Vendredi 07 octobre 2022

Économie

OBR : les fraudeurs à l’impôt locatif dans son viseur

07/02/2020 Commentaires fermés sur OBR : les fraudeurs à l’impôt locatif dans son viseur
OBR : les fraudeurs à l’impôt locatif dans son viseur
Stany Ngendakumana : «Une prime à la délation est désormais octroyée pour les cas de fraude à l’impôt locatif »

En marge d’un atelier de sensibilisation au paiement de l’impôt locatif ce jeudi 6 février à Bujumbura, le porte-parole de l’OBR a appelé les citoyens à dénoncer les fraudeurs dans le domaine de la location immobilière.

Pour le cas des propriétaires qui font de fausses déclarations en minorant le montant des loyers perçus régulièrement, le porte-parole de l’Office burundais des Recettes avance que l’OBR comporte une direction de lutte contre la fraude fiscale.

Stany Ngendakumana précise que les contrevenants sont punis conformément à la loi. « Impliquer les responsables locaux en vue de l’identification de ce type de resquilleurs est l’un des buts poursuivis par cet atelier de sensibilisation », affirme-t-il avant d’inviter la population « à informer l’OBR de tout cas de fraude à l’impôt locatif ». Il  a révélé par la suite qu’une prime à la délation en la matière est désormais octroyée.

Pour l’OBR, la fraude à l’impôt locatif a des retombées largement négatives sur l’économie du pays : l’assèchement du trésor public et par conséquent l’échec du projet d’autonomie de l’économie burundaise par le biais des Recettes de l’OBR. « Ce n’est pas pour rien que le chef de l’Etat a qualifié ces fraudeurs d’’ennemis du pays », souligne Stany Ngendakumana.

Enfin, il a informé que ces travaux de sensibilisation sur le déboursement de l’impôt locatif par l’OBR sont en train d’être effectués dans toutes les provinces du pays.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Université du Burundi, le flambeau risque de s’éteindre

« Il a été blessé grièvement au niveau du visage et du cou autour de la gorge. Il a aussi subi des coups dans le dos ». Un étudiant décrit la torture vécue par son camarade de classe. Emile Nduwimana (…)

Online Users

Total 1 027 users online