Iwacu Web Radio RNW Media

Au sommaire de l’édition de ce mardi 12 décembre 2017 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’

13/12/2017 Edition : Anémone Kubwimana 0

• Lancement officiel de la campagne de sensibilisation référendaire du projet de modification de la Constitution ce mardi dans la commune Bugendana de la province Gitega. Le président de la République a fait savoir que seuls les articles lacunaires seront amendés et ceux relevant de la bonne gouvernance, de la garantie de la sécurité et les principes démocratiques ne seront pas touchés. Pierre Nkurunziza a demandé au Ministère de l’intérieur d’établir un calendrier de sensibilisation à l’endroit de toute la population

• Alors que l’ordonnance ministérielle portant les modalités de collecte de la contribution de la population aux élections de 2020 est tombée ce lundi, le gouvernement n’a pas encore établi des estimations sur le budget nécessaire pour organiser ces élections. Quant à la population qui pense que les reçus des cotisations vont servir dans l’octroi des documents administratifs, Pascal Barandagiye, ministre de l’intérieur tranquillise. Selon lui, la cotisation n’est pas un impôt de capitation ni un effort de guerre.

Le parti Sahwanya Frodebu Condamne l’ordonnance conjointe des ministres de l’Intérieur et celui des Finances, portant modalités des contributions pour les élections de 2020. Le vice-président de ce parti, Léonce Ngendakumana qualifie cette décision de corvée pour la population en situation de pauvreté extrême. Pour ce leader de l’opposition, le gouvernement devrait rétablir les bonnes relations avec les bailleurs afin qu’ils financent ces élections.

Pour le président de la Parcem, le projet de contribution aux élections devrait d’abord passer par la loi. Un projet de loi soumis à l’Assemblée nationale et qui autorise cela. Faustin Ndikumana indique également que c’est le parlement qui devrait fixer le taux de contribution

• Plus de 300 fosses communes ont été identifiées en province Rumonge par ceux qui ont fait des dépositions aux agents de la commission vérité et réconciliation .Un total de 4832 personnes se sont confiées à cette commission et environ 1000 personnes n’ont pas eu d’opportunités de déposer leurs plaintes à la CVR fautes de temps .Certains habitants de Rumonge disent qu’ils se sont abstenues de faire leurs dépositions parce que cette commission n’a pas prévu un tribunal pour juger leurs bourreaux .

La Commission vérité réconciliation, CVR affirme qu’elle a déjà travaillé dans 9 provinces du pays. D’après Mgr Jean Louis Nahimana, président de la CVR, plus de 2500 fosses communes ont été découvertes dans 6 provinces. Il précise que si la commission disposait des moyens suffisants, leur travail aurait pu s’achever dans peu de temps. Il apprécie les activités déjà menées.

L’association des victimes de la crise qu’a traversée le pays, AMEPECI Girubuntu quant à elle s’inquiète. Elle se demande si la CVR aura l’occasion de recueillir les témoignages de toutes les victimes. Aloys Batungwanayo, président de l’AMEPECI GIRUBUNTU affirme qu’il a déjà reçu des plaintes de la population qui indique n’avoir jamais rencontré cette commission.
• Un corps sans vie d’une jeune fille du nom de Josiane Nkundana a été retrouvé ce lundi dans la localité kuw ‘ingwe sur colline Vyuya de la commune Mugamba.Elle habitait chez son frère quartier Kibenga, de la mairie de Bujumbura et avait disparue depuis vendredi dernier. Le cadavre de cette jeune fille de 24 ans retrouvé dans sa commune natale, a été vu pour la première fois par des enfants qui cherchaient le bois de chauffage.

• Deux personnes ont été lynchées par la population de la colline Mubone, commune Kabezi ce lundi, accusées de sorcellerie. La première victime, du nom de Pascal a été tuée après avoir avoué avoir ensorcelé son fils. Un autre homme, complice de cette sorcellerie a également été lynché par la population de cette même localité.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Nos émissions sur WhatsApp

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Archives de la web radio

Retrouvez toutes les archives de nos émissions.