Mercredi 12 mai 2021

Société

Universités privées : Plus de 600 lauréats revendiquent des diplômes

24/10/2018 Commentaires fermés sur Universités privées : Plus de 600 lauréats revendiquent des diplômes
Universités privées : Plus de 600 lauréats revendiquent des diplômes
L’Université Lumière de Bujumbura, l’une des universités dont les lauréats sont concernés.

Ils ne savent plus où donner de la tête. Ils ont terminé le 1er cycle des études universitaires mais ils n’ont pas droit aux diplômes. Ils demandent au ministère de l’enseignement supérieur de valider leurs diplômes.

Ce sont plus de 600 lauréats provenant de 6 universités privées qui, au sortir du secondaire, n’ont pas réussi à l’examen d’Etat. Un bon nombre sont de la première promotion du système BMD en 2012.

Selon eux, leurs universités les ont proclamés ‘‘bacheliers’’ au terme du cycle. Pourtant, le ministère en charge de l’Enseignement supérieur ne reconnaît pas leurs diplômes. «Au niveau de la direction générale, la réponse reste la même. La délivrance du diplôme de Baccalauréat est impossible sans diplôme d’Etat».

Signalons que le diplôme d’Etat est exigé de tous les lauréats des universités pour avoir le diplôme de baccalauréat.

D’après eux, cette condition ne les concerne pas. Ils se sont fait inscrire pour l’année académique 2011-2012. L’ordonnance ministérielle d’octobre 2011 sur les conditions d’accès à l’enseignement supérieur pour l’année académique 2011-2012 était claire.

Il fallait être en possession d’un diplôme des humanités générales, pédagogiques ou techniques d’une part et avoir passé l’examen d’Etat et obtenu au minimum 30% à l’examen d’Etat d’autre part. «Nous remplissions alors toutes ces conditions».

Ils indiquent que la mesure exigeant des candidats à l’enseignement supérieur d’avoir au moins 50% à l’examen d’Etat est tombée une année plus tard. «Elle ne peut pas avoir en principe l’effet rétroactif».  Ils dénoncent une injustice dont ils sont victimes depuis 2 ans.

Anastasie Gasogo, directrice générale de l’enseignement supérieur, les renvoie à leurs universités. «Ce sont celles-ci qui délivrent des diplômes et non le ministère». Elle tient à souligner que «le diplôme d’Etat est exigé pour être titulaire du diplôme de baccalauréat».

Les 6 universités dont les étudiants réclament les diplômes sont notamment l’Université des Grands Lacs (UGL), l’Université Paix et Réconciliation(UPR), l’Université Martin Luther King (UMLK), l’Université du lac Tanganyika (ULT) et l’Université lumière de Bujumbura(ULB).

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

La fête et la Covid-19

Au Burundi, le 1er mai, la journée internationale du travail a été célébrée avec faste pour honorer « ceux qui de la nature brute ont taillé et ouvragé toute la splendeur que nous contemplons », pour reprendre les mots de (…)

Online Users

Total 1 162 users online