Économie

Foire kenyane : un engouement mitigé

09/09/2016 Martine Nzeyimana 0

Depuis samedi 3 septembre se tient une exposition au terrain Tempête. Malgré une imposante présence d’opérateurs économiques, les clients semblent bouder ce rendez-vous.

Pour ces artisans, leurs produits trouvent des acheteurs.
Pour ces artisans, leurs produits trouvent des acheteurs.

Opérateurs de télécommunication, banques, établissements académiques, entreprises agro-alimentaires, produits Brarudi, artisans… tous occupent le terrain Tempête pour vendre services et articles.
Mardi, 16 heures, au terrain Tempête. Les stands sont ouverts depuis 8 heures du matin, mais le mouvement des clients reste timide. Toutefois, les employés dans différents stands s’activent ici et là pour s’accaparer les quelques clients sur place.

Pour nombre d’opérateurs, d’artisans présents dans l’exposition, c’est une opportunité de vendre leurs service et produits.

E.N., artisan au sein de CHASAA (Chambre sectorielle de l’artisanat et de l’art), ne se plaint pas : « Je parviens progressivement à écouler les sandales que j’ai faites. Pour le deuxième jour de l’exposition, ça avance plutôt bien.»

Le seul obstacle pour cet artisan est l’éclairage. « Nous sommes obligés de rentrer vers 19h. Les petites ampoules dans les stands ne sont pas suffisantes pour éclairer. » Ses collaborateurs, un collectif d’artisans venu de Bubanza, partagent son avis. Ils produisent différentes sortes de babioles et de colliers à base de cornes de vaches. «Les femmes s’arrachent nos produits», se réjouit une artisane sur place.
Plus loin, une employée d’un stand tente une explication de cette faible affluence de la clientèle : « Les acheteurs viennent à compte-gouttes. C’est peut être à cause de la rentrée scolaire. Il faut faire des économies. »
Des clientes rencontrées à l’exposition ne cachent pas leur mécontentement : « C’est une exposition kenyane sans articles kenyans. Je ne vois ici que des boutiques du centre-ville qui ont ouvert des stands.» Cette citadine affirme qu’elle aurait aimé voir des produits des Masaï ou d’autres articles fraîchement venus du Kenya.

Promouvoir le commerce bilatéral

Sur l’autre partie du terrain Tempête, où boissons et nourriture sont servies, des gens prennent un verre tandis que des artistes tentent d’y créer une bonne ambiance. A partir de 18h, le terrain commence à se remplir et bouge au rythme des titres joués.

Selon les officiels présents lors du lancement de cette exposition, le but est de reconnecter les hommes d’affaires burundais et kenyans. « Les operateurs économiques kenyans veulent toujours investir au Burundi », a souligné Kenneth Vitisia, l’ambassadeur du Kenya au Burundi.

Signalons que cette exposition, organisée par l’ambassade du Kenya, prendra fin dimanche 11 septembre.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Marcher dans les pas de Mutara I et Mutaga II

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Marcher dans les pas de Mutara I et Mutaga II

Des pourparlers entre le Rwanda et l’Ouganda devraient avoir lieu ce vendredi  21 février à un poste de leur frontière commune. Ils font suite à d’autres initiés dès le début de ce mois. C’est le cas de la rencontre de (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 634 users online