Vendredi 06 août 2021

Santé

Burundi/Covid-19 : « Le port du masque, obligatoire dans le transport en commun»

13/01/2021 Commentaires fermés sur Burundi/Covid-19 : « Le port du masque, obligatoire dans le transport en commun»
Burundi/Covid-19 : « Le port du masque, obligatoire dans le transport en commun»

Après le boom des cas positifs à la Covid-19, le ministère en charge de l’Intérieur et de la Sécurité a pris toute une batterie de mesures. Après la suspension des boîtes de nuit et les karaokés, c’est l’obligation du port de masque dans le transport en commun.

Ce mardi, 12 janvier, le ministère en charge de l’Intérieur et de la Sécurité publique a rendu obligatoire le port de masque pour tous les passagers dans le transport en commun à partir de ce 14 janvier. En plus, ils doivent se laver les mains ou se désinfecter avant de monter dans les bus et cela vaut même pour tous les autres moyens de transport.

La même mesure entre en vigueur dès ce mercredi 13 janvier pour tous les conducteurs des véhicules (voiture, taxi, bus), leurs convoyeurs et les rabatteurs. Sont également concernés, les conducteurs de tricycles, de taxi-motos et de taxi-vélos.

Pour Pierre Nkurikiye, porte-parole de ce ministère, ces mesures sont d’application stricte dans le cadre de la prévention de la propagation de la pandémie de la Covid-19.

Il ressort, dit-il, d’une réunion que le ministre ayant l’Intérieur et la Sécurité publique dans ses attributions a tenue avec les responsables des associations des transporteurs du Burundi. « Les Forces de sécurité sont priées de veiller au respect de ces mesures », a-t-il insisté.

Selon Pierre Nkurikiye, les rassemblements dans les lieux de culte restent maintenus. Il a rappelé que le lavage des mains est un préalable avant d’entrer. Il leur a recommandé également l’organisation de plus d’un culte par jour afin d’observer la distanciation physique.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Diaspora bla-bla

J’ai envie d’emprunter quelques mots à feu président tanzanien, Pombe Magufuli : « Acha maneno ! Hapa kazi tu ! » (Trêve de paroles, il faut joindre l’acte à la parole.) C’est ce que j’ai envie de dire à nos (…)

Online Users

Total 1 053 users online