Vendredi 06 août 2021

Économie

Cibitoke : les agriculteurs pessimistes malgré la pluie

14/12/2017 1

Après une longue période de carence de pluie, certains agriculteurs estiment que la production agricole sera faible. La direction provinciale de l’agriculture et de l’élevage (DPAE) les invite à utiliser des semences sélectionnées résistant au soleil.

Même si pour le moment la pluie tombe régulièrement, les agriculteurs restent pessimistes.

Les aléas climatiques ont déstabilisé les agriculteurs dans les communes de Mugina et Buganda, province Cibitoke. C’est le constat fait par certains agriculteurs dont les champs ont été victimes du soleil. Selon Charles Nahimana, un des agriculteurs de la commune Buganda, les agriculteurs se sont précipités espérant que la pluie tomberait comme à l’accoutumée, mais en vain.

« J’ai cultivé un ½ hectare de haricots mais les feuilles ont jauni par manque de pluie. » Ce sexagénaire père de 6 enfants indique que certains champs de cultures se sont desséchés par manque de pluie. Pour eux, même si la pluie tombe régulièrement actuellement, la production agricole attendue ne sera pas grande. Ils se demandent comment ils vont rembourser les dettes contractées pour s’acheter des semences et payer leurs cultivateurs. Ils demandent à l’administration de leur venir en aide surtout en leur octroyant de nouvelles semences.

Par contre la production agricole sera bonne aux agriculteurs qui ont planté tardivement. Constat fait par Caroline Nibigira, une des fonctionnaires de la commune Rugombo qui pratique également l’agriculture pour pourvoir aux besoins de sa famille. Elle fait savoir que ses champs de maïs sont en bon état parce qu’ils n’ont pas été touchés par le soleil d’octobre et de mi-novembre.

Pour elle, cette pluie qui tombe régulièrement lui permettra d’avoir une bonne récolte de haricots et du maïs.

Utiliser des semences qui résistent au soleil

Cet appel est lancé par le DPAE de Cibitoke. Béatrice Nyabenda, N° 1 de cette direction, explique que les aléas climatiques observés dans tout le pays affectent très souvent le domaine de l’agriculture et de l’élevage. Ces derniers jours, poursuit-elle, on a observé des irrégularités climatiques. Cela a désorienté certains agriculteurs et surtout ceux qui ont planté en octobre. « Ces derniers ont été surpris par la pluie qui ne tombe pas. »

La directrice de la DPAE demande alors aux agriculteurs d’utiliser les semences sélectionnées et qui résistent au soleil. « C’est la seule solution au soleil de plomb. »

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. MANAYANJE

    “La directrice de la DPAE demande alors aux agriculteurs d’utiliser les semences sélectionnées et qui résistent au soleil. « C’est la seule solution au soleil de plomb. »”. Pourriez-vous m’orienter ? Où puis-je les trouver ?
    Merci de votre aide

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Diaspora bla-bla

J’ai envie d’emprunter quelques mots à feu président tanzanien, Pombe Magufuli : « Acha maneno ! Hapa kazi tu ! » (Trêve de paroles, il faut joindre l’acte à la parole.) C’est ce que j’ai envie de dire à nos (…)

Online Users

Total 1 007 users online