mandat pas seulement du sang mais aussi de la famine et de la désolation mais le pire est probablement encore devant nous! A mon avis, c’est cela les conséquences dramatiques d’une gouvernance sans vision ni projet de société! Espérons que les prochains mandats (combien? mystère…) seront meilleurs..!!!

  6. Rwasa Etienne

    Nibaza ko Nyakubahwa Prezident w’igihugu cacu abibona kandi ko ariko aratorera umuti ico kibazo c’inzara. Ndazi neza ko atosinzira yumva ko hariho umurundi n’umwe amerewe nabi. Nibaza ko namwe mutobishira hejuru, igihe we ataco aravuga mbona mwoba murabiretse kubishira hejuru

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

De la ténacité à l’hémicycle

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur De la ténacité à l’hémicycle

Mardi 11 septembre, les parlementaires se réunissent à l’hémicycle de Kigobe. Ils débattent le deuxième rapport de la Commission d’enquête des Nations Unies sur la situation des droits de l’Homme au Burundi du 5 septembre. Ce dernier a accusé Bujumbura (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

492 utilisateurs en ligne