Vendredi 07 octobre 2022

Culture

Institut Français du Burundi : une nouvelle saison culturelle et un nouveau directeur

15/09/2016 Commentaires fermés sur Institut Français du Burundi : une nouvelle saison culturelle et un nouveau directeur
Thierry Dieuleveux (à droite), le nouveau patron de l’IFB
Thierry Dieuleveux (à droite), le nouveau patron de l’IFB

Les deux prochains mois promettent d’être riches en couleurs à l’IFB. De la guingette tropicale au DJ ‘s happy hour avec un grain de mix de slam, de battle entre des groupes de dance et de débats sur des sujets sociaux, les amoureux de la culture ont droit à un menu bien garni.

Ce programme septembre-octobre a été révélé lors d’un café de presse à l’IFB ce mercredi 14 septembre par Stéphanie Sokeansky, la directrice déléguée de l’Institut.

Après un mois de fermeture, l’IFB a trouvé le temps de peaufiner son programme et ses locaux. «Désormais depuis septembre, deux fois par mois, le collectif des bloggeurs Yaga animent des débats sur des sujets de société» a fièrement annoncé la directrice déléguée.

Un plus ! Il est dorénavant possible de consulter, de réserver des livres sur la mediatheque-ifburundi.org
Ce n’est pas tout. Les passionnés de la littérature n’ont pas été oubliés. Trois exemplaires de Petit Pays, le chef d’œuvre de Gaël Faye viennent de débarquer dans la culturethèque de l’Institut. Ce dernier rafle prix et nominations dans différents prix littéraires. Sur les réseaux sociaux, une envie pressante de feuilleter le bouquin se faisait de plus en plus sentir.

L’occasion a été aussi de présenter M. Thierry Dieuleveux, le nouveau directeur de l’IFB. Sourire aux coins des lèvres, et un peu de réserve – il ne vient que de passer deux jours sur le sol burundais -, il a pourtant dit être confiant dans sa nouvelle mission «l’aventure sera certainement enrichissante»

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Université du Burundi, le flambeau risque de s’éteindre

« Il a été blessé grièvement au niveau du visage et du cou autour de la gorge. Il a aussi subi des coups dans le dos ». Un étudiant décrit la torture vécue par son camarade de classe. Emile Nduwimana (…)

Online Users

Total 1 049 users online