Vendredi 06 août 2021

Politique

Reconduction de la commission d’enquête, Bujumbura outré

09/10/2018 Commentaires fermés sur Reconduction de la commission d’enquête, Bujumbura outré
Reconduction de la commission d’enquête, Bujumbura outré
Prosper Ntahorwamiye : «Cette résolution ainsi que les rapports qui l’ont précédée sont nuls et de nul effet».

«Le gouvernement du Burundi a appris avec indignation l’adoption de la résolution du Conseil des droits de l’Homme des Nations unies de renouveler le mandat de la Commission d’enquête sur le Burundi alors que celle-ci avait déjà été rejetée» a souligné Prosper Ntahorwamiye, porte-parole du gouvernement, dans un communiqué sorti ce lundi 8 octobre.

D’après lui, cette résolution et les rapports «politiquement motivés et téléguidés» qui l’ont précédée sont nuls et de nul effet. Il parle entre autres des rapports de la Commission d’enquête sur le Burundi.

M. Ntahorwamiye accuse la commission présidée par Doudou Diène d’avoir produit un ‘‘faux rapport, diffamatoire et mensonger’’. «Ce rapport tendancieux vise à discréditer les institutions élues démocratiquement et à semer le doute, la confusion et la discorde parmi la population burundaise».

Pour rappel, dans le rapport du 5 septembre, la Commission Diène a rapporté la persistance des violations des droits de l’Homme au Burundi. Elle a accusé l’Exécutif burundais, les Imbonerakure et les agents de sécurité de «poursuivre» des actes de violations des droits de l’Homme.

En outre, M. Ntahorwamiye évoque la mise en place d’une commission chargée de «faire les contours de différentes décisions unilatérales et injustes de ce conseil envers le Burundi». En plus, elle devra proposer au gouvernement une décision adéquate à prendre.

«Elle procédera à une analyse globale approfondie des divers rapports produits sur le Burundi depuis 2015, des différentes réactions, suggestions et recommandations formulées par le peuple burundais et diverses institutions publiques sur diverses résolutions et rapports produits par certaines organisations étrangères contre le Burundi».

Les autorités burundaises ont déclaré persona non grata les trois membres de cette commission qui a été reconduite.

 

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Diaspora bla-bla

J’ai envie d’emprunter quelques mots à feu président tanzanien, Pombe Magufuli : « Acha maneno ! Hapa kazi tu ! » (Trêve de paroles, il faut joindre l’acte à la parole.) C’est ce que j’ai envie de dire à nos (…)

Online Users

Total 995 users online