Politique

Code de conduite des journalistes en période électorale : un hic?

19/10/2019 Fabrice Manirakiza Commentaires fermés sur Code de conduite des journalistes en période électorale : un hic?
Code de conduite des journalistes en période électorale : un hic?
Térence Manirambona : «Ce sont la transparence et la crédibilité que nous souhaitons qui seront mises en cause.»

L’article 10 de ce code stipule les journalistes professionnels ont l’obligation de : «ne pas publier ou diffuser par quelque canal que ce soit, l’internet compris, les résultats provisoires ou définitifs d’une élection autres que ceux annoncés officiellement par la CENI ou ses démembrements».

Pour certains hommes politiques, cet article devait être revu. «Il prive aux consommateurs de l’information et surtout les compétiteurs aux élections de connaître en temps réel les résultats du scrutin. Ce sont la transparence et la crédibilité que nous souhaitons qui seront mises en cause», souligne Térence Manirambona, porte-parole du Congrès national pour la liberté (CNL). D’après lui, rien ne peut empêcher les journalistes de publier les résultats après le dépouillement et le comptage des voix au bureau de vote. «Si cet article est maintenu comme tel, c’est une tricherie qui serait en cours de préparation et cela discréditera la CENI».

Pour Olivier Nkurunziza, secrétaire général du parti Uprona, la faute résiderait dans le fait de publier de faux résultats en vue de dérouter les gens. «Publier les résultats confirmés dans un bureau de vote ne devrait pas être un problème. De toutes les façons, nos mandataires vont nous les rapporter en temps réel».

Abdoul Kassim, président de l’UPD Zigamibanga, n’est pas lui aussi satisfait de cet article : «Les journalistes aident la population à savoir ce qui se passe le jour de l’élection. C’était pareil en 2005, 2010 et 2015. Cet article doit être modifié pour ne pas entacher la crédibilité des élections.»

«Il s’agit ni moins ni plus d’un plan longuement et soigneusement mûri pour truquer les prochaines élections», a réagi Léonce Ngendakumana , vice-président du Frodebu.Pour lui,le cadre légal des élections a été mis en place dans l’opacité totale comme la mise en place des stuctures chargées de superviser les élections. «La CENI et ses démembrements suit la même procédure. En contraignant les médias à ne pas suivre le déroulement des opérations de vote, ils viennent de mettre fin à transparence dans tout le processus électoral. Les résultats sont déjà biaisés».

Préparé par le Conseil national de la Communication(CNC), ce Code de conduite des médias en période électorale a été présenté, mercredi 16 octobre 2019, aux responsables des médias pour approbation. La majorité des médias présents ont signé ce code de conduite, hormis le Groupe de presse Iwacu et la radio Isanganiro. «Ce document concerne tous les médias œuvrant sur le territoire burundais qu’ils soient signataires ou pas», a fait savoir Nestor Bankumukunzi, président du CNC.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

Editorial de la semaine

Appel à la retenue

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Appel à la retenue

L’accalmie observée chez les jeunes affiliés aux partis politiques ces derniers jours a été qualifiée de « cessez-le feu », de « suspension des hostilités. » Une situation tendue caractérisée par des provocations, des intimidations, des arrestations arbitraires, des passages à tabac, des biens (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 471 users online