EN

Société

Ultimatum : deux semaines pour démanteler les dépotoirs improvisés à Bujumbura

18/06/2019 Jérémie Misago Commentaires fermés sur Ultimatum : deux semaines pour démanteler les dépotoirs improvisés à Bujumbura
Ultimatum : deux semaines pour démanteler les dépotoirs improvisés à Bujumbura
Des immondices à côté de la route reliant la zone Bwiza et le quartier Jabe.

Déversement des eaux usées dans la rivière Ntahangwa, entassement d’immondices issues des ménagers à côté des maisons d’habitation sur la route reliant la zone Bwiza au quartier Jabe, amoncellement des restes d’aliments et d’autres déchets derrière le  marché dit chez Sion, tel est le constat fait par Thaddée Ndikumana, ministre de la Santé.

C’était dans l’après-midi de ce lundi 17 juin lors d’une descente organisée conjointement par le ministère de la Santé et la mairie de Bujumbura dans différents quartiers pour s’enquérir sur l’état d’assainissement.

Au quartier Mutanga sud, la situation semble être alarmante. Des déchets des toilettes en provenance des ménages se déversent directement dans la rivière Ntahangwa.

Les tuyaux qui les évacuaient vers une mini-station d’épuration ont été endommagés. « Cela est une menace pour la santé de la population, nous ne pouvons pas nous laisser faire », a insisté M. Ndikumana.

Dans les différents endroits visités, le ministre de la Santé a donné un délai de deux semaines aux autorités des zones visitées pour trouver des solutions dans le souci de préserver la santé de la population. « Nous allons  effectuer des descentes conjointes tous les deux mois pour assainir les milieux afin d’éviter les maladies contagieuses ».

Au marché COTEBU, la situation s’est améliorée. La montagne des déchets qui se trouvait sur la partie ouest du marché a été évacuée. Les vendeurs qui étalaient leurs marchandises à côté de ces immondices saluent le travail de la mairie.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Covid-19. L’heure est grave

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Covid-19. L’heure est grave

« 41 nouveaux cas positifs ont été notifiés sur 1 242 tests réalisés, soit un taux de positivité de 3,3 %. Parmi ces cas, 35 sont de transmission locale, soit 85,37 % et 6 cas importés, soit 14,63 %. Ce (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 527 users online