Mardi 28 juin 2022

Sports

FFB : Alexandre Muyenge élu sans suspense

06/12/2021 Commentaires fermés sur FFB : Alexandre Muyenge élu sans suspense
FFB : Alexandre Muyenge élu sans suspense
Photo de famille du comité exécutif élu

La Fédération de Football du Burundi a de nouveaux organes dirigeants depuis ce dimanche 5 décembre 2021. Sauf pour le poste de football féminin et le Beach soccer où il a fallu le deuxième tour pour départager les candidats, les autres ont été majoritaires au premier tour.

Comme beaucoup le soupçonnaient, ce matin à Gitega, les élections du président de FFB et des commissaires étaient sans suspense. Etant candidat unique pour le poste du président de la FFB, élire Alexandre Muyenge n’a été qu’une formalité.
Devant les représentants de la CAF et de la FIFA, 52 électeurs dont ceux venus des associations provinciales et les présidents des clubs de football réunis en assemblée générale, ont élu les nouveaux membres dirigeants de la Fédération de football du Burundi pour ces 4 ans à venir.

Pour la plupart des observateurs, les jeux étaient déjà faits : les vainqueurs n’avaient qu’à franchir la dernière étape, c’est-à-dire le vote à bulletin secret.
Pour les uns, il ne fallait pas bouleverser l’étape déjà franchi dans le football. Quelqu’un qui connaît mieux la maison, le slogan du nouveau président du début jusqu’à la fin était éloquent : « Il ne faut pas pas faire un pas avant et deux pas en arrière ».

Et pour les autres, les candidatures fantaisistes n’avaient pas de place dans ces élections. Selon le président sortant, son successeur a le devoir de veiller au développement du football burundais au niveau national et international. Il indique qu’il espère que ce nouveau président a tous les atouts pour bien mener sa mission.

« Je pars le cœur léger. Pour quelqu’un que j’aurais offensé ou celui que j’ai puni, veuillez me pardonner, c’était le travail et c’est humain », a demandé Révérien Ndikuriyo.

Quant au secrétaire général de la CAF présent lors des élections, il n’a pas tari d’éloge pour féliciter le nouveau patron du football burundais et le président sortant qui, selon lui, est un exemple à suivre pour les autres pays africains.
Même son de cloche chez Muyenge qui était jusqu’ici chargé de la sécurité et du fair-play dans le Comité exécutif sortant. Il promet la continuité dans la collaboration avec tous les membres du staff de la FFB et les instances dirigeantes du football national et international.

« Nous venons de montrer que la démocratie est notre devise. Ne soyez pas arrogants envers vos concurrents, c’étaient des élections et il doit y avoir des vainqueurs et des perdants mais vous tous vous cherchez le bien de notre football et nous avons besoin de l’expérience de tous », a-t-il appelé.

Notons que dans leur majorité, les membres des commissions et les vices présidents ne sont pas des novices dans le football burundais. Nombreux sont ceux qui avaient même posé des candidatures dans les élections précédentes de 2017.
Arcade Nimubona et Mustafa Samugabo héritent respectivement de 1er et 2èmevice président, Denis Karera, dirige la commission des finances, Youssouf Mossi est chargé des compétitions, Eugénie Kabura est dans la commission du football féminin.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Un projet de loi. Des questions sans réponses

Des arguments ont été avancés pour motiver un tel projet de loi portant sur la nouvelle délimitation. Entre autres la mise en œuvre de la politique nationale de décentralisation, l’harmonisation avec les organisations administratives des pays de la sous-région, une (…)

Online Users

Total 1 736 users online