Mardi 18 janvier 2022

Sports

FFB : « Deux mandats, c’est suffisant ! »

FFB : « Deux mandats, c’est suffisant ! »
Révérien Ndikuriyo : « Je serai disponible pour les nouveaux dirigeants. J!'ai investi dans le foot parce que je laime »

Révérien Ndikuriyo, président de la Fédération de Football du Burundi affirme qu’il laisse un bilan positif au bout de ses deux mandats. Il affirme quavec ces 8 ans passés à la tête de FFB, il ne peut prétendre initier dautres innovations ou amener quelque chose de nouveau.

Dans une conférence de presse tenue ce dimanche à Gitega à l’hôtel Helena, le président de la Fédération de Football du Burundi, Révérien Ndikuriyo a indiqué qu’il est satisfait de son bilan.

Pour lui, les 8 ans qu’il vient de passer à diriger le football burundais sont suffisants. Il veut que les autres prennent le relais ou le flambeau et fassent ce qu’il n’a pas pu réaliser.

« Tout ce que nous pouvons nous vanter aujourd’hui, c’est que nous avons mis le football de notre pays sur les rails. Les arbitres sont presque indépendants et impartiaux. Même si les terrains synthétiques que nous avons construits ne sont pas homologués par la FIFA, la fédération est prête à y ajouter des modifications voulues pour qu’ils soient aux standards internationaux », a-t-il promu.
Selon lui, la participation pour la 1ère fois des Intamba masculin et féminin à la CAN et aux différentes compétitions de la CAF et de la FIFA a été une réussite éclatante.

Comme il a indiqué devant un parterre de journalistes, « les résultats de nos équipes dans ces compétitions nont pas été satisfaisants, mais il y a eu la qualification et la participation dans les phases finales de nos filles et garçons ».

« L’important cest de participer, les résultats cest après », a-t-il déclaré. Concernant les élections qui approchent, il reconnaît qu’il n’a pas voulu se présenter même si rien ne l’empêchait de briguer un troisième mandat.

D’après lui, 8 ans c’est épuisant, il n’espère pas qu’il pouvait amener quelque chose de nouveau, il fallait prendre du repos mais sans abandonner le football. « Je serai disponible pour les nouveaux dirigeants. J’ ai investi dans le foot parce que je l’aime et je veux partager cette passion », a-t-il promu.

Sans langue de bois, il a reconnu que les équipes ont peu de moyens financiers pour être à la hauteur des autres équipes comme celles du Maghreb qui investissent beaucoup et qui ont des sponsors très conséquents et réguliers.

S’exprimant sur son départ, il regrette que jusqu’à maintenant la plupart des clubs de la 1ère division n’ont pas des équipes des jeunes, ce qui freine le développement du football burundais.

Très critique, le président de la FFB confie que la plupart des équipes gaspillent tous leurs moyens pour recruter un seul joueur. « Si on y regarde de près, ce budget peut suffire pour encadrer et faire évoluer une dizaine de jeunes qui peuvent remplacer les vieux en manque d’ingéniosité ».

Il a profité de cette conférence de presse pour annoncer la tenue des élections des nouveaux organes de la FFB la semaine prochaine.

Forum des lecteurs d'Iwacu

4 réactions
  1. Eman Newman

    Many thanks to the Honorable Reverien NDIKURIRIYO. Me, as a Referee who lives in the abroad, I have something to say: You have just written a football history within Burundi Football Federation both nationally and internationally (Associations, Teams, Corps of Referees CNAF, Etc) your mandates have been marked by the courage and love of the players. Your way of managing the Federation has been so encouraging that one could read a positive behavior completely different from that of Madam Nsekera, example, in terms of the support of the Young Talent Referees / JTA and the courage of non-distinction …
    once gone, I would invite you to stay close to your successor showing him the same path and together look for models from other Federations from other advanced countries. Thank you

  2. Eman Newman

    Un grand Merci à honorable Réverient NDIKURIRIYO. Moi, entant qu’un Arbitre qui vis à l’Etrager, j’ai un mot dire: Vous venez d’écrire une histoire footballistique dans la Féderation de Football du Burundi tant au niveau national qu’international (Associations, Equipes, Corps des Arbitres CNAF, Etc) vos mandats ont été marqués par le courage et l’amour des joueurs. Votre manière de gérer la Féderation à été si encourgeant qu’on pouvait lire un comportement positif complètement différent de celui de Madam Nsekera notemment en matière de soutiens des Jeunes Talents Arbitres/JTA et le courage de non distinguetion…
    une fois parti, je vous inviterais à rester à coté ve votre successeur tout en lui montrant la même voie et cherchez ensemble les modèles des autre Féderations d’autres pays avancés. Merci

  3. Ernest

    Merci Réveriano, Nimubandanye mutangwa icigwa beshi batamenyereye mukarere. Kandi ivyo mutaranguye uwuzobakorera mungata azobikora. Nous allons être un exemple en terme de Démocratie dans la région. Merci bcp mon frère.

  4. Ngowenubusa

    « Deux mandats c’est suffisant ». Bravo. Et pour tout : mandats politiques de tout genre : abashingamateka, abatwara imigambwe,…

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Burundi-Rwanda : vers le réchauffement diplomatique

La rencontre entre le chef d’Etat rwandais avec une délégation burundaise, porteuse d’un message de son homologue ce 10 janvier, est qualifiée de décisive dans la normalisation des relations entre les deux pays. « Le but de la visite était (…)

Online Users

Total 3 800 users online