Sécurité

5 jeunes qui se disent rebelles jettent l’éponge et se rendent à la Police

les cinq jeunes qui se sont rendus et leur arsenal

les cinq jeunes qui se sont rendus et leur arsenal

C’est présenté comme une véritable reddition, ces jeunes gens, d’un âge compris entre 20 et 26 ans, ont été montrés ce mardi 16 février dans l’après-midi à la presse par la police. Ces jeunes affirment qu’ils faisaient partie du groupe qui perturbait la sécurité à Musaga.

La police parle de ’’terroristes’’ mais ces jeunes gens se défendent : «On opérait à Musaga uniquement et on se repliait dans les montagnes surplombant ce quartier quand on était acculé. On n’est pas mêlé à ces dernières attaques à la grenade en ville», ont-ils confié.

Ils affirment qu’ils ont choisi de répondre à l’appel lancé par le ministre de la Sécurité publique aux groupes de jeunes insurgés de déposer les armes.

«On n’en peut plus, on est fatigué. On était traqué et recherché partout par la police. On n’avait nulle part où se cacher. Nos chefs nous racontaient au téléphone que ça sera bientôt fini qu’on sera récompensé, mais on ne les a jamais vus», se désole Eddy Uwimana, le leader de ce groupe qui a capitulé.

Sa tête était mise à prix. Il affirme qu’il a travaillé dans la boîte de nuit ’’Kiss Club’’. «On ne m’a pas renvoyé de mon boulot, j’ai moi-même pris la décision de rejoindre les autres jeunes qui ont décidé d’engager la lutte», a-t-il révélé.

Ses camarades de lutte, Joli Munezero, Fabrice Nsabiyumva, Eloge Sibomana et Olivier Ndihokubwayo gagnaient leur vie comme chauffeurs de bus ou comme boutiquiers.

Tout ce groupe a permis à la police de mettre la main sur plusieurs types d’armes : un fusil de type Mi-Kalachnikov, un lance-roquette, 7 fusils de type kalachnikov avec 28 chargeurs et 3 grenades défensives. Dans cette saisie, il y avait également des tenues militaires utilisées par ces jeunes.

Deux parmi eux se sont rendus ce dimanche, le lendemain deux autres ont déposé les armes et le cinquième s’est rendu ce mardi.

Interrogé sur le traitement qui leur est réservé, le porte-parole adjoint de la police, Moise Nkurunziza affirme qu’il va falloir consulter la loi.

«Mais j’ose espérer qu’ils ne seront pas punis d’autant plus qu’ils ont pris la décision d’être au service de la Nation en se désolidarisant avec les groupes rebelles».

  28   Vos commentaires
  1. turagisangiye

    si c’est une réalité;qu’il s’agiis d’une réddition,ça serait un coup dure pour l’opposition désormais armée puisque MUSAGA était reputé de veritable bastion de la résistance!vraiment MUSAGA était l’epicentre de la lutte armée!cette reddition conduirait à une echec peut-on dire?qu’à cela ne tienne!chaque lutte armée commence avec une fablesse notoire mais au fur et à mesure du temps elle se solidifie peu à peu! que le pouvoir ne chante pas de victoire maintenant! chaque chose a son alfa ainsi que son omega!les imbonerakure aussi auront leurs fin tot ou tard!

    • Fofo

      Une lutte armée sans base arrière!!! La RDC d’aujourd’hui n’est plus celle d’hier où l’on faisait du n’importe quoi! Un réorganisation de l’armée congolaise avec son système de renseignement renforcé et l’acquisition des armées modernes! Combien de rebellions qui se sont déjà déclarées?? Certaines datent de 2011!!!! Si la RDC et la Tanzanie sont du côté du Gouvernement burundais toutes ces rebellions leur existence ne restera que sur le net!

  2. Kariwabo Andre

    Iyi bayita ikina mico pe. kuwa kera kuri buyoya baguma bavuga ko bishikanye ariko umwisho vyahavuye baja kuganira.

  3. RUGAMBA RUTAGANZWA

    L’histoire est entrain e se répéter sous nos yeux. Cette stratégie me rappelle les années quatre-vingt-dix, quand le pouvoir dirigé par Pierre BUYOYA se battait avec ceux qui sont actuellement au pouvoir. Ces derniers BAMA BISHIKANYE… ! Je voudrais simplement rappeler ce proverbe ivoirien : « Le mensonge donne des fleurs, jamais de fruits » ! Uwo mwanguho rero uzosendwa, kandi vuba.
    En effet, j’ai de plus ne plus l’impression que sans négociations, la guerre éclatera et se généralisera, malheureusement. Le pouvoir intensifiera sa répression tous azimuts sans nécessairement atteindre ceux qui l’attaquent comme c’est d’ailleurs le cas en ce moment, car eux ils ont des stratégies pour se cacher. Les problèmes économiques vont s’accumuler et devenir ingérables. Le fruit pourri finira par tomber. C’est triste qu’on en arrive là mais je ne vois pas d’autres voies de sortie si l’on continue de dire NON à tout le monde, à toutes les initiatives du monde entier y compris 15 Ambassadeurs au Conseil de Sécurité des NU. Pour moi, donc, le pire est devant nous.

  4. Ntiba Ali

    Ni mureke kwi maramaza!!!Nuwutazi ubwenge,aravye ingene uyo musore yishura aba menyesha makuru uchama ubona ko ivyo avuga arikinyamicho,uyo n,Imbonerakure yuzuye ,batumwe kandi biraboneka ko bakorehswa na Guillome Bunyoni,nibakomeze, komera umunsi umwe bazokwichuza ichatumye baja kumboneshakure.Ameen.

  5. MARIA NTAKIRUTIMANA

    Mbe mwabonye muri izo commewntaires ko harimwo abababaye rwose kubera abo bahungu bemeye kwishikana? Ic’Iman’ishaka nuko Uburundi bwotekana, abakunda intambara nta mahoro bazogira. Bravo mwa misore mwe!!!

  6. Inanzoza

    Ndamenyemwo Musaga,imbonerakure karuhariwe yo ku musaga…Mbega ariko abesha inde?

    • Yohani Mitagato

      @Inanzoza: Kugira ivyiyumviro nk’ivyo rwawe ni vyo bita gupfira hejuru

  7. Kimaranyi

    Nkurunziza et clique merci pour ce spectacle gratuit mais le metteur en scène n’est pas doué car le montage est visible à l’œil nu. Autre chose les terroristes leur place est à Mpimba et non dans les bars trinquer avec les policiers ? Peut importe qu’ils se seraient réndus car il n’y a que la justice qui peut décider que le fait de se rendre constitue une atténuante et les libérer . Svp mettait un peu d’immigration dans vos montages

  8. Giti

    Abantu mwarabuze ihero ry’umuti. kuberiki mutemera des palpables. coup d’etat ngo ninkinamico…. Adolf apfuye ngo yishwe na President …… etc none naba bishikane bonyene hama muvuge ngo sibo ? Enda komeza muhakana PNB yo irikukazi kayo kd izoruhuka amahoro numutekano usasagaye.

  9. Kagabo

    Mbe imbonerakure yoba ifise umurizo?? pour se differencier aux personnes normales!!! Abarundi turate isoni kweli!!!

  10. roza kamikazi

    hiiiiiii ewe uwaroze iki gihugu cacu ntiyakaravye, mbega muzogezahe gukina film?

  11. Ferdinand Texas

    Akabazo?
    Imbonerakure zisa gute?
    Abarundi Turangwa na solidarity negative.
    Dukomera amashi inkozi z,ikibi, tukagaya abavanye n’imigambi igayitse.

  12. Kindros

    Ni vyaba arivyo muri imbunuza mwabahungu mwe ! Ni babate mu Mpimba muhereyo!!

  13. HAHA

    A voir leurs visage ils ne ressemblent pas au gens que vous avez l ‘Habitude d apeller Imbonerakure é tord ou à raison

  14. moi

    Nibaza ko bazwi ko ari imbonerakure ou pas none burya mwebwe mwanditse nikubera muzi neza abo bantu canke nuguterintege abagwanya leta?????

  15. Bob Mwami

    Izo Mbonerakure muvuga mbe hari izo mwamenye murabo?

  16. Jereve

    Redditions ou désertions? Il y en a partout: du côté de l’armée et de la police nationales comme du côté de la rébellion (en supposant que cette reddition soit réelle). Rien de nouveau donc, seulement le gouvernement essaie de minimiser les désertions dans son camp et amplifier les redditions dans l’autre camp. Mais au final, personne ne peut crier victoire dans ou contre l’un ou l’autre camp.

  17. Muhima Mweru

    Il s’agit d’une mise en scène pure et simple, pour flatter les plus naïfs de déposer les armes. Cela signifie que la force de frappe des insurgés commencer à se faire sentir ! Il s’agit de jouer sur la psychologie des dupes ou des simples amateurs. Par ailleurs, il peut y avoir d’autres raisons de tromper les Burundais et la communauté internationale que la rébellion n’est que l’ombre d’elle même et qu’elle n’existera pas pour longtemps si les défections continue. Laissons le temps au temps on saura ce qui se cache derrière cette mise en scène.

    • barumwete Alain Chris

      Na bado, nabandi bari imyuma. kandi nibo benshi

    • Nzakunyunyuza

      Agahinda karakumara. Uti force de frappe. Indoto muracareha.

  18. Musaga

    Imbonerakure ziraho ntizishirukanya bwo. Nibegeranye ivyo birwanisho bagenza dans tous les quartiers aho bagomba gufata abarwanije 3eme mandat batware hiyo. Vyerekanwe za Mutakura, Cibitoke, ubu naho bavyikoreye bajana a Musaga. Hirya j’ejo bizokwerekanwa ahandi. Ayo mahera izo mbonerakure zihembwa kugira bambike ibara abantu azobahumira. Nakare ngw’inda ndende ihumira indrya. Vuba cane naho nibayabura bace batubwira ico bayahererwa n’abayabaha. Abarundi bamenye ko laboratoire qui fomente ces acts ridicules ikora ijoro n’umutaga barondera ico arico cose cotuma bohamba opposition n’abo bose badashigikiye 3eme mandat illegal. Abantu babazi neza batubwire abaribo.

    • barumwete Alain Chris

      na bado, abari umyuma bahenzwe bashaka kubivamwo nibo benshi

  19. Harerimana pacifique

    Ouate. Baratubesha ni imbonerakure zabikoze kugira bavuge yuko bishikanye kuvipolisi ça mujeri nkurumbi. Izombwebwe zanyoye amaraso yabarundi.zizoyishura.

    • Je pense que tes parents n’ont pas rendu un grand service sur ton education. Le Peuple Burundais est actuellement vigilant et un opposant radical/ ou un Rwandais qui lance des grenades sur des populations innocentesau Burundi doit subir des sanctions appropriees.

      • Stan Siyomana

        @Hima Jeremy
        La photo nous montre bien cinq personnes qui auraient eux-memes admis d’avoir « lance des grenades sur des populations innocents au Burundi. Et aucune de ces personnes n’est « un opposant radical/ou un rwandais. »
        Ils affirment: « Nos chefs…mais on ne les a jamais vu ».
        Sur quelle base allez-vous determiner si c’est tel opposant radical ou tel rwandais qui commettent des crimes de terrorisme?

    • BANDEREMBAKO

      Heeeeee, chers aveugles, abo mubona ari Imbonerakure? Canke ni abahenzwe. Na bado Dieu est entrain de manifester sa toute puissance. Et puis, est-ce que ces noms et prénoms ne vous sont pas suffisants comme preuve. Reka ba sha kwohereza abana b’abandi mu muriro. Felicitations mes gars. Au moins vous, vous avez compris.

    • Peter James

      We are no longer in 72’s era things have changed tremendously. You cannot kill another human being as you did 42 years ago .People aren’t scared anymore.
      Mwatwara amakamyo muja guhamba ku buterere atacamira.Buyoya and Bagaza knows that as well.

Publicité