Santé

Burundi : «La demande de la transfusion sanguine ne cesse de croître»

14/06/2019 Jérémie Misago Commentaires fermés sur Burundi : «La demande de la transfusion sanguine ne cesse de croître»
Burundi : «La demande de la transfusion  sanguine ne cesse de croître»
Thaddée Ndikumana (à gauche) : «J’appelle la population remplissant les conditions de donneur de sang à faire ce geste humanitaire».

Des femmes qui accouchent, des patients souffrant de paludisme et de maladies transmissibles comme le VIH-SIDA ainsi que les victimes des accidents,… tels sont les groupes nécessitant de la transfusion sanguine. « La demande de la transfusion  sanguine ne cesse de croître », a indiqué Dr Thaddée Ndikumana, ministre burundais de la Santé Publique.

C’était, ce vendredi 14 juin lors d’une conférence de presse conjointe avec le représentant de l’OMS à l’occasion de la célébration de la journée internationale des donneurs de sang sur le thème : «Du sang sécurisé pour tous».

Le ministre de la Santé promet de tout faire pour un accès à des poches de sang sécurisé et non contaminé. «Le centre de transfusion  sanguine vient d’acquérir un équipement pour améliorer la sécurité du sang et les produits destinés à la transfusion», a-t-il fait savoir.

Le ministre Ndikumana a remercié les donneurs de sang bénévoles pour leur geste qui sauve les vies. Il appelle tous les Burundais remplissant les conditions de donneur de sang à faire ce don humanitaire. Toutes les personnes ayant 17 ans et de  plus de 50 kg sauf les femmes allaitantes et les personnes sous traitement.

«De nombreux patients continuent de faire face à des pénuries de sang», a pour sa part déploré le représentant de l’OMS au Burundi, Dr Walter Kazadi Mulombo.

Il exhorte les autorités burundaises et les différents partenaires à soutenir les dons de sang. Ils constituent «une passerelle utile pour parvenir à la couverture sanitaire universelle». Il plaide également auprès des partenaires sociaux afin d’assurer un financement viable des services nationaux de transfusion sanguine.

Le représentant de l’OMS au Burundi a salué l’approbation par l’Union européenne  d’un projet d’appui à la résilience du secteur de la santé. «Il comprend une composante importante d’appui au fonctionnement des banques de sang», a-t-il précisé.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Police de roulage. Balayer aussi le salon…

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Police de roulage. Balayer aussi le salon…

Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité a annoncé aux hauts responsables du ministère la tolérance zéro à quiconque se rendra coupable de la corruption et de la criminalité, priorité du gouvernement. Il a aussitôt joint l’acte à la (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 079 users online