http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/09/US-ADVERT-26-SEPT-O-7-OCT.pdf
Interviews

Agathon Rwasa : « Le parti FNL est là pour moi, et je suis là pour lui »

Agathon Rwasa refuse de « se courber devant Emmanuel Miburo », qu’il invite, lui et le pouvoir «  à la logique ».

Agathon Rwasa, lors de l'interview ©Iwacu

Agathon Rwasa, lors de l’interview ©Iwacu

Trois semaines après votre réapparition sur la scène politique burundaise, quelles relations entretenez-vous avec le pouvoir ?

Aucun contact. Le gouvernement fait tout pour m’éviter. A ma réapparition, il était prévu que je rencontre le ministre de l’Intérieur mais nul n’ignore comment il a réagi en envoyant la police pour empêcher cette activité. Qu’il soit empêché même les jours qui ont suivi, cela peut arriver. Néanmoins, aucun effort n’est fourni pour nous rencontrer. Plutôt des initiatives malheureuses, allant dans le sens de nous bloquer, s’observent quand la même autorité donne des instructions aux gouverneurs de provinces et tous les administratifs à la base de nous empêcher de visiter nos militants à l’intérieur du pays. Pourtant, c’est un droit reconnu à tout citoyen ta

nt qu’il n’enfreint aucune loi.

La restitution de votre parti que vous revendiquez n’a pas été encore été évoquée ?

J’ai l’impression que cela ne rentre pas dans les préoccupations du pouvoir. Pour ce dernier, il faut plutôt tout faire pour détruire les formations politiques existantes. Il ne supporte pas qu’il y ait une véritable opposition. C’est inacceptable dans un pays qui se dit démocratique. Nous avons besoin de sortir le peuple de cette situation chaotique dans laquelle se trouve le pays afin d’avancer sur tous les plans : social, économique, politique, etc. Nous voulons bâtir un Burundi respecté et digne de ce nom. C’est pourquoi l’énergie que le pouvoir Cndd-Fdd est en train de dispenser pour nous museler est vaine. Ceux qui dirigent le pays parlent souvent de démocratie, il faut qu’elle cesse d’être un slogan. Le président Houphouët-Boigny disait souvent que la paix n’est pas un mot, c’est un comportement. Le pouvoir devrait apprendre à vivre ce qu’il raconte.

D’après le camp FNL d’Emmanuel Miburo, votre survie politique dépend de lui. Qu’en dites-vous ?

Nul ne sait quand ma vie politique a commencé. Nul ne sait quand elle va se terminer. Je ne fais pas de la politique pour gagner du pain. C’est déplorable que des gens veuillent diriger une organisation lorsqu’ils l’ignorent, lorsqu’ils ne connaissent pas même les objectifs de cette organisation. Le parti FNL est un parti qui doit lutter pour que la justice soit une réalité dans ce pays, que l’égalité des citoyens ne soit pas que du verbiage. Lorsque M. Miburo et Bigirimana ignorent que dans un pays, l’opposition politique doit exister coûte que coûte et que nul ne peut s’éterniser au pouvoir, je vois déjà un hic. Ils m’ont accusé de tout et de rien, et cela de la manière la plus mensongère et la plus grossière qui soit. Quelqu’un disait que l’ignorance ne se cache pas ou « Ubujuju ntibwihisha ».

Vous n’êtes pas prêt à accepter l’option du gouvernement qui reconnaît M. Miburo ?

Pour mes droits et pour les droits des citoyens, faut-il nous agenouiller devant quelqu’un ? Plutôt, j’invite ces gens et le pouvoir à la logique. Ce dernier doit comprendre que si on est appelé à aller dans une compétition démocratique, il faut qu’il y ait des compétiteurs valables. D’un côté, il y a le Cndd-Fdd. S’il veut enrôler tel ou tel autre, il ne faut pas qu’il y ait des gens de tel ou tel autre parti qui agissent au nom du Cndd-Fdd. Le Cndd-Fdd est aux affaires aujourd’hui, qu’il donne des postes comme il l’entend et personne ne va regimber.

Quid de M. Miburo reconnu par le gouvernement comme le président légal  des FNL ?

Les Miburo et consorts me chassent du parti. Quand est-ce que j’ai appartenu à leur parti, s’il en existe un ? Moi, je suis des FNL et j’ai toujours appartenu à cette formation politique. Il n’appartient donc pas à Miburo ou à Jacques Bigirimana de me radier des FNL. Moi, je n’ai jamais été du parti FNL qui est sous la houlette du parti Cndd-Fdd et je n’en ferai jamais partie. Je dis la vérité, il ne faut pas que les gens m’en veuillent pour ça. Mes détracteurs ont participé avec le Cndd-Fdd dans la chasse à l’homme de tous ceux qui n’ont pas accepté d’être leur valet. Ils veulent que j’aille les rejoindre pour commettre les mêmes forfaits envers des militants avec qui j’ai toujours été ? Je n’y gagnerai rien, c’est très abject même.

Agathon Rwasa, lors de l'interview ©Iwacu

Agathon Rwasa, lors de l’interview : « Je sais que le gouvernement veut que je me courbe devant Emmanuel Miburo et consorts. Je dis non » ©Iwacu

Et si le bras de fer persiste, quel est votre avenir sans formation politique ?

Le parti, ce sont les militants et non des individus guidés par leurs propres intérêts. Ce n’est pas au gouvernement ni au ministre de l’Intérieur de m’indiquer à quel parti m’affilier. Ce n’est pas au gouvernement de me dire à quel chef faire allégeance. Je sais que le gouvernement veut que je me courbe devant Emmanuel Miburo et consorts. Je dis non. Plutôt j’invite le pouvoir Cndd-Fdd et le ministre Nduwimana à penser encore une fois. Ils sont aux affaires aujourd’hui mais demain ou après demain, ils ne seront pas dans cette position. La carrière politique dans des pays comme les nôtres se termine mal dans la plupart des cas. Il n’y a aucun intérêt à museler l’un ou l’autre citoyen. Ça ne les honore pas. Ceux qui nous dirigent devraient regretter d’avoir accepter les services d’Emmanuel Miburo et Jacques Bigirimana notamment dans ce qu’ils ont appelé « plan Safisha. »

Pourquoi ?

Ces exécutions extrajudiciaires ont terni l’image du Burundi et leur image. S’ils doivent continuer sur cette lancée, franchement, je les plains. Concernant mon avenir politique, c’est comme si on me demandait mon origine politique. Mes origines, ce n’est pas le ventriotisme comme certains le disent, ce n’est pas par ambition que j’ai opté pour la lutte politique. Ce sont ces conditions misérables dans lesquelles vivent des millions de Burundais alors que ce n’est pas ce qu’ils méritent. Dans le concert des Nations, le Burundi est la risée de la communauté internationale du fait de la mauvaise gestion politique, économique, sociale, etc. Je suis réapparu sur la scène politique pour lutter contre ça.

Certains analystes pensent que vous êtes politiquement fini …

Je ne le crois pas. Mon avenir politique est radieux. Je lutte pour une cause et le peuple burundais a besoin de sortir de cette impasse. Que le gouvernement, Emmanuel Miburo et consorts laissent le peuple décider, de choisir leur leader. J’apprends d’ailleurs que des militants d’Emmanuel Miburo demandent que j’organise un congrès. C’est-à-dire qu’ils ne le croient plus.

Est-ce qu’une candidature libre, hors d’un parti, ne vous tente pas ?

Pourquoi être candidat libre alors qu’il y a lieu d’être candidat d’un parti politique ? Je reste confiant, le parti FNL est là. Il est là pour moi et je suis là pour lui. Tout ce terrorisme, ces coups d’Etat que le pouvoir est en train de fomenter contre moi, qu’ils arrêtent. Mes détracteurs disent que je suis un simple militant, qu’ils se détrompent.

Quid des accusations comme quoi vous seriez en train de préparer un coup d’Etat contre les institutions élues en 2010 ?

C’est un non sens et un montage que le pouvoir fabrique pour m’éliminer politiquement et physiquement. Le pouvoir cherche quelque chose de très lourd. Le pauvre Jacques Bigirimana prétend qu’il y a une liste de 65 personnes de mon camp qui se sont rencontrées, qu’il a des enregistrements. Implicitement, il reconnaît que je dirige le parti FNL mais en même temps il détruit lui-même son argument. Comment, quand et où les ai-je rencontrés ? Et s’il y a un complot contre l’Etat, c’est Bigirimana qui est en charge de le dénoncer ? Où sont les services secrets ? Pourquoi s’acharne-t-il en lieu et place du pouvoir ? Ce pouvoir doit réfléchir ne fût-ce qu’une minute. Il a fait tellement de montages depuis qu’il est aux affaires qui n’ont pas vraiment avancé. Il ne doit pas continuer sur cette lancée. L’histoire du coup d’Etat est absurde.

Par le passé, vous avez pris des armes. Aujourd’hui, avez-vous renoncé à la violence ?

J’ai dit adieu aux armes, je suis pour la lutte démocratique. Le pouvoir n’a qu’à attendre le grand rendez-vous de 2015 et laisser les gens tranquilles jouir de leurs droits civils et politiques. Agathon Rwasa n’est pas à l’origine de l’échec du pouvoir Cndd-Fdd. Qu’il me prenne pour leur ennemi, c’est bête. Leur ennemi est leur façon de gérer le pays, leur cupidité, de mauvais conseillers qui les incitent aux massacres des citoyens paisibles.

  54   Vos commentaires
  1. Kaburugutu

    Ngo Rwasa ntiyigeze abeshuza mumyaka icenda yose ihaciye !! Nanje nti nabo ba Nyamurenge nabo ntibigeze bitwara mumyaka icenda yose ihaciye !!! Ubu rero Rwasa arabeshuje kuko ariho bari bacitwara murunva ko Rwasa gushika ubu agihagaze neza kumurongo ,ntiyigera yihenda aho ni Kif Kif.Hari abunva birya Pasteur Habimana yigaramye ivyo yavuze bakibaza ngo yari yaborewe!!! Ihibambewe harya birya avuga aba yabitumwe na bategetsi bo hejuru kugira habe ico bita kuyoberanya inzira .Ndavuga sinvura

  2. ganire

    nukubaza abo banyamurenge nabo babafashije ngo kwitwara, igituma bitwaye ubu bahashize iyo myaka yose vyaribaginywe batagifise nukuntu hakorwa les enquêttes bigishushe hari nama traces, batitwaye kirya nyene bikiba, bakarindira ubu Rwasa atashe, kuki batitwaye kiriya gihe Rawsa yataha ubwa mbere avuye muri Tanzanie?sukugira babuze Rwasa kwitoza?nimba ari muriyo ntumbero nukuraba ababiri inyuma, ibintu nkivyo bimara imyaka nimyaka batitwaye, usanga haragiyemwo ububeshi bwiiiinshi gose, amanyaaaanga menshi gose kuburyo usanga uriko urajuragirika, kuko ibintu vyinshi biba vyaraciyemwo.sinzirero nakazi kabacamanza nabatunganiriza ababuzenukurondera nukuronderera amahoro yabantu bose atanumwe asigaye inyuma.

  3. tttttt

    PAster yavuze kobatigeze batera aba nyamurenge,ba muvuga ivyo mwumvise, nimusubire mwumvirize neza.kandi twosaba ko ubutungane bwokora no kubarund boooose babuze, vyose bakabirabira hamwe, apana uwitwaye wese, uwitwaye wese, ingorane zubwicanyi nukuzishira zooose hamwe bakaziga, ariko nakazi pe!kuko ababuze ni beeeeenshi gose, nka twse twarabuze, rero nibadutunganirize.kandi ndibaza ko atokuvanga amasaka namasakaramentu, nukureka ingorane zihari ibu zibanze zive munzira hama ibindi nihanyuma, kuko tubivanze vyose, bizoba ubuyi ntituzomenya iyo turiko turaja, vyose bizovangirikana, kuburyo nabacamanza ntibazomenya uko baruca, umwe ngo wangiriye ibi uwundi ngo wangiriye ibi, none bose barihorahoranye, bizoca bigenda gute?bose bazohanwa, canke bababarirane.

  4. TRTER

    niturondere umuti twese turabe ukuntu twovamungorane turimwo, apana gucritika gusa abantu ntaco bimaze.

  5. TRTER

    uwufise inguvu nazikoreshepour sauver les burundais, nimba mubabaye abarundi gira ico mukora.

  6. jeudi

    ubu utari umu DD nturonka akazi, ntushobora gukora bisness ngo bikunde utari umu DD, abica ntibafungwa ngobahanwe kandi nkurunziza ntaco avugako kubwicanyi burengeje buri muburundi, aba kozi ntibahembwa, igihugu ntigifise amahera kubera ubusuma burengeje mubategetsi, ntibababaye abanyagihugu.
    igihugu sinzu yumuntu bakubwira ngo have ukanka, se nindeyabonyeukuntuBagboyahavuye?ashaka ko nkurunziza ariko ahava? abo bashinga mateka baguma bashigikiye nkurunziza badashaka gutanga imihoho,nabonyene ngira barazi ukuntu aba Bagbo bahavuye,ngira nabonivyo bashaka, ntimubona ko babagabisha ntimwumve, reka nihagera muzobure iyo muja niyo muva,ni mwiyumvire neza ivyo muriko murakora.igihugu nicabarundi bose sica ba DD bonyene bakora ibitagirwa.ama yegereyegere ategerezwa kuhaba kuko arakenewe, igihugu kirimwo abagabo, kirimwo abantu bakeneye kubaho nuguteza imbere igihugu.nkurunziza ikiringociwe mumategeko ya arusha,caheze, ubwo nubusuma mubundi ntawovyemera, ntimwogumamwiba hama abantu bagume banumye, il faut réagir maintenant pas demain!

  7. jjjjj

    Kurunziza ntakintu nakimwe yazkoreye aba rundi atarukubica, kubatoteza kubicisha inzara kubiba, ni bindi, urazi gupfunga umurwayi ngo nazane amahera kandi azineza ko adafise iyo ayakura? au lieu yo kumuha akazi ngo aronke nukunti yivuza, we aca aba pfunga, intwaro yiwe yabaye mbi gose, abantu bose barashonje.

  8. JFDS

    Rwasa urakomeye basi, umuntu abantu boooooose batinya, ni wewe gusa uyarwa iyindi migzambwe se irihe?yanyitse?

  9. septembre

    2015, OYEEEEEEEE RWASA nguvu
    nkurunziza, tekera
    Rwasa, tsinda, komera, turonyuma yawe
    Rwasa, PRESIDENT 2015
    Rwasa ni wewe ntamundi
    abata amajambo nibane barayata
    Rwasa komeraaaaaaaaaa!

  10. TUJAJURE

    Rwasa komera kwibanga urashigikiwe, nuturirimbo twawe turaryoshe basi iyo ndatwumvirije umengo watsinze basi, niwatwara uburundi buzoba bumeze neza basi, abarundi tunezerewe basi sije nzobona harageze ko uba président.RWASA PRESIDENT!c’est ça ta force: le PEUPLE!qui peut gagner sans peuple derrier lui?personne. ninaco abantu bamutinyira kandi bamwemerera uravye nukuntu nkurunziza yagerageje guta amahera ngo ariko aramuhiga ngo bamwice, akabesha abantu ngo arabaha ibiti ngo bave muri FNL, akicagura aba FNL nibindi nibindi, ariko ntivyaciye intege RASWA naba nywanyi biwe yarabandanije politique nubu, kandi nabanywanyi ntibacitse intege, nubu baracamuyoboka nka kera, ntawuhindura ivyiyumviro vyabanyagihugu kuko baba bazi uwo bakurikira uko ameze.

  11. Sikera

    Ewe gwasa naho wanyiciye abanje ,jewe narakurekuriye kandi nawe woheza ukihana ku bibi wakoze kuko na Saouli yarihanye Imana iramubabarira,namba uko uvuga ariko uzotwara turagushigikiye kuko turakeneye changement,ariko kimwe gusa abanyamerika ntibaze baguhende ngo wemere homosexualité ngaha mu Burundi,kuko woba uzanye umuvumo ku gihugu,ibisigaye ni witoze tuzogutora kuko ufise politique nziza.

  12. Issi J.

    Ndi Agathon Rwasa ou tout autre homme politique ou politicien Burundais, nokwinumiye cane cane nkavuga make ashoboka no mu mwanya mwiza. Ko abo bose batashe, imbere ko biyumvira gutwara igihugu u Burundi, bakwiye gutunganya neza abayoboke babo imbere ko bitwaza imigambwe. Hama gufatira mu rwara abantu, bikwiye kugabanuka. Miburo E. canke Jacques B. ivyo bakoze, nta muntu n’umwe abiyobewe. Abarundi baciyumvira kugira coup d’Etat, baracari benshi. Eviter des bousculades-abantu ni aboja hamwe mu kuja bahanahana ivyiyumviro bijanye n’iterambere nyakuri y’igihugu cacu.

  13. Kabizi Mathieu

    C’est la guerre des mots. Rwasa est politiquement impuissant.

    • ce mardi

      rwasa est politiquement fort kuko ubu ntiyari akivurwa canke akiramutswa!il est fort!ntiyari kwiruka hama akagaruka ari fort nabanywanyi bangana kurya bamukiri unyuma.nuko gusa abarundi ntituri patient.ntiturinda kandi ntituzi ico turondera, ntawagutegetse kuja muri FNL, uja mumugambwe ushaka, nkajewe ntamugambwe nfimwe ariko ndaba ahari ukuri.

    • minani

      Ndababaze, who is feared the most by CNDD-FDD among the politicians in opposition? The answer is clear…Agathon Rwasa. When DD hear the name Rwasa they tremble. They know he is the next President in waiting. All DD is doing is to try to silence Rwasa, but they do not know that they are doing him a great propaganda and publicity. All Burundians who have right mind and have the ability to think properly, knows that RWASA is the next president of Burundi come elections 2015. And Burundians are prepared to vote for him overwhelmingly. Komera Mutama, Abarundi turagushigikiye!

  14. bornto

    Malgré tout l’espace est ouvert. Frodebu a donné naissance aux deux FRODEBU, du CNDD nous avons le CNDD, le CNDD-FDD, le Kaze-CNDD , etc. Côté Palipehutu-FNL, il y a déjà le FNL, le FNL-Iragi, le FNL-ICANZO, etc. Rwasa devrait créer son aile et les militants vont suivre. Il ne devrait pas perdre son temps à pleurer sur son ex, le parti n’est pas un bien particulier. Même un conjoint auquel on a des droits légalement, religieusement et coutumièrement peut quitter et appartenir à un(e) autre. Idem pour le parti. De toutes les façons le prolongement du bras de fer pourrait lui créer d’autres infractions notamment ce que ses militants pourraient commettre. Certains ont été rebelles et leur tolérance pourrait être entamée ainsi que leur discipline, ce qui lui serait préjudiciable. Ou carrément qu’ils (tous les opposant de l’ADC) suppriment leurs partis respectifs et créent un grand parti unique qui fédère leurs idéaux et qu’ils exposent ainsi au grand jour leur volonté de s’unir et d’être vraiment une alternance viable. Jusqu’à ce jour, l’ADC est insignifiant et sans envergure. Dans un pays il ne doit y avoir que trois camps : la droite, la gauche, le centre et c’est tout. Au Burundi on a des satellites qui n’ont même d’orbite et qui ne trouvent pas où tourner = ce sont des ventriotes tout simplement. Bonne chance à tous.

  15. J’ai toujours de question a poser au simples citoyens Bdais. Quand Rwasa a pris les armes qu’est-ce qui etait son motif, I’ll disait qu’I’ll allait battle contre les Tutsi, aujourd’hui I’ll renonce ca pour battle les Imbonerakure. Rwasa veut que les citoyens le choisissent, Mr Rwasa Abantu wakase Amatwi ubaziza kutumva urabibuka, ko mwashaka ko chaque Hutu adhere dans votre FNL, mbe n’itegeko k’umuHutu wese aba umu FNL, sous pretexte( Nimwe tugwanira). Ni bangahe mwagwaniye bafuye kandi ariwe ubiyiciye. Jewe nibaza ko utaje uvuye mw’Ijuru. Ico womenya kandi n’IZINDI MPUMYI ziri inyuma yawe, WAKORESHA BIBIRIYA mu buryarya bwawe, aha nyene ubanze usabe IMANA imbabazi, wigira ba DAWIDI, uragaba IMANA s’Umwana w’umuntu. Namwe mwari mwitiro, mbe La Prophecie qui disait que RWASA allait prendre le Pays eat-il parti? Les Journalistes s’I’ll vous plait mumumbarize n’abamushigikiye bose. Ikindi Mariage Rwasa- Buyoya lors de son mariage ayisigure. Murakoze.

    • ce mardi

      doudou ce que tu dis n’est pas vrai kuko rwasa ntiyigeze avuga ngo ilva se battre contre les tutsi, nukumenya kuvuga ivyo uzi, apana gushira mwo amacakubiri mubantu.

  16. Patrick

    Turakeneye ko igihugu cuburundi cogorora kuko cabaye nabi cane aho umuntu ahohoterwa ataco azira!aho bankiririza umuntu!burya ikintu cose gifise intango niherezo kandi iyukoze iciza witega iciza iyukoze ikibi ubwirzwa kwitega ikibi! Burundians we are sick and tired with cndd-fdd,cndd_fdd must leave bcz we don’t need him anymore according to what he’s doing! We really Need a changement!all must change! We »’re unhappy for what cndd_fdd did. And continue to do til now and we wish all burundian citizens cndd_fdd to leave!it’s must. Bcz we’re very very sick and tired !

  17. Mushaha

    Mbega yemwe abarundi baraheze? None harabuze abandi borondera gutwara iki gihugu atari RWASWA! Ntimurabe ibi avuga agiye kubutegetsi yonyika abantu.
    Ego nivyo NKURUNZIZA arakwiye kugenda ariko ntihoca haza RWASA vraiment.Jewe ni nk’abo bahutu bapfayo gukwirikira ubwije!

    • ce mardi

      mushaha we! uwundi ubona ni nde????yotwara uburundi ubu muri 2015 atari rwasa?raba honyenenyene abari inyuma yiwe, erega mugutwara baraba abari inyuma yuwushaka kwitoza kuko nibo bamutora kugira aronke amajwi, urazi ukuntu anitoza batanga amahera nayandi barondera banywanyi?ariko rwasa naho ntazzokwirirwa anabarondera kuko uburundi bwooooose nubwiwe, nivyo wiboneye, arakundwa gose ka,ndi arashigikiwe, naho banka kumuha umugambwe wiwi nukwiyamamaza azokwitoza kandi azotsinda? Nubumenye.

    • NZOBAGARAGURA BWENGE

      Ntaco iyureka abahutu ugafata Abarundi ,,, Ati NKURUNZIZA CANKE RWAsa haaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ego Mama Rwasa

  18. NZIRAMIBANGO

    Niyashika bazoce bamurabire aga Falcon abe ariko aherako kugira agabanure ubukene mbona umengo buramwugarije…!!!! Ha h aha ha ha …!! Akabi gatwengwa nk’akeza..!! Nta rukiza tuzeye kuri Rwasa dont la force etait d’attaquer surtout les cibles civiles….! Turacagowe pe nimba uyu mu Rwasa ariwe arorerewe kuvyura igihugu….! Uburundi bwaraguye mw’isanganya nukuri…!

    • yewe Nziramibango ubwowowe urumurundi cankurincuti yuburundi?Unteye kuguseka kukutaziko Rwasa ashoboye kuzakur Uburundi mukaga ninayo nzara ninyotafite nayubukene bwamafaranga ntabwafite rwosi,wihanganazakuyobora neza

  19. Aba FNL mwese mukunda kandi muyoboka Indongozi yacu Agatho Rwasa mukomere kumuheto,mwirindububeshi niterabwoba bya miburo na jacques,dukomeze gushigikira Indongozi yacyu nziza ifitibitekerezo byiza byogukura Uburundi bwacyu bwiza mukaga burimo,FNL yacyu nayo tuyibungabunge rwosi,intsinzi niyacyu rwosi muri 2015;Mukomere!!!

  20. NDIRAGORA Fabrice

    Hasigaye hari umwibutsa uvuga ngo: « Urakorera ubusa nka Rwasa ».

    • ce mardi

      abatazi iyo bava, nibamenye iyo baja, mbega murabonaiyo igihugu kigeze???gikeneye uwugitabara mutarinze kuvuga ama futi, nimutange ivyiyumviro, apana kuguma gusa mu critika!

  21. bobo

    Rwasa arakenye basi, urambonera iyo mobile yiwe kueeli
    Bamureke aje kubutegets turabe ko yogura phone , lol

  22. Typhon

    Tout le monde se dit préoccuper par le bien-être des burundais mais ceux qui ont endeuillé le pays. Ils se trompent car les burundais ont toujours prouvé qu’ils ne laissent pas caresser par les slogans. A partir de la formation de l’ADC-Ikibiri, certains burundais ont compris que certains leaders sont motivés par d’autres intérêts outre ceux qui préoccupent la majorité des Burundais. Comment Rwasa (par exemple) pourra-t-il expliquer aux burundais que sa politique et celle de l’Ex-Président Bagaza pourront produire quelque chose de positive?
    Au lieu de rester dans ce jeu, Mr Rwasa devrait élaborer d’autres stratégies pour nourrir ses ambitions présidentielles même si les pronostiques prouvent qu’il est presque fini politiquement.

    • mercredi

      rwasa n’est pas fini politiquent, c’est le contraire!il devient de plus en plus fort kuko base bamuhanze amaso baramutinya, mu burundi havurwa gusa rwasa iyindi migambwe umengo ntibaho. il est fort et redouté, iyo atari kuba akomeye yari gufatwa canke akicwa uravye FNL ivyo yaciyemwe rwasa ahunze, nkurunziza agerageza kuyisambura vyaramunaniye, nubu urabona ko Fnl ya rwasa igihangamye sinon FNL yari kuba yarasambutse gose irahera ariko c’est le contraire, atashe wamengo ni président, nkurunziza na miburo baranyegeye. rwasa yaragerageje gutera ubwoba abanywanyi ba rwasa arabicagura, ariko nticabuze ko baza kwereka rwasa ko bakiri inyuma yiwe, agati gaterestwe n’Imana ntigahenurwa numuyaga!
      ubugabo burihabwa, uho gupfa uri mbwa wopfa nkumugabo!FNL komera kwibanga urashigikiwe, warabonye uru drapeau rwakiriye rwasa?warabonye abantu bari bamukikije, nuwuhe wundi mugambwe umaze gukorerwa nivyakoreye rwasa atashe?ntanumwe nico gituma rwasa ariwe akomeye ni muvyemere canke mureke! nti mushaka ko hoba igihinduka mu gihugu, nimwemere rero mugume mucinyizwa mwicwa mwibwa, …

  23. Ntakamurenga

    Ntibazimangane amaso nk’agahuzo ngo tuzokuva inyuma! Mtama, genda witoze ku giti cawe, ijwi ryakugenewe riguma ari rwawe, Ikibi wodukorera ni uko wohava utitoza gusa! Mbega igihugu ni itongo rya ba se na ba sekuruza?

  24. Bingu

    Sorry Mr Agathon! Its part of life!

  25. njonga

    rwasa tu as la force redoutable!

  26. Ali NZITO

    C’est incroyable comment il arrange les idees.
    Pourquoi n’avance t il jamais alors qu’il est apparemment intelligent.
    Ategerezwa kuba arimwo igisigo!
    Prions pour luii!

  27. hani

    umwana yankwa niwe akura, ni mutahe mwese dushigikire amahoro kuri bose, ntimutinye ngo bazobica kuko twese tuzopfa ntawuzosigara, nuyo agira ngo azica abandi azotwarwa nurundi.
    nitwubahe agateka kazina muntu.HAMA DUTEZE IMBERE IGIHUGU.
    komera kwibanga rwasa urashigikiwe, tabara abarundi nuburundi bugeze habi.turakurindiriye tugutambire muri 2015.

  28. Barekebavuge

    Abatinya kuva ku butegetsi ngo boca bajanwa i LAHE ntimumbaze.

  29. Barekebavuge

    Après que SINDUHIJE ait envoyé un message clair et net au régime de Bujumbura la semaine dernière, , A. Rwasa est, tout compte fait, plus constant et logique dans son discours. Le CNDD-FDD l’accusait hier d’être l’ennemi juré des tutsi, aujourd’hui, le même parti des aigles racontent qu’il est l’instrument des tutsi . Motif avoué: le ramener, mort ou vivant, dans le grand parti de tous les HUTU . Soit. Si nous nous en prenons à ses dire à IWACU, pas question de faire cette honteuse marche en arrière, quel que soit le prix à payer.
    Mon constat est que le couple RWASA-SINDUHIJE fait trembler les tenors des aigles, raison pour laquelle tout est et sera demain pour éviter une coalition ou opposition dirigée par ces deux étoiles montantes de la scène politique burundaise.

    • minani

      Burundians are getting sick and tired with CNDD-FDD and time has come for it to go whether by hook or crook. It is obvious that the leaders of CNDD-FDD have no agenda to develop Burundi as a country and its citizens. They do not understand the meaning of Good Governance. No country can develop economically, socially and politically in absence of Good Governance. Good Governance leads to Good Leadership. CNDD – FDD lacks both.

      The late Mwalimu Nyerere said “in order to develop a country, 4 things must be in place; People, Land, Good Governance and Good Leadership”

      In Burundi we have People and Land is there, but the last 2 indicators are the missing elements. The current leadership is blind enough not to see that there is a problem of governance which makes them to be bad leaders. They will be remembered in history of our country as leaders who had no vision to develop their country.

      Burundi therefore need a savior, someone who is accepted by people, someone who have a clear vision to move the country forward, someone who can feel the pain citizens are feeling, someone who can speak and the whole country listens, someone who have demonstrated Good Leadership skills for number of years…!

      That person is no one but Agathon Rwasa. His bouncing back into political arena has caused great fear in the camp DD and very soon CNDD-FDD will start to divide itself into small groups. The current leaders are shaking and trembling because of the presence of Rwasa in the country. They know that the true Leader of our country has come. They know that their days on power are numbered and they will soon be kicked out by angry citizens who will not continue to tolerate their mismanagement of the affairs of this great country. They know they are fighting a losing battle.

      Agathon Rwasa has demonstrated that he is a true Leader, a man of the people and because of that, Burundians we are behind him and together, with CNDD-FDD out, Burundi as a country will bounce back again on the world Map.

      Agathon Rwasa has demonstrated that he is capable of leading this country into true democratic governance. It is Rwasa who will lead the country into the very assumption behind democratic governance which will provide good governance: The free press, media, and elections would help better governance. Democratic governance which will empower people. It will put people at the centre of development process. Democratic governance means people should not only own the product but also own the process. Thus one can say democratic governance includes good governance but at the same time it goes beyond good governance to ensure that the very process is people driven. But at the same time good governance is also seen as an enabling factor for functioning of democratic systems that include freedom of expression and independent judiciary

      Good governance is impossible without accountability as it determines the level of governance in a country and independent judicial system ensures accountability and better governance.

      • NZOBAGARAGURA BWENGE

        Vuga bike sha ntavyo uzi hariho ababizi banabibona

  30. Gerard

    Mes chers amis burundais,
    Que pense la Bible à l’égard de l’autorité?
    Romains 13

    13 Que toute personne soit soumise aux autorités supérieures; car il n’y a point d’autorité qui ne vienne de Dieu, et les autorités qui existent ont été instituées de Dieu.

    2 C’est pourquoi celui qui s’oppose à l’autorité résiste à l’ordre que Dieu a établi, et ceux qui résistent attireront une condamnation sur eux-mêmes.

    3 Ce n’est pas pour une bonne action, c’est pour une mauvaise, que les magistrats sont à redouter. Veux-tu ne pas craindre l’autorité? Fais-le bien, et tu auras son approbation.

    4 Le magistrat est serviteur de Dieu pour ton bien. Mais si tu fais le mal, crains; car ce n’est pas en vain qu’il porte l’épée, étant serviteur de Dieu pour exercer la vengeance et punir celui qui fait le mal.

    5 Il est donc nécessaire d’être soumis, non seulement par crainte de la punition, mais encore par motif de conscience.

    6 C’est aussi pour cela que vous payez les impôts. Car les magistrats sont des ministres de Dieu entièrement appliqués à cette fonction.

    7 Rendez à tous ce qui leur est dû: l’impôt à qui vous devez l’impôt, le tribut à qui vous devez le tribut, la crainte à qui vous devez la crainte, l’honneur à qui vous devez l’honneur.

    8 Ne devez rien à personne, si ce n’est de vous aimer les uns les autres; car celui qui aime les autres a accompli la loi.

    9 En effet, les commandements: Tu ne commettras point d’adultère, tu ne tueras point, tu ne déroberas point, tu ne convoiteras point, et ceux qu’il peut encore y avoir, se résument dans cette parole: Tu aimeras ton prochain comme toi-même.

    10 L’amour ne fait point de mal au prochain: l’amour est donc l’accomplissement de la loi.

    11 Cela importe d’autant plus que vous savez en quel temps nous sommes: c’est l’heure de vous réveiller enfin du sommeil, car maintenant le salut est plus près de nous que lorsque nous avons cru.

    12 La nuit est avancée, le jour approche. Dépouillons-nous donc des oeuvres des ténèbres, et revêtons les armes de la lumière.

    13 Marchons honnêtement, comme en plein jour, loin des excès et de l’ivrognerie, de la luxure et de l’impudicité, des querelles et des jalousies.

    14 Mais revêtez-vous du Seigneur Jésus Christ, et n’ayez pas soin de la chair pour en satisfaire les convoitises.

    Partant de ces versets, dégageons les caractéristiques de l’autorité à laquelle l’Apôtre fait allusion. Une autorité qui vient de Dieu doit garantir de l’ordre public : « Les magistrats ne sont pas à craindre quand on fait le bien, mais quand on fait le mal » (Rm 13,3). Comme le suggère ce verset, l’autorité qui vient de Dieu ne laisse pas impunis les récalcitrants. Veiller à sanctionner les désobéissants, c’est, en d’autres termes, se montrer garant de l’ordre public et de la sécurité des biens et des personnes. En revanche, une autorité qui brille par l’impunité, le laisser-aller, une autorité qui favorise le libertinage et qui n’est pas capable d’assurer la sécurité au sein de la société, ne peut venir de Dieu. Une autorité qui vient de Dieu doit être au service du bien de la société : « Elle (autorité) est un instrument de Dieu pour te conduire au bien » (Rm 13,4a). C’est donc une autorité qui encourage les citoyens à poser des actes susceptibles de rendre la vie agréable dans la communauté.
    A chacun, à partir de nos foyers, à faire l’auto-évaluation.

    Quand Paul écrivait aux Romains, il ne pensait certainement pas à nos systèmes politiques actuels, il avait comme cadre de référence le pouvoir impérial romain des années 54 de notre ère.

    Si les plus de 90% de chrétiens, au Burundi, il n’y a pas raison de garder rancune, Dieu se chargera du remplacement s’il juge que l’autorité qu’Il a mis fonctionne mal.

    Mere Teresa nous dit: Si on passe du temps à ne juger que son frère on aura jamais du temps pour l’aimer. « If you judge people, you have no time to love them. » Mother Teresa

    David nous est un bon exemple: Il savait qu’il était déjà oint par Dieu et n’a jamais garder rancune contre Saül qui voulait l’anéantir à maintes reprises. Il n’a pas voulu tuer saül bien qu’il eut plusieurs opportunité de faire ainsi. Par contre David aimait Saül davantage et reconnaissant sa royauté comme émanation de Dieu.

    Si la parole de Dieu ne change pas, laissons Dieu faire l’évaluation de ceux à qui Il a donné la houlette pour diriger son peuple. Si les points sont médiocres devant Dieu, Il ne va pas reconduire l’équipe, si les points sont satisfaisant devant Dieu, Il va reconduire l’équipe puisqu’on ne change pas l’équipe qui gagne.

    La vengeance appartient à Dieu, pas aux hommes: Romains 12:19
    Ne vous vengez point vous-mêmes, bien-aimés, mais laissez agir la colère; car il est écrit: A moi la vengeance, à moi la rétribution, dit le Seigneur.

    18 S’il est possible, autant que cela dépend de vous, soyez en paix avec tous les hommes. La Bible ne dit pas que nous devons être en paix avec tel et laisser l’autre dans l’enfer: Soyons en paix avec tout le monde.
    21 Ne te laisse pas vaincre par le mal, mais surmonte le mal par le bien.

    En tant que Chrétiens, j’y crois. Et toi?

    • NZIRAMIBANGO

      A GERARD,
      Ngo usenga imana ukanuye amaso ikaguha ibiyamena. Kandi ngo:

      « Le silence est la seule langue possible pour parler à Dieu. Dieu sait tout, il voit tout, il lit au fond de moi que moi-même. Bakongera kandi bati: Expliquer quoi que se soit par Dieu, c’est céder à une solution de facilité. Dieu n’explique rien. C’est cela sa force »!!! Vuga amke rero…..!!!

    • Kirinyota

      Je crois à Dieu mais je ne crois pas que les autorités actuelles émanent de Dieu le Tout Puissant, créateur du ciel et de la terre. Qu’est ce qu’on aurait fait pour mériter d’être dirigé par les dd.

  31. KABADUGARITSE

    « Ubugabo burihabwa. » Si l’adage ne vous inspire pas, Miburo et Bigirimana bazosimbana iyo FNL ivugwa!!!

    • lundi

      ntibishoboka ivyo uvuze kuko ntibazobatora.

      • NZOBAGARAGURA BWENGE

        FNL si ikintu canke ikizina umwe wese yo kwiyita canke ngo icifatire muminwe twe bwe nka barorerezi twovuga ko hazogera aho FNL itwarwa numutware atari agatware canke udutware kandi izotwara rirndira ntamukazo gusa inkozi zikibi zizotinda ziyivemwo Habimana yotwaye nuko avugira hejuru numunye Cibitoke nyene !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!abandi ati oya mureke naho adashima kuvuga ko igihe yakominduru yarashonje

  32. Paul

    Wanguha! au moins weho ufise telefone 1 gusa, ariko na Bagaya yifotoje afise 6 yarazimye

  33. « Le président Houphouët-Boigny disait souvent que la paix n’est pas un mot, c’est un comportement ». Comme vous le dites « ubujuju ntibwihisha ». Pour illustrer vos vertus démocratiques vous citez Houphouet Boigny comme donneur de leçon en la matière l’homme qui a passé toute sa vie au sommet de l’Etat?
    Dans votre campagne électorale utilisez le slogan « le Burundi se porte mal moi je me porte bien »

  34. rufuku

    Komera k »umuheto Mutama ;urugamba rurabandanya!abanamarimwe n’abarundi twese turi inyuma yamwe FNL tsida ,viva 2015

    • komera kumuheto,uvuga neza cyane,rwose Mutama wacyu komera turagushyigikiye kandi twipfuza Intsinzi muri 2015,turarambiwe nubwicanyi nubusuma bwa cndd-fdd,abo miburo na jacques nabo bakwiye kwihana kandibareke gucafuza FNL kuko ntayo bazi,mbegako biyita abarongozi ba FNL ibihe abanamarimwe bamaze bicwa rubi,batabwa munzuzi no mu biyaga barihe,bavuziki,Nyakubahwa Rwasa Agathon nIndongozi nziza turamwemera rwosi,mukomere,FNL oyeeee!!!

      • JEWE THOMAS

        Emwe uwo rwasa mwumva ahenzwe akiriko kandi yibagira ningoga. Ariko aka kanya aribagiye ukuntu Frodebu yamuhenze ngo va mu matora twibwe baduciyemwo hama bukeya kabiri bati ahubwo utirutse ubuho barakugandagura kugira Leonce asubire yironkere ijambo abicishije mu KIBIRI none ubu Abanamarimwe batagiye muri CNDD FDD bibereye kwa Leonce muri FRODEBU. Ewe mutama Rwasa warahemukiye Abanamarimwe bari bakwizeye kubwinshi. Mbe wompa akarorero k’umukuru w’umugambwe awutwaye nkiyo myaka yawe? Ukwiye kumenya ko utakiri mw’ishamba aho utemera ivyo ushaka wamucisha k’ubuhomba. Erega abarundi twarakanuye kandi imvugo za politique turahaye tuzitahura. Aabari kuntwaro nabo ni batunganirize bose atawe bakumiriye kuko igihugu IMANA yakiduhaye twese ngo kidutunge nabacu atavyo kwikwegerako. Nyakubahwa President Nkurunziza twarira bose, ego bose bose…. Wavuze ko IMANA yari yaraguhishuriye ko uzorongora Igihugu c’U BURUNDI uraheza rero wibuke nawe ico wayemereye igihe mugirana Amasezerano. KOMERA.

        • jeudi

          thomas nta rwasa yahemutse, ahubwo ni wewe uriko urahemuka, umenye ko ari politique, iragoye ibaze ko nawe wari kuba ariwe? ahubwo ararinda gose nukubandanya kumushigikira, kuko ntawundi akomeye kurusha we!nubu tugeze aho gutabara, twibagire ivyaheze, ashoboye gutsinda nivyo turondera ntakindi, apana yukurifoka muvuga amajambo atagira amaguru.

        • KAJEGEZA

          Reka sha thomas ndumva uri nka miburo. Ndabacire umugani: Habaye umuntu yahenzwe nimfyisi ngo ayiheke ayifashe kujabuka uruzi, abo bahuye bose bagasemerera bati amaruhiro irakurya. Nya mfyisi nayo iti twigire rekana nabo. Amaze kuyijabutsa yamubwiye ngo: Nshirahasi rero ndakurye kuko ntiwumva. Harya baguhanura ukica amatwi, ntiwaruzi ko jewe nsanzwe ndyana? Rero we na ba Miburo, muhetse urupfu, rero shira hasi ico muhetse kitarabahindukirira, naco sikindi niyo leta dd

        • Barekebavuge

          Mbega sha aho bamuhenda ubona abaye umwana? Uriririra umureke; aba dd yarabakinye igikomando baja mu bantu banigagura none baricuza uno munsi. Ubugabo burihabwa.

          • Mudy

            Bonne interview et bonne reponse.
            Wait and see,2015 yageze.

Publicité