Samedi 04 février 2023

Politique

Inclusivité est le maître mot dans les démembrements de la CENI

24/08/2019 Commentaires fermés sur Inclusivité est le maître mot dans les démembrements de la CENI
Inclusivité est le maître mot dans les démembrements de la CENI
Les leaders de la société civile et des confessions religieuses participants dans la consultation avec les membres de la CENI.

Certains leaders de la société civile et des confessions religieuses demandent d’être privilégiés dans la mise en place des commissions électorales provinciales(CEPI) et communales(CECI) au détriment des administratifs et politiciens.

« Nous voudrions que la responsabilité des CEPI et CECI soit accordée aux représentants de la société civile et des confessions religieuses. Les politiques ne peuvent pas être des joueurs et arbitres en même temps», a indiqué notamment Jean Bosco Ndereyimana, représentant légal de l’Association burundaise pour l’Afrique(Aba).

C’était ce vendredi 23 août au cours d’une consultation entre la Ceni et les leaders de la société civile et des confessions religieuses pour la mise en place des commissions électorales provinciales et communales.
« Que ce soient des partis politiques, société civile ou autres, ce sont des citoyens burundais qui doivent participer au processus électoral.
Nous allons pouvoir les faire participer dans toutes les commissions mises en place pour des élections inclusives », rétorque Pierre Claver Kazihise, président de la CENI.

Quant à Eddy Nziragucumura, représentant de Initiative et Changement, il suggère des critères objectifs dans le traitement des dossiers de candidats. « Tout document attestant avoir travaillé dans le cadre des élections devrait constituer un atout ».Une suggestion vite décriée et considérée comme« égoïste » par les autres participants.

Philippe Masabo du centre burundais pour un meilleur avenir propose plutôt d’intégrer les plus jeunes ou les sans-emplois pour acquérir cette expérience. « Même l’équipe de la CENI actuelle fait un travail louable sans qu’ils aient tous une expérience en la matière. Ce qui est important, c’est le patriotisme.»

Selon Philippe Nzobonariba, chargé de la communication à la CENI, pour les 155 membres de la CEPI, l’expérience sera sollicitée. « Nous allons avoir besoins de leaders, mais c’est à vous de prendre en compte ces inquiétudes dans la confection des trois dossiers à déposer à la CENI».

Le dossier de candidature à la CPI comprend notamment un CV détaillé et signé, une copie du diplôme certifiée conforme à l’original, une copie de la carte nationale d’identité. Eventuellement un document attestant avoir travaillé dans le cadre d’une élection et une photocopie de la carte d’électeur utilisée, lors des élections référendaires de 2018. Les dossiers seront déposés du 2 au 6 septembre.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Allo ? Econet Wireless ? Ne raccrochez pas

« La téléphonie mobile, facteur de développement. » Au moins dans deux ateliers, les professionnels des compagnies de téléphonie mobile démontraient noir sur blanc le lien entre sa pénétration et la croissance économique. Entre autres avantages : investissements directs, rentrées fiscales, inclusion financière, (…)

Online Users

Total 3 550 users online