Samedi 16 octobre 2021

Santé

Covid-19 : les Burundais pourront-ils bénéficier du vaccin un jour ?

22/09/2021 12
Covid-19 : les Burundais pourront-ils bénéficier du vaccin un jour ?
Des vaccins contre la Covid-19

Alors que les pays du monde vaccinent leurs citoyens, sauf bien-sûr le Burundi et l’Erythrée en Afrique, Iwacu a approché la Banque mondiale pour s’enquérir de la situation sur le projet des vaccins à acheminer au Burundi.

Le Bureau de la Banque mondiale à Bujumbura a répondu : « La Banque mondiale a reçu en août 2021, une demande officielle pour un financement additionnel du Projet de Préparation et de Riposte à la Covid-19. Le financement supplémentaire facilitera l’achat de vaccins abordables et équitables contre la Covid-19 et renforcera les systèmes sanitaires pour un déploiement efficace ».

Concernant la collaboration pour la riposte contre cette pandémie, la Banque mondiale fait savoir qu’elle travaille actuellement “en étroite collaboration avec le gouvernement du Burundi pour faciliter le processus.

La Banque mondiale travaille aussi avec plusieurs partenaires, dont l’Union africaine (UA) et les CDC d’Afrique à travers l’ initiative AVAT (African Vaccine Acquisition Trust) pour soutenir « le plus grand effort de vaccination de l’histoire, et permettre aux pays d’acheter et de déployer des vaccins à plus de 400 millions de personnes à travers l’Afrique ».

Iwacu a voulu savoir ce qui bloque ce processus pour une question aussi urgente, la réponse se fait attendre.

Forum des lecteurs d'Iwacu

12 réactions
  1. Mbazumutima

    Le dernier éditorial d Abbas, il l’a titré : ” Faut il en rire ou pleurer?
    La position d’un gouvernement entier responsable de la santé publique de 12 millions ne peut s’apparenter à celle d’un quidam qui croit aux théories complotistes.
    Le pape, le Prédent des USA. de la Chine, de la France, Anglettere, Canada et meme de notre idole la Tanzanie ont donné des exemples et se sont fait vacciner et font vacciner leurs peuples. Nous , nous inspirons de l’Erytrée.
    Et les vies continuent à etre fauchées. Il n y a pas de spécificité burundaise.
    Il fut un temps ou on osait dire pince sans rire que le Burundi était béni des dieux. On trouvait des gens qui font des amalagames et raccourcis scientifiques pour embobiner des gens et les convaincre qu’il n’y avait pas de COVID au Burundi.
    D’ou le titre lapidaire de l’éditorial d Abbas. Que je soutiens à 100%
    Note de l’éditeur mon grand fràre a succombé au COVID, il y a 3 semaines. A l’Hopital de ruyigi

  2. Balame

    Yan, Crois tu à cette immense blague : “Nous ne sommes pas responables des effets secondaires du vaccin” .
    Pour quel médicament etes vous responsables d effets secondaires?
    Hallucinant comme échappatoire

  3. Jereve

    Je crois qu’on a déjà la réponse: le gouvernement a clairement dit que celui qui prendra ces vaccins, le fera à ses risques et périls. Sous entendu que le gouvernement ne fera pas beaucoup d’efforts pour les acquérir. En attendant, il faut apprendre à se débrouiller.

    • H

      Fatalitas….
      Voilà comment réagi la majorité de la population burundaise
      Toujours vous serez frustré par votre manque flagrant de ténacité et d envie de voir un monde juste où vous seriez considérés enfin comme des adultes

  4. Kibinakanwa

    Merçi Iwacu.
    Nous savons lire et intérpréter le Jargon diplomatique.
    Les ministres de l’intérieur et de la Santé qui eux n’usent pas de langages diplomatiques alambiqués l’ont si bien dit.
    Question à mes collègues qui lisent Iwacu et souvent commentent Stany, Bellum, Kibinakanwa; etc…
    N’est ce pas honteux, inouï que dans tous les pays du monde, nous ne trouvons comme référence que l’Erythrée.
    Je ne sous estime pas ce pays. Les eryrhréens sont très guerriers et ont battu l’Ethiopie sur champ de bataille. Il y a 20 ans😏🤗
    Et puis, now dirigeants qui vont en mission sont ils vaccinnés?

    • Yan

      @Kibinakanwa
      “Les eryrhréens sont très guerriers et ont battu l’Ethiopie sur champ de bataille.”

      Pour vous la meilleure qualité chez un peuple est d’être guerrier!
      Vous me rappelez un certain fasco français qui se plaint que la France s’est féminisée car elle ne déclare plus de guerre ces dernières années.
      Que pensez-vous de la Suisse qui a opté pour le pacifisme? Est-elle moins respectée dans le monde?

      • Kibinakanwa Médard

        Yan,
        C’était de l’humour noir

  5. Bob

    Bikenewe, bigashika ko abategetsi b’uBurundi babandanya muriyonzira; ayo ma vaccins avuye murayo mashirahamwe mpuzamakungu, agenewe Abarundi, birashoboka ko ahabwa ibihugu vyo mukarere ka Eastafrica; uRwanda, Kenya umengo na Uganda.
    Ibivugwa(Ibinugwanugwa) mubira vya East-Africa Community n’uko abarundi bayikeneye bazoheza bakajayo guhabwa atangorane iyo vaccin.

    • Kira

      Bob,
      Le vaccin est disponible au Burundi pour ceux et celles qui désirent se protéger contre la covid. Ils n’ont plus besoin de prendre l’avion pour aller recevoir leur dose ailleurs dans la sous-région. Inutile d’entretenir une quelconque psychose autour des vaccins. A ceux qui ont l’indignation facile comme notre ami Kibinakanwa, je dirais que si je comprends bien la position du Burundi c’est de ne pas miser tout sur le tout vaccinal comme stratégie de lutte contre la pandémie mais de continuer a mettre en avant les autres mesures de prévention compte tenu de l’ampleur relativement limitée de la pandémie dans le pays (je ne suis pas de ceux qui prétendent que le pays est l’abri d’une quatrième vague et aucun pays au monde ne peut l’être actuellement). Le délai moyen ordinaire de développement d’un vaccin se situe en temps normal entre 5 et 10 ans. Celui du covid a été inférieur a une année. Le principe de précaution fonctionne dans les deux sens c’est-a-dire qu’autant il faut prévenir les crises pour préserver la sante publique en amont, autant il faut se garder de tout miser sur des remèdes ou des solutions qui, a l’usage, peuvent se révéler plus nocifs que le mal auquel on les applique. Si certains vaccins se font recaler (Astra Zeneca un peu partout en Europe, Moderna au Japon, etc) il doit bien y avoir une raison. Et les milliers d’individus (y compris des membres du personnel de la sante publique) qui, semaine après semaine battent le pave depuis des mois en France et un peu partout ailleurs en Europe ne sont pas des lunatiques ou des complotistes indécrottables. Ils proclament leur droit de se mettre en resserve du processus de vaccination au nom de la liberté de conscience et ils tentent de se faire entendre. Ceux qui réclament leurs doses doivent être entendus (et ils l’ont été au Burundi) et ceux qui expriment des resserves par rapport a la vaccination ont, eux aussi, le droit d’exister

      • Stève NDIKUMWENAYO

        Est-ce que vous pouvez nous en dire plus ou nous donner des indications sur où et comment trouver les vaccins contre Covid19 au Burundi?

      • Yan

        @Kira
        Wababwira hanyuma nkizera ko batari intumva!
        Dans cette affaire de gestion de covid19, il semble que le raisonnement binaire ne fonctionne pas tout-à-fait.

      • SAKUBU

        Une lucidité dans l’analyse, ce qui n’est pas très fréquent. Chapeau bas.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Garder un œil, un seul, sur le Burundi

Malgré ses rapports sur les violations des droits de l’Homme au Burundi qu’une certaine opinion trouvait ’’pertinents, fouillés, documentés’’, au moment où une autre classe les qualifiait de ’’biaisés, de politiquement orientés, de nuls et de nuls effets’’, la Commission (…)

Online Users

Total 862 users online