Mardi 27 septembre 2022

Culture

« Un livre qui ouvre le débat », avec les Éditions Iwacu

05/05/2013 Commentaires fermés sur « Un livre qui ouvre le débat », avec les Éditions Iwacu

Dans un livre, un journaliste belge, Guy Poppe, reconstitue l’émergence, l’évolution et l’assassinat du Prince Louis Rwagasore. Les Editions Iwacu publient son livre en français. Rencontre avec le Directeur du Groupe de Presse Iwacu.

Antoine KaburaheIwacu : Enfin, le livre traduit du néerlandais est disponible sur le marché. Votre sentiment ?

Antoine Kaburahe : La joie bien sûr ! Vous savez Roland, je ne vous apprends rien, publier un livre, surtout au Burundi, ce n’est pas facile. Surtout quand l’impression doit se faire à l’étranger.

Iwacu se lance dans l’Edition. Parlez-nous un peu de cette aventure …

Iwacu se positionne aujourd’hui comme un Groupe de Presse avec plusieurs produits : les hebdos en français et en Kirundi, une Newsletter électronique quotidienne, un magazine mensuel et un site web. Avec ce livre, nous lançons les Editions Iwacu dont l’objectif est de publier des livres sur le Burundi. Je suis particulièrement heureux de démarrer les Editions Iwacu avec un livre sur Rwagasore. Je profite d’ailleurs de l’occasion pour lancer un appel à tous ceux qui ont des manuscrits intéressants de prendre contact avec nous.

Comment avez-vous découvert ce livre ?

J’avais entendu parler de ce livre en Belgique. J’ai alors rencontré à Anvers l’auteur, Guy Poppe, un journaliste flamand qui a beaucoup travaillé sur la région des Grands Lacs. Il m’a parlé de son travail. J’étais emballé. Je me suis dit qu’il faut que ce livre soit lu au Burundi. Il a fallu d’abord faire traduire le livre du néerlandais. Après, nous avons travaillé avec Fountain Publisher, une maison d’Edition ougandaise. C’est long, parfois compliqué. Mais le résultat est là.

Quid du livre lui-même ?

Il retrace la vie du prince, jusqu’à son assassinat et surtout le procès des assassins. Le journaliste a étudié les documents conservés aux archives des Affaires Étrangères belge : lettres, « télex » télégrammes, procès-verbaux d’interrogatoires et des pièces des procès, notes internes de toutes sortes et des rapports de la Sûreté, articles de différents médias et des coupures de journaux… C’est ce trésor d’informations qu’il a décortiqué. Un vrai travail de fourmi.

Est-ce que Guy Poppe nous donne enfin la vérité sur l’assassinat de Rwagasore ?

L’auteur ne prétend pas avoir fait toute la lumière notamment sur le rôle des uns et des autres dans la préparation et l’exécution du crime. Guy Poppe reconnaît d’ailleurs que de nombreux documents ne sont ni datés ni signés, de sorte qu’il n’est pas toujours évident d’en identifier l’auteur. Les archives présentent des lacunes, cela ne fait aucun doute. Mais ce travail de titan a le mérite d’exister.

Le débat sur l’assassinat de Rwagasore n’est pas clos donc !

Non ! Au contraire, pour moi c’est un livre qui ouvre le débat. Aux journalistes, historiens et autres chercheurs burundais de l’exploiter, de compléter cette recherche qui ne manquera pas d’intéresser, j’espère, la Commission Vérité et Réconciliation. Souhaitons donc que d’autres livres viennent encore éclairer notre tragique histoire.

Pourquoi cette référence à Lumumba ?

Certains pourraient en effet s’offusquer de cette référence à Lumumba. Certes, la décolonisation du Rwanda et du Burundi a laissé en Belgique et dans le monde nettement moins de traces que celle du grand voisin, mais à l’analyse le combat et la fin tragique des deux jeunes leaders est saisissant.

Espérez vous beaucoup de lecteurs ?

Oui, il y a une très forte demande. De plus en plus, les Burundais veulent connaître leur histoire. En quelques jours plusieurs livres ont été vendus à Bujumbura. Et de nombreux compatriotes de la diaspora ont déjà réservé un exemplaire et des commandes nous arrivent chaque jour.

Justement, pour la diaspora, combien coûte le livre et comment le commander ?

Le livre, frais de port compris, coûte seulement 20 euros ou 25 dollars US. Il suffit de prendre contact avec nous à l’adresse mail : [email protected]

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une décision qui replace le droit à l’honneur

La décision gêne, dérange, embarrasse. La Cour de Justice de la Communauté Est-Africaine (EAC) a, dans sa chambre d’appel, conclu que la décision de la Cour constitutionnelle du 5 mai 2015 autorisant le candidat du parti au pouvoir d’alors à (…)

Online Users

Total 1 821 users online