Lundi 06 décembre 2021

Santé

Epilepsie : Faute de devises, des médicaments deviennent rares

13/02/2018 Commentaires fermés sur Epilepsie : Faute de devises, des médicaments deviennent rares

Les patients souffrant d’épilepsie ont du mal à retrouver des médicaments. Jean Pierre Nshimirimana, représentant légal de l’Association pour la lutte contre l’épilepsie (APLE) au Burundi, l’a fait savoir ce lundi 12 février. C’était lors de la journée internationale contre cette maladie invalidante.
«L’approvisionnement en médicaments se fait de plus en plus difficile. La Depaquine est de plus en plus rare. Quand ce médicament est disponible, c’est en petite quantité», regrette-t-il.

Jean Pierre Nshimirimana : «L’épilepsie est une maladie curable si elle est bien traitée»

D’après lui, le manque de devises y est pour quelque chose. Les antiépileptiques sont chères et les pharmaciens importent peu de quantité. Du coup, les demandeurs en nombre croissant ne peuvent plus se procurer de leurs cachets.

Ce psychoclinicien fustige des personnes qui confinent les malades à la maison. Ils pensent qu’ils sont possédés par des démons. Il regrette leur recours au tradi-praticiens. «Face à cette maladie, ils ne sont d’aucune utilité».

M. Nshimirimana projette l’ouverture d’une antenne dans la région ouest du pays. Cela pour se rapprocher de plus en plus des patients. Il appelle une implication des autorités dans la lutte contre cette maladie. Il évoque entre autres les facilités d’accès aux médicaments.
Innocent Nkurunziza, porte-parole du ministère de la Santé, tranquillise : «Le Burundi possède un plan national stratégique de lutte contre l’épilepsie et les maladies mentales».

Il consiste à intégrer les soins de traitement de l’épilepsie dans tous les hôpitaux des districts sanitaires. Ce médecin soutient que cela permettra d’améliorer les conditions de traitement de la maladie au niveau national.
En cas de crise violente, l’épilepsie entraîne notamment la perte de connaissance et des convulsions.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

L’entrée de la RDC dans l’EAC, quelles opportunités ?

Depuis son investiture, le 24 janvier 2019, le président Félix Tshisekedi s’est donné comme priorité d’axer sa politique régionale sur la coopération et l’intégration. Il s’est aussi engagé à travailler étroitement avec ses pairs afin de rétablir la paix et (…)

Online Users

Total 3 835 users online