Mercredi 12 mai 2021

Économie

Economie/Café : une vente de plus de 66 milliards de BIF à l’étranger

20/04/2021 Commentaires fermés sur Economie/Café : une vente de plus de 66 milliards de BIF à l’étranger
Economie/Café : une vente de plus de 66 milliards de BIF à l’étranger
Le ministre Déo Guide Rurema : « Les centres de café cerise dans les zones couvertes par les stations de lavage sont strictement interdits »

A l’issue d’un point de presse tenu ce lundi 19 avril, le ministre en charge de l’Agriculture a soutenu que le café washed qui se produit pour des raisons indépendantes des caféiculteurs, ne sera acheté que par l’ODECA pour sa valorisation.

Le ministre Déo Guide Rurema a informé que le café cerise A sera vendu à 700 BIF/kg tandis que le café cerise B sera vendu à 350 BIF/kg pendant la campagne café lancée ce lundi 19 avril.

Le ministre Rurema a en outre annoncé que 14.646 T de café ont été exportés, rapportant 66.667.536.29 BIF pour l’année 2020.

D’après le ministre, le café exporté est de 4529 T pour l’ODECA pour une valeur de 21.888.825.928 BIF.
Et de rappeler qu’il est strictement interdit de dépulper le café à la maison « car tout dépulpeur doit réceptionner le café cerise A et le café cerise B ».

Le ministre de l’Environnement, de l’Agriculture et l’Elevage a déclaré également que le café washed qui se produit pour des raisons indépendantes des caféiculteurs ne sera acheté que par l’ODECA pour sa valorisation.

« Les centres de café cerise dans les zones couvertes par les stations de lavage sont strictement interdits », a précisé M. Rurema. Et de préciser qu’en cas de besoin et dans le sens de réduire les distances parcourues par les caféiculteurs, seul l’ODECA a la prérogative de donner l’autorisation d’installer un centre de transit et de définir l’occupant sur base de la cartographie des sociétés œuvrant dans la filière café.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

La fête et la Covid-19

Au Burundi, le 1er mai, la journée internationale du travail a été célébrée avec faste pour honorer « ceux qui de la nature brute ont taillé et ouvragé toute la splendeur que nous contemplons », pour reprendre les mots de (…)

Online Users

Total 1 193 users online